Tankathon 2017

[Tankathon] Le bilan de la nuit du 7 mars

Chaque matin, vous retrouverez le bilan de la nuit passée au tankathon. L’évolution quotidienne des positions des Philadelphia 76ers, des Sacramento Kings et des Los Angeles Lakers et leurs incidences sur les probabilités de la franchise aux trois bannières lors de la prochaine loterie est toujours consignée ici.

TANKATHON 2017 : L’ÉVOLUTION AU QUOTIDIEN DES POSITIONS DES 76ERS, KINGS ET LAKERS. 

Bilan de la nuit du 7 mars

Le choix des Philadelphia 76ers (=)

Au repos avant un road trip de quatre rencontres à l’Ouest et un programme de 10 déplacements lors des 13 rencontres qu’il reste à disputer lors de ce mois de mars, les 76ers ont assisté à une soirée avec seulement trois parties à l’affiche mais où chacune d’entre elle présentait un intérêt saillant pour le tankathon.

Ned Cohen et ses comparses auront assurément apprécié la qualité de l’opposition qu’ont proposé les Phoenix Suns aux Washington Wizards (défaite 131-127). Au sortir de trois succès de rang, les coéquipiers de Tyler Ulis, ont plus que résisté aux assauts des troupes de John Wall. A 18 matchs de la fin de saison et alors que se profile devant la franchise d’Arizona un calendrier des plus favorables (réception des Lakers, Blazers, Kings, Magic et déplacement chez les Mavs et les Nets), il n’est pas complètement illusoire de voir les Suns combler les 2,5 matchs qui les séparent des Philadelphia 76ers.

Le pick swap avec les Sacramento Kings (+)

Comme prévu, depuis le transfert de DeMarcus Cousins, la contribution des Sacramento Kings au stock de combinaisons dévolues aux Philadelphia 76ers ne cessent de croître. Onzièmes du tankathon au début du mois de mars, les hommes de Dave Joerger qui restent sur une série de cinq revers, avant de se déplacer au AT&T Center ce soir, émargent au septième plus mauvais bilan de la Ligue, une semaine plus tard.

Si la chute des Kings était inéluctable, son amplitude reste partiellement déterminée par la compétitivité de ceux qui étaient jusqu’au 23 février leurs concurrents pour l’obtention du dernier accessit pour les matchs du mois mai. A cet égard, la quantité de balles numérotées que Vlade Divac offrira à Bryan Colangelo, par l’entremise de Sam Hinkie, est tributaire de l’intensité de la lutte pour la huitième place. Les Blazers, les Mavericks, les Timberwolves voire les Pelicans pourraient être tentés de tirer un trait sur leurs ambitions comptables dès que l’écart avec les détenteurs de la huitième place à l’Ouest apparaîtra comme trop large pour être comblé.

Dès lors, chaque victoire de ces quatre équipes (et au surplus des Pelicans qui évoluent à l’heure actuelle à une défaite de plus que les Kings) est une contribution directe aux chances des 76ers d’accueillir une star en Pennsylvanie en juin prochain. Les prestations individuelles d’un soir de Russell Westbrook et de Dirk Nowitzki ne doivent pas détourner les regards des réels enjeux structurants de la Grande Ligue.

Privés de rencontre la veille en raison du parquet trop glissant des Wolves, les Trail Blazers ont su mettre à profit cette fraîcheur pour prendre le dessus sur le Thunder, d’un Russell Westbrook auteur de son record en carrière avec quelques 58 points. Avec un Allen Crabbe qui a réglé la mire et un Jusuf Nurkic qui prend rapidement ses aises dans les systèmes de Terry Stotts, les coéquipiers de C.J McCollum maintiennent leurs espoirs de playoffs. Ils auront l’occasion de réduire l’écart qui les sépare des Nuggets dès jeudi avec la réception des…Philadelphia 76ers.

 

Le choix des Los Angeles Lakers (=)

Les hommes de Luke Walton se déplaçaient dans le Texas où en dépit d’un bon goût manifeste pour les jeunes joueurs de talents (Nerlens Noel, auteur d’un nouveau double-double, 11 points, 12 rebonds et 2 contres en sortie de banc) on fait l’évènement avec les prestations d’un vieil allemand plutôt qu’avec les destinées des balles numérotées.

Dirk Nowitzki profita de la faible opposition pour inscrire 25 points et franchir le seuil des 30 000 points en carrière. S’ils ont trouvé en Nowitzki un bon représentant, ces derniers n’ont pas encore décidé de sanctionner les impétrants venus chercher de plus amples chances de conserver l’usufruit de leur sélection le 16 mai prochain. Détenteurs de la plus mauvaise série de la Ligue (8 revers), les Lakers ont laissé les Suns prendre une avance de deux rencontres qui pourrait bien s’accroître dès ce soir avec le déplacement des coéquipiers de Brandon Ingram à…Phoenix.

Magic Johnson voit son plan prendre forme, les Los Angeles Lakers auront 55,83% de chances de céder leur choix du premier tour aux Philadelphia 76ers en 2018 plutôt qu’en 2017.

Les choix du second tour (=)

N’en déplaise à Bryan Colangelo, les Philadelphia disposeront de quatre choix dans le second tour. Outre les velléités du décisionnaire de faire apparaître l’acquisition d’une sélection dans le premier tour dans le cadre de l’échange de Nerlens Noel, la situation n’est pas des plus lisibles.

En effet, en vertu du trade conclu avec le Jazz, Bryan Colangelo disposera du choix le plus favorable et du moins favorable parmi les quatre sélections (New York Knicks, Utah Jazz, Detroit Pistons et Golden State Warriors) dévolues à la franchise de Salt Lake City. En vertu du trade conclu avec les Hawks, le stratège jouira de la sélection du Heat sur les positions 41 à 60 et de la possibilité d’échanger le choix des Hawks contre le moins favorable des choix légués par le Jazz.

Concrètement, si la saison prenait un terme ce soir, les 76ers disposeraient des choix 39 (New York Knicks), 40 (Dallas Mavericks), 45 (Miami Heat) et 49 (Atlanta Hawks).

La situation du tankathon au 8 mars

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top