Draft 2017

De nouveaux prospects invités à Camden

À 16 jours de la cérémonie tant attendue du 22 Juin, les workouts se multiplient chez les différentes franchises. Après avoir accueilli leurs six premiers prospects au centre d’entrainement de Camden, les 76ers ont à nouveau convié six nouveaux joueurs à Philadelphie afin d’évaluer leur capacités. Détenteurs de 4 choix de draft dans le second tour, la franchise pennsylvanienne pourrait considérer la certains de ces prospects quant à une sélection avec ses choix, situés pour rappel aux positions 36, 39, 46 et 50.

Ainsi, les joueurs invités sont : Jordan Bell (Ailier Fort – Oregon), Thomas Bryant (Pivot – Indiana), Tyler Dorsey (Arrière – Oregon), Elie Okobo (Meneur – Pau-Orthez), L.J. Peak (Arrière – Georgetown) et Steve Vasturia (Arrière – Notre Dame).

Élu défenseur de l’année dans la conférence Pac-12, Jordan Bell est probablement le prospect jouissant de la meilleure cote dans les diverses mocks draft. Auteur d’une très belle saison avec Oregon, qui fit sa première apparition dans le Final Four depuis 1939, l’ailier fort a pu faire valoir ses solides prédispositions défensives, notamment au rebond. Classé 32ème meilleur prospect par Draft Express, Julian Applebom exposait ses qualités de la manière suivante :

Mesuré à 6’9 (2,05 m) pour 102 kg et une envergure de bras de 6’11 (2,10 m), Jordan Bell se situe d’un point de vue physique entre le poste d’ailier fort et celui de pivot, mais semble se projeter plutôt comme un pivot en NBA, du fait de ses compétences offensives. Son manque de taille, de longueur et de masse corporelle pour le poste de pivot est compensé par ses capacités athlétiques de haut niveau qui lui permettent d’avoir un impact sur le jeu en tant que rebondeur, contreur, sur les switchs des pick & roll, en tant que finisseur et en tant que scoreur en transition.

D’un point de vue offensif, Jordan Bell vient d’effectuer sa saison la plus productive de sa carrière NCAA (ndlr : sa saison junior), tournant à 11 points par match, avec une efficacité de 63,6% au tir. Les domaines offensifs où Bell contribue le plus sont le jeu en transition et sur catch and finish près du cercle. Il peut parcourir le terrain de manière très fluide pour un pivot et possède les capacités athlétiques et la coordination pour constituer un rim-runner efficace. Sur demi-terrain, il est le plus performant lorsqu’il s’agit de couper dans la raquette ou pour se placer près de la ligne de fond pour recevoir les « dump-off assists ».

[…]

L’aspect du jeu où Jordan Bell excelle le plus est la faculté à capter nombre de rebonds. Avec 11,9 prises par match (sur 40 minutes) la saison dernière, il enregistra son record en carrière, lui qui a toujours capté plus de 12 rebonds lors des matchs des Ducks durant la March Madness. Il est dominant près du cercle, là où il est suffisamment agressif et possède de solides instincts pour attaquer la balle au niveau du panier. Son sens du timing et ses capacités athlétiques lui permette d’être une grande menace offensive, notamment sur ses dunks.

Le pivot Thomas Bryant avait décidé l’année dernière de poursuivre son cursus universitaire à Indiana malgré une saison plutôt réussie avec les Hoosiers, éliminés au Sweet 16 par North Carolina durant la March Madness 2016. Sa saison sophomore n’a pas été du même acabit collectivement, son équipe ne parvenant pas à se qualifier pour le tournoi final malgré des statistiques honorables pour Bryant (12.6 points, 6.6 rebonds et 1.5 contre par match).

Le pivot présente un profil physique d’élite, avec de formidables mensurations. Il culmine à 2.11 m, pour une envergure des bras de 2.29 m. Ses capacités physiques lui permettent ainsi d’être dominant près du cercle et de bien finir ses actions malgré un certain manque d’explosivité et de vitesse, inévitable avec des dimensions telles. Le pivot est classé 38ème meilleur prospect par Draft Express.

L.J. Peak, l’arrière de Georgetown, a lui décidé de s’inscrire à la draft 2017 suite à sa troisième et dernière année de son cursus universitaire en NCAA. Il fut nommé dans la All-Big East Rookie Team lors de sa saison freshman. Malgré des progrès notables durant ses deux saisons suivantes, l’arrière n’a pu goûter une seconde fois à une récompense semblable, notamment à cause des résultats décevants de la troupe de Patrick Ewing. Seulement, L.J. Peak a pu enregistrer de solides statistiques lors de sa dernière saison, avec 16.3 points, 3.8 rebonds et 3.5 passes par match, pour une efficacité au tir de 48.0% mais de seulement 32.7% à 3 points.

Peak ne possède pas une grande explosivité verticale mais joue souvent avec beaucoup de rythme et sait effectuer les bons changements de vitesse. Ses capacités physiques lui ont permis de beaucoup scorer notamment près du cercle où il fut particulièrement efficace. Draft Express le classe 45ème parmi les 100 meilleurs prospects.

Elie Okobo, prospect français évoluant du côté de Pau-Orthez tournait à 8.2 points, 3.3 rebonds et 2.1 passes par match durant sa dernière saison tout en shootant à 44% d’efficacité dont 36.6% de réussite derrière l’arc. Le meneur est prédestiné à s’établir comme un scoreur plutôt qu’un distributeur mais ne peut jouer arrière pour cause de mensurations inadaptées. Il a pu faire valoir sa palette offensive fournie notamment avec les espoirs français.

Tyler Dorsey, coéquipier de Jordan Bell à Oregon, a pu fait valoir ses prédispositions au shoot durant son année sophomore avec les Ducks. L’arrière a compilé presque 15 points et 4 rebonds par match, pour une efficacité notable de 46.7% au tir, dont 42.4% de ses tentatives derrière l’arc converties.

Enfin, Steve Vasturia a terminé sa saison quatrième et dernière saison de son cursus universitaire du côté de Notre Dame. L’arrière des Fighting Irish a enregistré des statistiques de 13.1 points, 3.9 rebonds et 3.3 passes par match, avec une efficacité de 43.3% au tir, dont 35.8% de tentatives derrière l’arc réussies.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top