Draft 2017

[Draft 2017] Malik Monk ou la gâchette de l’Arkansas

Plus que quelques jours pour l’arrière des Wildcats, Malik Monk, avant de connaître l’équipe qui le sélectionnera lors de la Draft NBA 2017.

Malgré une petite descente dans les différentes Mock Draft proposées par les médias sportifs américains, Malik Monk reste un prospect plus qu’intéressant et intrigant pour un bon nombre d’équipes en NBA.

#
5
Nom
Malik Monk
Nationalité
usa États-Unis
Position
SG
Taille
1.91m
Poids
91kg
L'équipe actuelle
Draft 2017, Kentucky Wildcats
Compétitions
NCAA
Saisons
2016-2017
Date de naissance
4 février 1998
Age
19

Pendant son année sous les ordres de John Calipari et les couleurs des Wildcats du Kentucky, Malik Monk s’est imposé comme la véritable gâchette de son équipe. Épaulé par son coéquipier De’Aaron Fox, doté d’une palette technique radicalement différente, ils ont réussi à former l’un des backcourts les plus séduisants et létaux de toute la NCAA.

NCAA

SaisonÉquipePTSASTSTLBLKFGMFGAFG%3PM3PA3P%FTMFTAFT%OFFDEFTOPFGGSRPGAPGSPGBPGPPGEFF
2016-2017Kentucky Wildcats75487361925155845.010426239.714818082.21283757238382.52.30.90.519.80
Total-7548736192515584510426239.714818082.21283757238382.52.30.90.519.80

Offensivement

Tirs

Du haut de ses cent-quatre-vingt-onze centimètres, Monk est une véritable gâchette, un authentique sniper de la balle orange. Durant son année en NCAA, Monk a pu montrer et exploiter son arme la plus létale : son tir en suspension. Il suffit tout simplement de le regarder en action pour comprendre qu’il est doté d’une aisance incroyablement destructrice pour ses adversaires. Toute sa mécanique de tir est efficace, entre sa vitesse d’exécution, sa stabilité, ses excellents appuis et sa confiance dans son shoot, Monk ne peut que faire du mal à l’équipe adversaire. Aussi bien à l’aise en sortie de dribble qu’en catch & shoot, Monk facilite et écarte indéniablement le jeu de son équipe. Ses futurs adversaires seront obligés de ne pas le laisser seul pour ne pas se faire punir pour cette méprise qui leur coûtera probablement un trois points. De plus, si le jeune Monk prend confiance et devient « on fire » lors d’un match, il deviendra pratiquement injouable pour les défenseurs adverses.

Cette aisance avec son tir en suspension procure un avantage certain pour son passage dans la cour des grands. Surtout, que nous savons tous que la grande ligue, se tourne toujours plus vers le tir à trois points et les tirs extérieurs…

Vision et démarquage

Outre son point fort le plus notable, son tir en suspension, Malik Monk est doté d’une vision de jeu et d’une capacité à naviguer entre ses coéquipiers intéressante. Le jeune Monk n’hésite pas à utiliser l’intégralité de l’espace de jeu disponible pour pouvoir créer des décalages et forcer des changements de défenseurs et ainsi bénéficier d’avantages sur son adversaire direct.

Cette capacité à vouloir créer les espaces et d’éventuels démarquages, indique une recherche permanente d’un tir ouvert pour lui ou l’un de ses coéquipiers. Néanmoins, ses passes manquent quelques fois de précision mais il ne faut pas oublier qu’il n’est pas un meneur pur et dur.

Attaquer le panier

Explosivité, agilité et rapidité, voici les armes de Monk pour attaquer le panier. Loin d’avoir peur de se frotter aux big mens dans la raquette, Monk souffre de son manque de physique pour les duels sous le panier et les contacts proches du cercle. L’envie d’attaquer l’arceau est là mais cette défaillance dans son jeu le pousse à éviter les duels et à essayer des lay-up souvent difficiles.

Cependant, Malik Monk a développé une arme pour contrer cette défaillance : le tear drop. Comme un Tony Parker ou un Stephen Curry, Malik Monk évite les grands qui défendent ardemment leur panier en lançant la balle par dessus les défenseurs et leurs bras pour atterrir directement dans les filets du panier.

Néanmoins, Malik Monk réalise plusieurs fois des mauvais choix balle en main. Souvent trop agressif vers le panier il délaisse ou oublie des coéquipiers ouverts et prêts à dégainer. Monk n’est indéniablement pas un meneur de jeu à la base, ni un créateur de jeu, cependant il peut tout de même apporter quelques extra passes décisives dans certaines actions.

Défensivement

Défense extérieure

Grâce une motivation, une envie et un véritable effort pour défendre sur son joueur, Monk réussi à nous faire oublier ses lacunes défensives.

Toujours présent pour défendre et se sacrifier pour son équipe, Monk procure un véritable plaisir à voir défendre. Malgré cet indéniable effort, ses lacunes reviennent à la charge. Souvent trop agressif sur le porteur du ballon, Monk se fait parfois déborder par le porteur de la gonfle ou agglutiner dans un écran qu’il n’a pas vu venir…

Malgré de réels efforts pour défendre, Monk souffre face à des arrières plus trapus et costauds que lui.

Parfois Monk manque aussi de concentration et réagi trop tard à une passe ou une pénétration et finit totalement à la ramasse et en retard.

A noter également une réelle difficulté pour défendre les close-out. Monk se fait très rapidement déborder par l’extérieur et a du mal à résister à l’assaut de l’attaquant. Son physique serait-il encore la cause ? Fort probable.

Défense intérieure

Encore une fois son manque de physique handicape le jeune Monk. Malgré d’indéniables efforts, le jeune Wildcat a de vraies difficultés pour défendre à l’intérieur. Souvent malmené, le jeune joueur a besoin d’être aidé pour empêcher l’adversaire de marquer.

Impact possible chez les 76ers ?

Alors que le jeu NBA s’oriente toujours plus vers les tirs extérieurs, un tireur d’élite au sang froid ne pourrait que faire du bien aux Sixers et à leur spacing. Malik Monk n’est pas un joueur qui a besoin de la gonfle entre les mains. Il navigue entre les écrans de ses compères, pose des écrans, fait des démarquages et créé des espaces.

Naviguant entre les postes de meneur et d’arrière, le natif de Bentonville pourra parfaitement s’emboîter dans l’effectif de l’État de Pennsylvanie. Il pourra laisser le rôle de créateur de jeu à Ben Simmons et s’amuser avec Joel Embiid avec des pick & roll/pop en s’échangeant le rôle du dégainer à trois points. Il pourra aussi attirer les défenseurs en attaquant le cercle pour dégager Robert Covington qui peut tout aussi punir à trois ponts.

Ainsi, pour Brett Brown, la sélection de Malik Monk peut tout simplement augmenter considérablement ses possibilités offensives et de ce fait diminuer la charge offensive de Joel Embiid.

Néanmoins, une question se pose, faut-il le faire débuter au poste de meneur ou d’arrière ?

Peut être au poste de meneur, puisque la transition entre la NCAA et la NBA sera peut être difficile pour lui au niveau psychique en défense. Du moins, pour sa saison rookie.

A méditer.

A voir :

Le profil vidéo de Malik Monk

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top