JoueLaCommeDiLéo (2017)

JoueLaCommeDiLéo 2017 – Le projet de Poupounet

Comme lors des quatre derniers mois de juin, le #JoueLaCommeDiLéo va animer le processus pré-draft. La publication des différentes contributions rédigées dans le cadre de cette vaste consultation va désormais rythmer cette bien trop longue attente. Cinquième contribution pour cette cinquième édition, le projet de Poupounet. 

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il m’a semblé opportun de procéder à un rapide bilan de la saison écoulée, afin de rendre mes positions prochaines plus intelligibles.

Quel bilan ?  

Si ma mémoire est bonne, lors du précédent exercice, j’avais pronostiqué/souhaité une place qui oscillerait entre la 9ème et la 12-13ème place, résultat les Sixers ont terminé à la 14ème place. Pour autant je ne suis pas déçu, tant la dernière partie de saison n’a servi qu’à gratter, une nouvelle fois, une place plus avantageuse à la loterie. Je ne suis pas déçu parce que cette saison a montré une véritable montée en gamme de l’équipe, que ce soit au niveau des performances individuelles comme collectives. Saric a montré qu’il avait tout pour être un joueur NBA solide, TLC a bien progressé tout au long de la saison, TJ a montré qu’il sera un back-up très convenable, même le deuxième canadien blanc le plus détestable après J. Trudeau a montré quelques progrès. Quant au meilleur pivot de la ligue depuis le Shaq (et Nerlens Noel), s’il nous a tous ébloui, je dois avouer ma profonde inquiétude. S’il n’était pas si attachant, si lié au #Process j’avouerai aisément que l’idée d’un trade (contre un first pick) ne m’aurait pas choqué outre mesure. En 3 ans, et en étant cette saison très précautionneux, il n’a joué qu’un gros tiers de la saison. Tout aussi inquiétant à mon sens, son “attitude” parfois lorsqu’il sortait du terrain, je l’ai vu un certain nombre de fois directement s’allonger au sol, comme s’il avait des problèmes de dos. Les joueurs de haut niveau, dans tous les sports, ne sont précisément de haut niveau parce que justement ils sont capables d’enchaîner, et Joel Embiid ne sera sans doute pas de cette trempe l’année prochaine.  

 

Quels objectifs pour la saison prochaine?

Virer Colangelo

La saison prochaine s’annonce, une nouvelle fois, pleine de promesses. Outre le cas de Jojo, ça sera l’occasion de voir enfin Simmons à l’oeuvre, que ce soit en point forward, ou réellement en meneur. Je reconnais aisément que je n’ai toujours pas saisi quel serait le choix de la franchise quant à position, mais j’ai une nette préférence pour la première option, notamment parce qu’il a toujours joué à cette position, et qu’il en a le gabarit.
Concernant l’équipe plus globalement, là encore elle devra marquer une progression, pour moi elle doit se situer aux alentours de la 10ème place (en regardant) vers les playoffs. Ça ne me semble pas un objectif irréalisable, surtout vu l’état de certaines franchises à l’Est.

L’usage du  third pick

Un des enjeux de la saison prochaine, sera de voir évoluer notre vrai nouveau rookie, s’il existe. Je tiens en préambule à souligner, de manière contre-intuitive sans doute pour certains, mais pour moi l’obtention de ce pick 3 (dans les conditions du swap) sont un des pires choix possible. Il s’agit sans doute d’un biais de ma part, puisque je m’étais fait à l’idée que nous aurions le pick 4-5. Cette idée m’allait parfaitement dans la mesure où nous conservions le pick des Lakers pour la prochaine draft (et celui des Kings pour celle de 2019) dont le profil semble moins convenir à nos besoins, nous permettant éventuellement de les trader sans trop de regrets, avec un reward potentiel très élevé. Au lieu de ça, on se retrouve avec un choix “bâtard” ni suffisamment haut pour prendre Fultz, ni pour se retrouver devant les Lakers en monnayant pour Ball, ni suffisamment bas pour ne pas avoir de regret en sélectionnant un joueur moins prometteur/plus unidimensionnel.

Au lieu de ça on se retrouve avec le pick 3 qui devrait nous obliger à sélectionner un des ailiers de la draft, soit Tatum, soit Jackson. Or je n’en veux pas, pour plusieurs raisons. La première il s’agit d’un biais que je reconnais aisément, je ne me suis intéressé qu’aux prospects qui étaient arrières/meneurs, et qui disposaient d’un shoot à 3 points d’élite. Vous conviendrez aisément que ni Tatum, ni Jackson, ne correspondent à cette définition, donc je ne les ai pas observés de l’année (comprendre: je n’ai pas regardé les vidéos de DraftExpress, et lu/vu les productions de l’excellent Guillaume B).

