Loterie

La loterie de draft réformée dès cette saison ?

La Grande Ligue cherche désespérément à faire appliquer la réforme de la loterie de draft, rejetée en majorité par les 30 franchises il y a trois ans. Cependant, selon ESPN, une révision pourrait être votée avant le lancement de la saison 2017/18.

Le commissaire général de la NBA, Adam Silver, est largement enclin à éradiquer toute forme de tanking, en diminuant les chances des franchises les moins bien classés d’avoir les choix de draft les plus hauts placés. De plus, la mesure proposée permettrait aux meilleures franchises de saison régulière de disposer de plus grandes chances de participer à cette loterie.

Si la réforme est votée dès cet été, elle sera néanmoins affectée de manière progressive et rien ne confirme que la nouvelle législation serait effective pour la draft 2018. Le comité de compétition de la NBA, composé de plusieurs GM et coachs, devrait, lors d’une réunion prévue la semaine prochaine, voter l’envoi d’une recommandation formelle aux propriétaires des franchises pour un passage final.

Actuellement, la franchise présentant le pire bilan de la ligue ne peut perdre plus de trois places par rapport à son strapontin de base durant la loterie, autrement-dit, elle disposera dans le pire des cas du quatrième choix lors de la draft. Seulement, la réforme proposée rendrait possible une dépréciation de la première à la cinquième position dans l’ordre des choix. Cela aurait un effet domino sur le reste de la loterie, où le second pire bilan, qui ne peut dans le format actuel obtenir un choix inférieur au quatrième, pourrait chuter de 5 places et disposer seulement du sixième choix. Et ainsi de suite pour les franchises suivantes.

Selon le règlement actuel, les trois pires franchises de saison régulière disposent de 25% (pire bilan), 19.9% (second pire bilan) et 15.6% (troisième pire bilan) de chances d’obtenir le premier choix lors de la loterie.

La proposition de la NBA allégerait ces chances, en octroyant à ces trois équipes les mêmes pourcentages d’obtention du premier choix. Actuellement, le pourcentage de chances de remporter la loterie varie de 16.2% entre la franchise disposant du pire bilan (25%) et celle disposant du cinquième pire bilan (8.8%), mais la nouvelle législation devrait réduire de manière significative cet écart.

Une autre idée, provenant du comité de compétition de la NBA, stipulerait qu’une franchise ne peut obtenir un choix dans le top 3 de la draft lors de deux années consécutives. Dans ce cas de figure, les Philadelphia 76ers n’auraient pu obtenir le troisième choix lors de la loterie de la draft 2017 après avoir drafté Ben Simmons avec le premier choix lors de la draft précédente. Il en va de même pour les Los Angeles Lakers, qui ont obtenu deux fois le second choix de manière consécutive, en 2016 et 2017, et pour les Boston Celtics, lauréats du troisième choix en 2016 et du premier choix en 2017. Pour l’instant, cette perspective n’est pas incluse dans la proposition des bureaux de la Grande Ligue mais pourrait être considérée lors des prochains meetings.

Il existe une certaine peur chez les franchises liées à de plus petits marchés, qui réside dans le fait que cette réforme de la loterie rendrait l’acquisition de joueurs de très haut calibre encore plus délicate, notamment à cause de l’apparente difficulté pour ces équipes à attirer ces joueurs grâce à la free agency ou à un trade.

Traduction de l’article d’ESPN : NBA evaluating draft lottery reform to discourage tanking

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top