JoueLaCommeDiLéo (2017)

JoueLaCommeDiLéo 2017 – Le projet d’Adrien

Comme lors des quatre derniers mois de juin, le #JoueLaCommeDiLéo va animer le processus pré-draft. La publication des différentes contributions rédigées dans le cadre de cette vaste consultation va désormais rythmer cette bien trop longue attente. Septième contribution pour cette cinquième édition, le projet d’Adrien. 

Revue de l’effectif actuel :

Avant d’attaquer la off-season, il est important d’analyser rapidement les joueurs qui ont composé le roster actuel pour connaître les besoins :

Joel Embiid et Ben Simmons sont deux des meilleurs prospects sortis de l’université ces dernières années et sont les deux leaders de l’équipe pour les années à venir. C’est autour d’eux que l’équipe va s’articuler.

Robert Covington est une trouvaille qui n’a cessé de progresser pour devenir un des meilleurs « 3&D » sur le poste 3. Son pourcentage à 3 points devrait augmenter avec plus de talents autour de lui, sa défense avec Embiid et le potentiel athlétique de Simmons sont une bonne base pour former une des meilleures défenses dans les années à venir. Son contrat sera donc prolongé au cours de l’été (4 ans, aux alentours de 12 millions la saison).

Un groupe de joueurs a progressé au cours de la saison avec un potentiel pour être de bons joueurs de bancs, capables d’être productifs sur une vingtaine de minutes et qui seront donc conservés : T.J. McConnell, Timothé Luwawu, Dario Saric et Richaun Holmes, avec mention pour le croate qui doit devenir le leader de cette 2nd unit. On peut ajouter Jerryd Bayless à cette liste qui même s’il sort d’une saison quasiment blanche, est un très bon shooteur à 3 points et sa complémentarité avec Ben Simmons devrait lui assurer des minutes.

Derrière, Nik Stauskas, Justin Anderson et Jahlil Okafor devraient rester mais tout dépendra de la Free Agency et de la Draft, ils présentent des lacunes dans leur jeu qui ne leur assurent pas un temps de jeu pour la saison prochaine. Le reste du roster ne sera pas conservé.

Roster pré Draft :
Bayless – Luwawu – Covington – Simmons – Embiid
McConnell – Stauskas – Anderson – Saric – Holmes/Okafor

22 Juin 2017 : NBA Draft.

L’objectif est de rester à cette position numéro 3 pour acquérir un joueur d’impact qui viendra compléter le duo Embiid/Simmons. Sauf chute de Markelle Fultz ou Lonzo Ball jusqu’au choix 3, la décision est prise : Josh Jackson sera le pick numéro 3 de cette Draft 2017. Pouvoir aligner en starter 4 joueurs avec le potentiel défensif que présentent Jackson-Covington-Simmons-Embiid devrait faire de Philadelphie une des 10 meilleures défenses de la Ligue pour de nombreuses années. Sur les 30 dernières années, seulement 3 équipes ont atteint les Finals en ayant une défense en dessous du top 15. Cela semble être une condition obligatoire pour atteindre le graal, mais une telle équipe ne devrait pas avoir de mal à se hisser parmi les meilleures défenses.

Autre avantage de la sélection de Jackson : posséder une multitude de passeurs au sein de l’effectif, capable d’être initiateur d’une attaque ou créateur sur un pick and roll. A l’image de Golden State qui en a fait la base de son ball movement avec Iguodala et Draymond Green en créateurs en plus de leurs meneurs de jeu, posséder Josh Jackson et Dario Saric devrait aider l’équipe à ne pas se reposer sur Embiid ou l’isolation pour se créer des tirs ouverts.
Le spacing pourrait être un problème, surtout lors des premières saisons de Josh Jackson, avec Ben Simmons et Embiid. Il faudra donc impérativement du shooting au poste 1 et 3, et mettre à disposition de Jackson les meilleurs « shooting coach » du staff pour qu’il devienne un shooteur dans la moyenne.

Au 2nd tour, il n’est pas toujours facile de trouver des joueurs qui auront un avenir dans la Ligue. L’objectif sera donc de trouver des joueurs au potentiel pour devenir de bon rôle players et qui correspondent à nos besoins. Pour cela, des trades vont avoir lieu afin de monter de quelques spots et surtout ne pas garder les 4 choix, il n’y a pas de places pour intégrer et développer autant de jeunes joueurs d’un coup. Le premier trade sera de combiné les picks 39 & 46 pour obtenir en échange un pick fin de 1er tour/début de 2ème et obtenir l’arrière Derrick White de Colorado. Joueur complet qui peut monter la balle, shooter à 3 points ou attaquer le cercle, il sera le parfait complément de Luwawu en sortie de banc, qui est plus défensif et dans le jeu sans ballon en attaque. Avec le pick 36, c’est Jonah Bolden, l’ailier fort australien qui sera sélectionné. Bon shooteur à 3 points (42% à 4 tentatives par matchs) et avec un potentiel défensif intéressant (1 steal et 1 block par match) c’est un profil de joueur qui correspond au basket actuel et qui a un potentiel de role player intéressant. Le pick 50 est lui échangé contre un futur 2ème tour dans l’idéal, ou du cash s’il ne trouve pas preneur.