Ces deux prospects, par certains aspects, pourraient tout à fait ne pas faire tâche dans le roster des Sixers, mais je survalorise trop ce qui pour eux sont des “failles”, pour que je les considère comme des candidats sérieux. Le cas Jonathan Isaac m’intrigue, sans doute parce que Guillaume B en est extrêmement fan (ndlr : ce n’est pas le plus farouche des partisans de l’ancien Semiole), mais je n’ai vraiment pas assez étudié le joueur, et je me refuse à prendre un nouveau joueur de backcourt avec un top pick (en reconnaissant aisément que ce n’est pas très rationnel).

Reste donc deux options: le trade du pick (up ou down), ou une “sous optimisation” du pick (recruter un joueur en 3, alors qu’il est placé bien plus bas dans les mock drafts).

Vu que je n’ai aucune envie de “gâcher”, je ne vais traiter que de la première option, quitte même à n’avoir que de très maigres contreparties.

Comme je l’ai exprimé en filigrane, mon choix initial se portait sur Malik Monk, tout simplement parce que c’est un arrière, qu’il est relativement bon défenseur, qu’il peut slasher, qu’il a un certaine qualité de création (pas en première option, mais  en “faux meneur”, derrière Simmons par exemple ça peut être très intéressant) et surtout qu’il est le meilleur shooteur à 3 points de la cuvée avec/derrière Fultz et Ball. Ma stratégie va s’articuler autour de la volonté de récupérer Monk tout en engrangeant le maximum d’assets.

Le trade-up est pour moi irréalisable, parce que je ne veux pas de Ball, à cause de ce que son entourage familial a engendré, et que je pense que seule une arrivée aux Lakers pourrait réguler. Concernant Fultz je suis persuadé que Danny Ainge ne gardera pas IT et Fultz, mais d’abord je ne suis pas sûr que ce soit le second qui fasse ses bagages, et ensuite parce que seul Embiid (+ d’autres assets) pourrait faire bouger Ainge, mais Colangelo ne peut pas sacrifier Jojo. Négocier avec Ainge, et donc espérer le duper, c’est déjà très aventureux quand on est un GM de la Ligue, mais alors quand on s’appelle Jerry c’est encore pire.

L’hypothèse du trade-down est donc bien plus séduisante, parce que plus réalisable, même si, par essence, elle comporte toujours une part de risque. A l’heure où j’écris ces lignes, Malik Monk, est en 8ème position chez DraftExpress. C’est très bas, surtout comparé à une période récente, mais potentiellement ça nous offre une multitude d’équipe avec qui trader. La difficulté principale étant que selon moi, je ne vois pas beaucoup de GM survaloriser autant Jackson/Tatum, pour lâcher de vrais bons assets.

Par manque de temps, de compétences, et de connaissances (c’est difficile de prévoir comment est valorisé tel ou tel asset/prospect chez tel ou tel GM, surtout si celui est nouveau) je ne peux malheureusement pas détailler mes choix. Mais disons que je pourrais même me satisfaire d’un trade down avec les Suns s’ils nous filent juste le fantôme de B. Knight (oui je n’abandonne jamais mes cibles). Potentiellement je pense qu’il y a beaucoup à obtenir des Kings, mais par fierté je pense qu’ils n’accepteront jamais un nouveau trade pour cette cuvée de draft (pick 3 + Okafor contre leur pick 5 et 10, soit Monk, et Ntilikina ou le BPA), d’autant plus que je les vois pas survaloriser autant Jackson, Tatum, ou Fox, même si on parle des Kings.

Mon objectif principal, vu les équipes qui sont dernières nous, ce n’est pas de leur prendre un joueur, mais d’accumuler des tours de draft, pour cette cuvée (essayer de récupérer le Frenchy ou plus vraisemblablement le BPA tant le meneur semble promis aux Mavs) ou les suivantes, mais je laisse les détails à Jerry…

 

I’m in love with D-Lo, D-Lo:

Je l’ai déjà mentionné en amont, mais je n’abandonne jamais mes cibles. Or le sémillant D’Angelo Russell en était une de choix; lors de la Draft 2015, il semblait être promis aux Sixers, mais c’était sans compter sur la perfidie des Lakers, qui en plus de nous subtiliser un très bon joueur, nous ont “contraint” à sélectionner bouboule.

