Draft 2017

Les 76ers tentés d’échanger un de leurs choix du second tour

A moins de deux semaines de la draft, les Philadelphia 76ers laissent savamment planer le doute sur leurs velléités en ce qui concerne le troisième choix dont ils ont hérité lors de la loterie. En revanche, leurs intentions semblent plus aisément identifiables en ce qui concerne les quatre sélections dont ils disposent dans le second tour.

Ainsi, selon les informations de Keith Pompey, les rumeurs faisant état de la volonté du bureau exécutif pennsylvanien de se délester d’au moins une sélection surnuméraire trouveraient un échode plus en plus retentissant.

Un dirigeant de la Ligue, s’exprimant sous couvert d’anonymat se permet de se passer des précautions d’usage et de délaisser le conditionnel pour l’indicatif : « ils essaient d’échanger un de leur choix du second tour » quand un de ses homologues ajoutent que les « deux derniers choix du second tour sont disponibles pour d’éventuels échanges ».

En sus du troisième choix, Bryan Colangelo compte les choix 36, 39, 46 et 50 dans son escarcelle. Curiosité du processus d’accumulation d’assets, ces quatre choix du second tour ont été acquis par le fils d’un Jerry Colangelo dont la première manœuvre au sein de l’organigramme pennsylvanien fut de délester la franchise de deux choix du second tour pour louer durant 50 matchs les talents d’Ish Smith.

Le choix 39 a été acquis dans le cadre du trade de Nerlens Noel à Dallas contre le contrat expirant d’Andrew Bogut, Justin Anderson et un faux choix du premier tour, protégé top 18 qui s’est mué en deux choix du second tour, la 39ème sélection de ce millésime et la sélection texane en 2020.

Le choix 36 des New York Knicks a été acquis dans le cadre du trade de Kendall Marshall au Jazz. Lors de cette transaction, le GM a également mis la main sur le choix du second tour des Warriors qu’il a pu échanger avec celui des Atlanta Hawks (choix 50) en vertu des termes du trade d’Ersan Ilyasova en Géorgie qui offrait aux 76ers le choix du second tour du Heat (choix 46) et la possibilité d’échanger leur plus mauvaise sélection contre celle des Hawks.

Si cette politique d’acquisition de choix du second tour marque une réelle inflexion de la gestion de Bryan Colangelo par rapport à son expérience chez les Raptors, les Philadelphia 76ers ne sont concrètement pas en situation d’intégrer cinq rookies issus de la draft 2017 dans leur effectif. Un trade-up d’une combinaison de sélections du second tour, la cession de choix de cette année contre des assets d’un autre millésime ou la draft de prospects amenés à évoluer à l’étranger sont autant d’options disponibles.

Rappelons par ailleurs que les franchises NBA disposent désormais de deux two-way contracts qui seraient particulièrement indiqués pour des joueurs sélectionnés avec un choix tardif dans le second tour.

A lire : Two-way contracts : quelles incidences pour les 76ers ?

 

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top