Roster :
Bayless – Jackson – Covington – Simmons – Embiid
McConnell – Stauskas – Luwawu – Saric – Holmes
D. White – Anderson – Bolden – Okafor

1er Juillet : La Free Agency

Quelques noms sont intéressants en terme de complémentarité avec l’effectif actuel et de besoins, notamment au poste de meneur comme Jrue Holiday ou George Hill. Mais l’effectif est encore jeune et trop inexpérimenté (31 matchs combinés pour Embiid et Simmons) pour donner des salaires élevés à ce type de joueurs, qui pourraient être préjudiciables dans la future gestion du cap space d’ici 1 ou 2 ans. A l’aile, deux joueurs plus jeunes pourraient plus correspondre au plan de construction d’équipe avec Caldwell-Pope et Otto Porter, mais les offres devraient être matchées par leurs équipes respectives.

L’objectif sera donc de chercher un shooteur extérieur capable d’aligner à 3 points à haut pourcentage. J.J. Redick et Patrick Mills sont approchés, mais l’incertitude sur la santé des deux franchises players de l’équipe et la jeunesse les font choisir une équipe « contender » qui a besoin de ce type de joueur en sortie de banc.

Ian Clark est lui aussi un profil intéressant mais son passé de joueur de Golden State devrait augmenter son prix et son nombre de poursuivants sur le marché des agents libres.

Finalement c’est le vétéran C.J. Miles qui est signé pour un contrat de 1+1 avec une team option pour la dernière année, afin de se laisser de la flexibilité financière si besoin l’été prochain. A 41.3% sur 5 tentatives par match, il lui sera demandé d’assurer le spacing pour faciliter la tâche à Jackson, Simmons et Embiid. Avec cette seule signature, le roster est désormais complet à 15 joueurs.

Roster final :
Bayless – Jackson – Covington – Simmons – Embiid
McConnell – C.J. Miles – Luwawu – Saric – Holmes
D. White – Stauskas – Anderson – Bolden – Okafor

Objectifs et avenir :

Une intersaison au final plutôt calme et avec peu d’arrivées (4 au total), mais le retour des nombreux blessés (Bayless, Simmons, Embiid) en fait des « recrues » et pas des moindres à ajouter dans la rotation. Les playoffs sont possibles dans une conférence Est faible si le roster est épargné des blessures par rapport à l’année précédente.

L’objectif de l’intersaison était de sélectionner un prospect avec un gros potentiel au choix 3 et garder toutes les assets pour la prochaine offseason. Le but est de faire jouer Simmons et Embiid ensemble pour donner un petit aperçu aux autres joueurs de la Ligue des forces en présence et ainsi être une destination beaucoup plus attractive l’été prochain. Et avec les picks des Lakers et de Sacramento, un cap space qui a été peu touché, et éventuellement Josh Jackson qui jouira toujours d’une appréciable valeur marchande si la complémentarité avec Simmons et Embiid paraît plus catastrophique que prévu, l’équipe aura toujours largement de quoi ajouter un autre « star player » et sera une destination beaucoup plus attrayante, avant d’entamer pour de bon cette fois-ci la quête du Larry O’Brien Trophy.

* Scénario bis :

On revient le soir de la Draft pour un scénario différent si les Lakers décident de se passer de Lonzo Ball avec le pick numéro 2. Le mariage entre la famille Ball et Los Angeles paraissait évident, mais des rumeurs récentes laissent croire que les Lakers pourraient éventuellement se passer du meneur de UCLA.

Dans ce cas, c’est lui qui sera choisi, peu importe le joueur sélectionné en 2ème position. Il est beaucoup plus apte à jouer avec Simmons et Embiid, et sa capacité à passer la balle et à créer à un niveau élite sans nécessairement être un mangeur de ballon en ferait une association inédite avec Simmons, lui aussi un top passeur. Capable de shooter sans limite de distance, il pourrait aussi jouer « off-ball » aux côtés de l’australien.

Le Big Three serait alors formé pour les années à venir, mais le reste de l’intersaison ne changerait pas beaucoup. Kentavious Caldwell-Pope ou Otto Porter serait plus intéressants vu qu’il n’y aurait pas de Josh Jackson en plus de Covington sur l’aile, mais difficile des les déloger.

Avec Ball et Simmons toujours « rookies » vu que l’australien n’a pas encore foulé les parquets NBA, il est encore trop tôt pour faire de gros coups en Free Agency ou trade, surtout que les différents picks peuvent être tradés plus tard. L’objectif sera de trouver autant que possible des « two-way player » pour entourer nos jeunes stars et posséder des joueurs d’impact dans la rotation.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top