Deux saisons (très moyennes) plus tard, les Lakers s’apprêtent à sélectionner un autre meneur, même si on peut discuter de l’utilisation de Russell en 1 il a joué le plus souvent à ce poste aux Lakers, et je doute que la cohabitation Ball-Russell soit réellement souhaitée par les Lakers. Les frasques d’Emmanuel Chain ont, je pense, échaudé les Lakers, d’autant que ses performances ne sont pas aussi flamboyantes qu’ils le présageaient.

Russell est un très bon complément à Simmons, comme le serait Monk, en cela qu’il est un bon shooteur à 3 points, et qu’il dispose d’un certain potentiel de création, non pas celle d’un meneur (mais ça on l’a déjà), mais comme celle d’un second créateur. Ça serait un excellent fit, d’autant plus que c’est un talent naturel, sans doute bien plus que Monk, ou Jackson.

Les Lakers ne seront sans doute pas intéressés par les joueurs de notre roster (parmi ceux qu’on souhaite trader), pour autant il faut à tout prix essayer de leur refiler Okafor. Ça ne suffira pas évidemment pas, et il faudra adjoindre à Jahlil, un (top) pick. Nous avons alors deux options soit celui de cette année, les Lakers posséderaient alors deux des trois top pick de cette cuvée. Cette situation ne me gène pas tant, tant je ne survalorise pas ce pick trois. Mais plus vraisemblablement ils pourraient plutôt demander de récupérer leur pick non protégé de l’an prochain. Il convient alors de déterminer si les Lakers vont connaître une nouvelle saison galère, ou s’ils vont suffisamment se renforcer cette année, via la draft, la FA, et les trades pour être très compétitifs cette saison. Le cas échéant leur pick 2018 non protégé serait largement dévalué, c’est une hypothèse auquel j’apporte un vrai crédit. Pour autant, étant donné que je sous valorise ce pick et que j’estime que les Sixers seront toujours dans la seconde partie de tableau de la Ligue l’an prochain je préfère conserver deux potentiels lottery pick (qui peuvent en plus être valorisés à la loterie), plutôt qu’un top pick qui au final n’apporte rien d’extraordinaire.

Faites entrer l’accusé

Comme on peut croire que E. Macron est de gauche, on peut croire que Jahlil deviendra un joueur utile aux Sixers, parce qu’il aura développer un semblant de  jeu défensivement, et qu’il aura appris à ne pas être un gouffre à ballon offensivement. Mais je ne crois guère au miracle, quoique le second est moins improbable que le premier, par conséquent l’option du trade semble la meilleure. Je ne vais pas me remonter, déjà l’an dernier je dégageais cette option qui semblait déjà être inévitable; j’ai renchéri cette année avec un billet dans la veine publié ici-même, et je suis toujours autant convaincu de l’impérieuse nécessité de le trader. J’ai bien conscience que le trader maintenant ne serait que pur perte, mais même avec le départ de Noel, il est toujours la 3ème option en pivot, et il semble en plus être fragile physiquement. N’arrivant même plus à croire que sa valeur d’usage sera supérieure à sa piètre valeur d’échange, je préfère libérer une place dans l’effectif et opter pour le trade du moindre mal.

Les prolongations

RoCo est mon chouchou, et est avec Jojo, l’emblème de la franchise. De plus, comme rappelé par Gajs dans un article récent, il est un défenseur d’élite, et il a retrouvé au fil de la saison sa réussite à longue distance. De ce fait il est évident qu’il doit être prolongé, je suis persuadé qu’il sera courtisé, et qu’il cherchera à combler “la perte” qu’il a subie avec son contrat hinkien, mais je le pense assez attaché à la franchise pour resigner, même sans qu’on lui accorde un top contrat.

Pour le canadien je suis on ne peut plus mesurer, s’il a progressé, je peine à voir l’intérêt de lui offrir un contrat substantiel. C’est in fine un joueur plutôt banal, dont on pourra se passer sans trop de mal, et dont je n’ai nullement envie de me lier à lui sur une longue période, d’autant que la franchise est très dense (et trop homogène dans sa médiocrité) à son poste de 1-2. Je le conserve et repousse son éventuelle prolongation à l’année prochaine.

Concernant Embiid, il est l’emblème de la franchise mais comme je l’ai signalé en préambule, je suis extrêmement inquiet quant à son état de santé, sa situation étant précaire, et étant très attaché aux Sixers ce n’est pour moi pas une priorité de le prolonger. D’autant que je ne crois pas qu’on arrivera à limiter son salaire parce qu’il sort de plusieurs saisons de blessure, du coup son cas peut être reporté à la saison prochaine (sachant qu’il aura probablement subi des blessures, minimes espérons le, d’ici là).

