Contrats

L’effectif des 76ers s’affine, celui des 87ers accueille ses premiers éléments

Alors que la saison régulière débutera d’ici trois jours, bon nombre de franchises procèdent à l’allégement de leur effectif, afin de réduire le nombre d’éléments de ce-dernier à 15 joueurs. La date limite concernant l’officialisation de chaque roster étant le lundi 16, les 76ers ont révélé les identités des joueurs qui n’auront le privilège d’intégrer l’effectif pennsylvanien. ll s’agit de Kris Humphries, Emeka Okafor et James Blackmon Jr., coupés au lendemain de la victoire des 76ers face au Heat, dernière rencontre de la pré-saison.

Signés quelques jours avant l’ouverture du training camp, Kris Humphries et Emeka Okafor se sont naturellement vus offrir peu de minutes durant les rencontres de pré-saison, respectivement 6,4 et 8,1 en moyenne par match. Pris en quelque sorte en grippe par le public pennsylvanien depuis sa faute commise sur Ben Simmons lors du scrimmage à Palestra, Kris Humphries à pu apporter un peu de tir extérieur au sein du frontcourt mais fait sans surprise partie des joueurs coupés.

Le cousin éloigné de Jahlil Okafor, de retour après quatre années sans rencontre professionnelle, est lui apparu en bonne condition physique mais s’est retrouvé en difficulté face au rythme élevé de la grande ligue. Seulement, selon Ian Begley d’ESPN, Emeka Okafor intégrera les 87ers sous le statut d’affiliate player, la pivot ayant la volonté de rejoindre par la suite une franchise NBA.

Enfin, James Blackmon Jr. quitte lui aussi les 76ers. L’arrière non-drafté à la sortie d’Indiana faisait cet été partie du roster de Philadelphia pour la Summer League et s’est vu offrir une invitation au training camp dans la foulée. Peu utilisé par Brett Brown, exclusivement durant les garbage time, il en est quitte avec 3,0 points et 1,5 rebond de moyenne par rencontre durant cette pré-saison.

Suite à ces trois départs, l’effectif s’est vu réduit à 16 éléments, auquel s’ajoute James McAdoo, assigné au premier two-ways contract. Ainsi, restait à clarifier la situation de Jacob Pullen, signé lui aussi pour le training camp. Pressenti pour obtenir le deuxième two-ways contract, le combo-guard ralliera en effet Newark et les 87ers.

Fort d’une expérience longue de six années en Europe, où il a connu cinq pays et huit équipes, Jacob Pullen, non sélectionné à la Draft 2011 après quatre années passées à Kansas State, aura désormais l’opportunité d’exercer ses talents à la vue des observateurs pennsylvaniens et plus amplement américains. Il pourra être membre des 76ers durant seulement 45 jours, si les dirigeants de la franchise aux trois bannières faisaient appel à lui, comme le stipule le nouveau CBA au sujet des ces contrats. Cette éventualité peut s’avérer envisageable, notamment vis-à-vis des inquiétudes portées sur Markelle Fultz et ses blessures.

Suite à cela, les 76ers ont annoncé les signatures de Andrew Andrews, Marc Loving et James Webb III. Ils seront cependant coupés d’ici la date limite afin d’obtenir le statut d’affiliate player et d’intégrer les Sevens.

Bien connu des observateurs rodés aux joutes des 87ers, James Webb III rejoignit les 76ers pour la Summer League 2016 et fut par la suite signé par Philadelphie pour le training camp et la pré-saison. Coupé avant le début de la saison régulière, l’ailier intégra l’effectif des 87ers et disputa la quasi-intégralité de la saison de D-League avant d’être coupé suite à une blessure à la cheville. Il enregistra des statistiques de 13.1 points et 9.3 rebonds en 39 rencontres avec les Sevens. Les droits de James Webb III appartenait donc déjà aux 87ers, l’ailier étant ainsi considéré comme « returning player ».

Au point physiquement, James Webb III sait sélectionner ses tirs, il s’avère efficace sous le cercle grâce à ses attributs morphologiques et est performant au rebond. À Boise State, il finit sa saison de freshman en ayant converti 40.9% de ses tirs derrière l’arc mais son efficacité à 3 points chuta la saison suivante, avec seulement 22.5% de tirs primés réussis. Sa mécanique de tir nécessite encore d’être réglée. Défensivement, il à encore du mal à contenir les différentes pénétrations, notamment en cas de mismatch.

Andrew Andrews, lui, provient de Washington, faculté de Markelle Fultz, où il usa de ses quatre années d’éligibilité NCAA entre 2012 et 2016 et où il conclut son expérience universitaire par une rencontre à 47 points contre l’équipe rivale des Washington State Cougars. Non-drafté l’année dernière, le meneur intégra le roster des Clippers pour la Summer League puis signa avec les Hornets mais fut coupé à l’aube de la saison 2016-17. Il évoluait la saison dernière en Turquie, du côté du club de Best Balıkesir.

Enfin, Marc Loving est un prospect de Ohio State, qui à lui aussi disputé les quatre dernières saisons au sein de la conférence Big Ten. L’ailier fut non-sélectionné à la draft 2017.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top