Vidéothèque

[Highlights] Le record en carrière au scoring de Justin Anderson (19 points) face aux Dallas Mavericks

Lors d’une soirée qui marquait le retour de Nerlens Noel au Wells Fargo Center, Justin Anderson retrouvait ses anciens coéquipiers des Dallas Mavericks. Et si de tels évènements sont des marronniers des colonnes spécialisées, le vingt et unième choix de la draft 2015 a appréhendé la rencontre de la meilleure des manières. 

Face à une équipe de Dallas qui a longtemps évolué en zone, les coupes incessantes du sophomore et sa constante débauche d’énergie en défense ont largement contribué à l’ampleur de l’écart à la table de marque.

Pour la troisième fois depuis qu’il a rejoint les Philadelphia 76ers, le 23 février dernier, l’ailier de 23 ans a inscrit 19 points, sa meilleure marque en carrière, auxquels il a jouté 8 rebonds, 3 passes et une interception.

« Pour être complètement honnête, c’était quelque chose que j’avais à l’esprit. Une des premières remarques de Rick Carlisle après mon transfert, fut qu’il ne savait pas où j’allais atterrir mais qu’il savait que je pouvais montrer mes qualités. Dès que je suis arrivé ici, j’ai regardé le calendrier et je savais que retrouverai les Mavs. Maintenant que c’est terminé, il s’agit de maintenir ce momentum et de poursuivre sur cet élan ».

Justin Anderson

Gagner en constance, tel est désormais le défi de Justin Anderson pour la fin de la saison. Depuis son arrivée sur les rives du Delaware, l’ailier a établi à trois reprises son record en carrière au scoring (19 points) sans atteindre les 10 unités lors de ses autres apparitions.

« Quand vous avez la confiance de vos coéquipiers et de coach Brown, cela vous donne toute la confiance pour faire ce que vous avez à réaliser ».  

Justin Anderson

Auteur d’une paire de dunks des plus spectaculaires lors du troisième quart-temps où les 76ers ont scellé le sort de la rencontre en portant leur avance à 32 unités, Justin Anderson s’est attiré la sympathique du public et les louanges de son ancien coach.

  « Il a joué avec l’attitude qui aurait dû être la nôtre. C’est ce qui va nous manquer le plus chez lui. Chaque jour, il manifestait cette même volonté, cet esprit de compétition. Je suis ravi pour lui. Il mérite de réaliser un tel match. C’est un bon gars qui a toujours joué dur. Il a fait de nombreuses bonnes choses pour nous lors de ces deux années. Il a mérité cette performance. Il fut bon du début jusqu’à la fin ».

Rick Carlisle

Désormais chargé de son développement et bénéficiant de ses prestations d’éclat, Brett Brown, se montrait au sortir de la plus large victoire de sa carrière d’entraîneur particulièrement satisfait du travail de son nouveau protégé.

« J’étais content pour lui, fier de lui. Jouer contre votre ancienne équipe n’est jamais une chose aisée sur le plan émotionnel. A cet effet, je l’ai fait sortir du banc en premier afin de l’aider à entrer dans la partie et le responsabiliser rapidement. Il a parfaitement répondu sur le parquet ». 

Brett Brown

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top