La free agency

La free agency est, pour une équipe de bas tableau, très frustrante, parce qu’elle ne peut attirer les tops joueurs, et parce que pour attirer les secondes couteaux, elle a tendance à surpayer. Autre difficulté, cette fois pour un rédacteur d’un #JoueLaCommeDiLéo, celle du temps et du volume que prends d’envisager chaque joueur pour chaque hypothèse. De ce fait nous nous limiterons à l’hypothèse auront récupérer Monk (sans le choix 10 ni un Brandon Knight like). De ce fait les postes prioritaires, en termes de déficit de qualité, semble  être le poste de meneur voire celui d’ailier. J’exclue donc ceux qui ne rentrent pas dans ce profil, mais s’il pourrait me plaire, qu’il s’agisse de KCP (mon option numéro 1 à la FA si on n’acquière pas de 2 à la draft), voire d’Ibaka.

Parmi les FA disponibles cet été, voici ceux qui ont retenu mon attention (ou celle des médias) au poste de meneur: Jrue Holiday, Kyle Lowry, George Hill, Jeff Teague, Patty Mills.

Le seul qui m’emballe vraiment c’est Patty Mills, déjà parce que son contrat précédent était modique et parce qu’on peut lui proposer une place de titulaire de manière assurée. De plus il est en pleine force de l’âge, est australien comme Simmons, et connaît le coach, c’est un bon shooteur et il vient de l’école Spurs. Son statut aux Spurs est en plus menacé par la probable arrivée d’un top meneur. Il n’aura donc pas l’occasion de plus jouer en l’absence de TP.

Les autres pistes me plaisent moyennement que ce soit par leur âge (et leur contrat): Hill, Teague; par leur profil: Lowry; ou pas leur état de santé: Holiday (d’autant que je n’en ai jamais été très fan même à Philly).

Dans mon hypothèse le poste d’arrière étant bouché, et n’étant pas fan du joueur, j’escompte qu’on ne se positionne pas sur JJ Reddick.

Le poste d’ailier est l’autre faiblesse de l’effectif des Sixers, en densité en tout cas. Pour autant comme je l’ai signifié en amont, je souhaite faire un effort pour conserver RoCo. De cette manière l’investissement pour un autre poste 3 sera forcément limité. Pour autant il y a quelques joueurs qui pourraient être intéressants comme Iggy, Gay, ou Porter. Pour le premier, comme son “collaborateur” des Warriors, Livingston aussi FA, je le vois mal quitter l’eldorado Californien. Certes les Warriors vont devoir resigner de nombreux joueurs cette intersaison, mais je suis persuadé qu’Iggy préférera faire des sacrifices plutôt que de revenir dans une équipe de bas de tableau. Gay, comme tout joueur étant passé par Sacramento, donne une impression de gâchis, pour autant il n’a pas montré l’envie d’être un leader chez les Kings et il ne fait plus rien depuis quelques années, à part prix modique je ne vois pas l’intérêt de lui proposer un contrat.

Reste le cas Porter qui sort d’une très belle saison chez les Wizards, sa meilleure sans doute. Pour moi c’est presque un problème parce que j’ai des doutes sur le fait qu’il réitère ce genre de performances une fois son gros contrat signé. Ayant déjà investi sur RoCo je n’estime pas que Porter mérite qu’on fasse un effort sur lui. Engager de fortes ressources sur un tel joueur me parait très superflu à cette étape du #Process.

Projection de l’effectif

Il s’agit là du noyau dur de joueurs, que je souhaite (ou doit) conserver. L’effectif est un peu “resserré” parce qu’il faudra potentiellement intégrer la FA, le turc ou quelques choix du 2nd tour (s’ils n’ont pas été tradés) voire le choix 10 si les Kings sont respectueux de leur histoire. Par commodité j’ai placé Simmons en 4, parce que je suis persuadé qu’il sera davantage un point forward qu’un meneur. Mais au fond ce n’est pas une question décisive, parce que Monk (ou Russell si on arrive à l’avoir) peuvent, au moins par séquence, faire office de poste 1 si Simmons joue 4.

Je coupe G. Henderson, parce qu’il s’agit de prolonger RoCo, et que la densité d’arrière est trop importante dans l’effectif. Il en va de même pour Rodriguez, dont je refuse de ne pas pouvoir l’insulter une saison de plus. Quant à Thiago Splitter: merci, au revoir.

Meneur: McConnell, Bayless, Mills

Arrière: Monk, Stauskas, TLC

Ailier: Covington, Anderson

Ailier Fort: Simmons, Saric, (Long selon l’utilisation ou non de nos choix de draft)

Pivot: Embiid, Holmes, (Okafor parce qu’au fond je crois que personne n’en voudra).

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top