CR/Résultats

Atlanta Hawks @ Philadelphia 76ers (109-119)

Après une convaincante victoire face aux Rockets, les 76ers retournaient à Philadelphie pour la réception d’un adversaire plus modeste, les Hawks. Brett Brown décidait de reconduire Dario Saric en tant que titulaire et d’aligner un cinq inédit, composé de Ben Simmons, J.J Redick, Robert Covington, Dario Saric et Joel Embiid.

Les 76ers débutèrent excellemment bien la partie. Face à des Hawks assez désorganisés, l’escouade de Brett Brown s’appuya sur une insolente réussite derrière l’arc pour prendre un large avantage au score. En effet, durant le premier quart-temps, les 76ers convertirent 6 tirs primés sur 7 tentés. Seulement, Atlanta parvint par la suite à réduire l’écart au tableau d’affichage, profitant d’une certaine nonchalance des 76ers, pour se retrouver à -9 à la fin du premier quart-temps (25-34).

Alors que Philadelphie enchaîne les pertes de balles, les Hawks reviennent à hauteur de leur adversaire à la table de marque dès le début du second quart-temps. Le retour de Joel Embiid ainsi que l’efficacité de Robert Covington derrière l’arc permettent aux 76ers de disposer par la suite d’une certaine avance au score, mais ils ne parviendront pas à tenir jusqu’à la pause, les Hawks profitant d’une faible défense pennsylvanienne pour refaire une nouvelle fois leur retard avant la seconde période (55-57).

Dans le troisième quart-temps, c’est Dennis Schröder qui permettra aux géorgiens de prendre pour la première fois de la rencontre l’avantage au tableau d’affichage, grâce à une efficacité retrouvée à longue distance. Robert Covington répond de la même façon, avant qu’il ne soit contraint de quitter le parquet sur blessure. Les deux franchises restent au coude à coude au score jusqu’à la fin du quart-temps, conclu par T.J McConnell qui ramène permet aux 76ers d’égaliser (73-73).

Le dernier quart sera celui de Joel Embiid. Alors que les Hawks n’ont pas inscrit le moindre point dans les 5 premières minutes du quart-temps et que les 76ers n’en ont pas tellement profité non plus, le camerounais permet aux 76ers de disposer d’une certaine avance au score, que les Hawks ne pourront annihiler. Philadelphie sort ainsi vainqueur (109-119).

 

Robert Covington

Meilleur scoreur de la rencontre avec 22 points inscrits, Robert Covington sut être particulièrement performant dans les domaines où il excelle. Face aux Hawks, l’ailier prit plus de 2/3 de ses tirs derrière l’arc et son efficacité joua un rôle prédominant. Avec 6 tirs primés sur 11 tentés, Covington constituait une arme offensive majeure, malgré qu’il eut plus de mal en deuxième période, la défense des Hawks s’étant amélioré. Souvent bien placé, il permit à ses coéquipiers de leur offrir une option offensive non-négligeable lorsqu’il s’agissait de prendre une plus grande avance au score.

À cela s’ajoute 3 passes, l’ailier ayant participé pleinement aux séquences de mouvements de balle. Seulement, lorsqu’il du rejoindre les vestiaires dans le troisième quart-temps, suite à une légère blessure au genou droit, les 76ers apparurent moins performant offensivement, notamment vis-à-vis de l’utilisation des autres options offensives à leur disposition.

Joel Embiid

À l’instar de Robert Covington, l’apport de Joel Embiid fut particulièrement précieux. Le sort de cette rencontre fut probablement décidé par le camerounais, qui disposa pour la première fois de sa carrière de 30 minutes de jeu dans un match. Parmi ses 21 points marqués, 11 furent inscrits dans le quatrième quart-temps. Offensivement, Embiid a été largement dominant en fin de match face aux joueurs d’Atlanta, étalant pour les pensionnaires du Wells Fargo Center sa panoplie offensive complète.

Comme souvent, Embiid parvint à créer le contact et à obtenir plusieurs lancers. Mais parmi ses 5 lancers obtenus, il en manqua 3, un problème d’efficacité qui fut aussi observé chez Ben Simmons, ayant lui réussi 3 lancers sur 6.

De l’autre côté du parquet, Embiid fut un peu moins appliqué, malgré des statistiques de 3 interceptions et 3 contres. Dans la raquette pennsylvanienne, les Hawks inscrivirent plus de la moitié de leurs points et Embiid commit plusieurs fautes suite à des tentatives de contre mal gérées. À la passe, Embiid fut particulièrement inspiré, enregistrant 6 offrandes durant cette rencontre et étant relativement bien impliqué dans la création offensive.

Ben Simmons

Comme à son habitude, Ben Simmons a conduit la création offensive pennsylvanienne d’une fort belle manière. Point nodal des mouvements de balle, l’australien termina la rencontre avec 9 passes, sa connexion avec Joel Embiid régissant en quelque sorte le succès des 76ers face aux Hawks. Il est souvent parvenu à trouver le coéquipier ouvert, ce qui permit notamment à Robert Covington (3 des ses 6 tirs primés proviennent d’une passe de Simmons) et à Jerryd Bayless d’accentuer les écarts de points avec les Hawks.

Listé en tant que meneur de jeu au sein du cinq majeur, Ben Simmons passa l’essentiel de la rencontre à défendre Mike Muscala, l’ailier fort adverse. Défensivement, il fut particulièrement efficace dans la lutte au rebond, comptabilisant 13 unités dans cette statistique. Simmons ne fut pas le pourvoyeur offensif prééminent dans cette rencontre, malgré 19 points inscrits. Comme à l’accoutumée, son habilité à attaquer le cercle est apparue excellente et ses pénétrations furent souvent concluent par des floaters parfaitement maitrisés, ou d’intelligentes transmissions à destination d’Amir Johnson ou de Joel Embiid.

 

Box Score

 

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top