JoueLaCommeDiLéo (2017)

JoueLaCommeDiLéo 2017 – Le projet de Loïc

Comme lors des quatre derniers mois de juin, le #JoueLaCommeDiLéo va animer le processus pré-draft. La publication des différentes contributions rédigées dans le cadre de cette vaste consultation va désormais rythmer cette bien trop longue attente. Troisième contribution pour cette cinquième édition, le projet de Loïc. 

Draft NBA

Partant du principe que l’on se doit d’être toujours dans l’optique de rechercher un game changer si on en a la possibilité, pour la simple et bonne raison qu’il existe à l’issue de cette saison d’importants doutes sur la durabilité d’Embiid (et dans une moindre mesure sur celle de Simmons), je tente de récupérer le prospect qui pour moi a le plus de chances d’en devenir un dans cette cuvée : Markelle Fultz. Ce qui tombe bien, c’est que si par bonheur Simmons et Embiid sont en forme (et le restent durablement), c’est, cerise sur le gâteau, un des joueurs qui leur est le plus complémentaire, on est a donc à la fois sur le plus haut ceiling et un des meilleurs fits. Et si l’un d’eux rencontre malheureusement de nouveaux problèmes, et/ou n’atteint pas le niveau espéré, avoir Fultz dans sa manche pour bâtir l’équipe sera un atout indéniable et évitera d’avoir à repartir “de zéro”.

Là où ça se complique, c’est sur la contrepartie à donner à Danny Ainge, si celui-ci est ouvert à son trade (ce que j’ai du mal à croire, mais bon on peut toujours rêver et on va partir du principe que c’est le cas !).

Imaginons donc qu’Ainge considère le top-3 assez homogène en terme de niveau et d’upside et cherche donc à trade down avec nous. Je suis prêt à lui faire une très grosse offre, la logique d’accumulation des assets ayant aussi pour but d’aller chercher des joueurs que l’on cible si on en a l’opportunité.

Je propose ainsi le pick 3 évidemment, que je complète avec un assortiment au choix parmi nos joueurs, excepté les indéboulonnables Simmons, Embiid et Okafor (je plaisante bien sûr pour ce dernier, personne n’en veut) et des picks (possédant celui de LA ’18, celui des kings ‘19 et nos picks respectifs ‘18 et ‘19).

On va ainsi imaginer récupérer ce 1st pick ’17 contre le pick 3 ’17, celui de LA ’18 (la draft prochaine s’annonce riche en intérieurs, ce qui pourrait, avec le pick des nets, offrir deux fortes chances pour boston d’en récupérer au moins un), notre pick ‘19 et le possible futur ROY Saric (quand bien même ça me désolerait de le perdre…).

Une fois ce trade effectué, qui j’imagine diviserait pas mal les fans, on en ressortirait avec une base principale Fultz – Simmons – Embiid, avec toujours de nombreux joueurs et assets intéressants dans notre besace (Covington, TLC, Korkmaz, pick sacramento, etc.).

Ensuite avec nos nombreux seconds tours, je tente de trade-up pour obtenir une fin de premier tour et aller chercher Giles ou Hartenstein (pick 26 de Portland ?). Je suis prêt à inclure certains joueurs si besoin (et intérêt de l’équipe concernée) type Anderson, Okafor…mais je vais partir du principe qu’ils restent chez nous.

Avec un des 2nd TDD restant, je drafte Caleb Swanigan.

 

Free Agency

Pour compléter l’effectif avec la FA, je vais aller chercher un intérieur. Je cherche ainsi à recruter Patrick Patterson, qui est un rôle player intéressant pour nous. Je lui propose un contrat de 36 millions sur 3 ans.

Par ailleurs, je renégocie le contrat de Covington, pièce au combien importante, avec une prolongation et une revalorisation de son salaire pour l’année à venir, de manière à tirer profit de notre actuel avantage de cap : un contrat structuré en 20 (au lieu des 1,57 millions qu’il aurait touché l’année prochaine) – 12 – 11 – 10 – 9 millions permettra ainsi de garder de la flexibilité en le “sous-payant” à l’avenir.

Concernant Embiid, si je parviens à le prolonger en dessous du max, sous prétexte de ses problèmes de blessures, je le fais dès maintenant, dans le cas contraire j’attends qu’il soit RFA l’an prochain pour réévaluer la situation (vu que l’on garde la main). Quitte à lui donner le max à ce moment là (ce qui voudrait dire qu’il a globalement répondu présent physiquement sur l’année).

Je ne prolonge pas Stauskas dès cet été.

Je laisse partir Henderson pour des questions financières et de places limitées dans l’effectif. Bayless et Patterson suffiront dans les rôles de “vieux briscards”.

Je fais venir Korkmaz dès maintenant, quand bien même ce dernier n’aura sans doute que des miettes de temps de jeu. Il pourra au moins en profiter pour améliorer son physique (condition importante à sa réussite) et s’acclimater à la nba.

L’effectif pour la saison à venir serait ainsi le suivant :

Simmons – Fultz – Covington – Patterson – Embiid

McConnell – Bayless/Stauskas – TLC/Anderson/Korkmaz – Giles (ou Hartenstein)/Swanigan – Holmes/Okafor

Ce qui donnerait la masse salariale suivante :

6.168+7+20+12+6.1+1.014+9+3.807+1.386+1.579+1.25+1.465+1+1.014+4.995

Soit environ 77,8 millions de masse salariale (gardant ainsi encore une belle marge pour un éventuel salary dump en février), pour un effectif à la fois jeune et compétitif (si pas de grosses blessures des joueurs importants) et tourné vers l’avenir (autour de son trio à très fort potentiel), avec une grosse marge de progression et encore quelques assets en poche.

Mon objectif sportif pour cette équipe est ainsi à minima d’atteindre les PO, et de commencer à y cumuler de l’expérience.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top