Tankathon 2017

[Tankathon] Le bilan de la nuit du 5 mars

Chaque matin, vous retrouverez le bilan de la nuit passée au tankathon. L’évolution quotidienne des positions des Philadelphia 76ers, des Sacramento Kings et des Los Angeles Lakers et leurs incidences sur les probabilités de la franchise aux trois bannières lors de la prochaine loterie est toujours consignée ici.

TANKATHON 2017 : L’ÉVOLUTION AU QUOTIDIEN DES POSITIONS DES 76ERS, KINGS ET LAKERS. 

Bilan de la nuit du 5 mars

Le choix des Philadelphia 76ers (-)

Après avoir subi une humiliante défaite face aux Pistons la veille, les 76ers disposaient hier d’une journée de repos et affronteront les Bucks ce soir au Wells Fargo Center. En attendant, la position des 76ers au tankathon reste toujours dépendante des résultats des autres équipes. Avec 7 matchs prévus cette nuit, dont 5 impliquant des franchises possédant un bilan similaire à celui des hommes de Brett Brown , la position des 76ers au tankathon était sujette au changement. Et la soirée fut presque parfaite pour la franchise de Pennsylvanie.

En premier lieu, les Knicks se sont inclinés face aux Warriors (112-105), non sans avoir pu un temps espérer repartir avec la victoire. En effet, après un premier quart-temps à l’avantage des Warriors, les Knicks, profitant de la maladresse des hommes de Steve Kerr, parvenaient à revenir rapidement au score en début de second quart, pour mener d’un point à la mi-temps. L’escouade new-yorkaise, emmenée par Kristaps Porzingis, semblait plus concentrée que celle conduite par Stephen Curry mais les Warriors reprenaient rapidement l’avantage à la table de marque, avant qu’ils ne possèdent 13 points d’avance en début de quatrième quart-temps. Les Knicks n’ont finalement pu revenir au score. Kristaps Porzingis fut la figure de proue des knickerbockers avec 24 points inscrits et 15 rebonds pris, le letton étant accompagné par les 28 points de Derrick Rose. Côté Warriors, les Splash Brothers ont fait le boulot, avec 31 points, 8 rebonds et 6 passes pour Stephen Curry et 29 points pour Klay Thompson.

En parallèle, les Suns ont fait forte impression en s’imposant face aux Celtics (109-106), dans un match qui sera le théâtre d’un joli duel entre deux des trois plus petits meneurs de la ligue, que sont Tyler Ulis (1,78 m) et Isaiah Thomas (1,75 m). Les hommes de Brad Stevens ont rapidement pris les devants dans le premier quart-temps mais les Suns réagissaient dans la foulée pour ne compter que 3 points de retard après le premier quart. Les Suns prenaient finalement l’avantage en fin de deuxième quart-temps pour le garder jusqu’au milieu du quatrième quart. À partir de ce moment-là, les deux franchises se rendaient coup pour coup. À l’initiative d’Eric Bledsoe, les Suns revenaient à égalité à 4 secondes du terme. Balle aux Celtics mais Isaiah Thomas perd la balle au profit de Marquese Chriss, qui transmet à Tyler Ulis qui inscrit un tir primé au buzzer pour donner la victoire à la franchise de l’Arizona. Isaiah Thomas finit la rencontre avec 35 points inscrits, une performance pas assez suffisante pour contredire les 28 points, 6 rebonds et 9 passes d’Eric Bledsoe, accompagné des 20 points de Tyler Ulis.

Enfin, le Magic s’est incliné in-extremis face aux Wizards (114-115), en ayant pourtant mené pendant la quasi-intégralité de la rencontre. En effet, le Magic disposait d’un court avantage en fin de premier quart-temps mais le second quart-temps vit les hommes de Frank Vogel appuyer sur l’accélérateur pour compter 16 points d’avance à la mi-temps. Le Magic parvenait à garder cette avance jusqu’en fin de troisième quart avant de s’écrouler. En l’espace de 8 minutes, les Wizards prirent l’avantage, avant que Bojan Bogdanovic ne scelle le sort de la rencontre en inscrivant à tir primé à 46 secondes du terme, donnant ainsi un point d’avance à la franchise de la capitale. Par deux fois, Aaron Gordon ne parvenait pas à redonner l’avantage à son équipe durant ces 46 dernières secondes. Statistiquement, les Wizards ont été tributaires du duo Bradley Beal / Bojan Bogdanovic, le premier cité étant l’auteur de 32 points, tandis que le second s’en sort avec 27 points, dont 24 (!) inscrits derrière l’arc. Du côté d’Orlando, la marque a été bien répartie avec 7 joueurs à au moins 12 points.

Sur le plan du tankathon, la défaite du Magic permet à ces-derniers de reprendre la 4ème place, co-détenue auparavant avec les 76ers. Avec un bilan de 23 victoires pour 40 défaites, soit une défaite de plus que Philadelphie, Orlando évolue à seulement un demi-match des 76ers. Par rapport aux poursuivants des hommes de Brett Brown au tankathon, l’écart s’est agrandi, les 76ers évoluant désormais à 1,5 match des Knicks et des Pelicans, co-détenteurs de la 6ème place. À l’inverse, l’écart se réduit avec les Suns, qui détiennent la 3ème place, il est désormais de 2,5 matchs. La situation est donc profitable aux 76ers qui n’ont plus qu’à finir le travail ce soir contre les Bucks.

Le pick swap avec les Sacramento Kings (+)

Les Kings eux se sont inclinés face au Jazz (109-110), après une période d’overtime et d’une manière inquiétante. En effet, les Kings ont mené pendant presque l’intégralité de la rencontre, en comptant au maximum 16 points d’avance à la table de marque. Le Jazz est progressivement revenu au score dans le dernier quart-temps, mais obtiendra une période d’overtime de justesse. À seulement 10 secondes du terme, Hayward inscrivit un tir primé pour revenir à un point des Kings. Willie Cauley-Stein ira sur la ligne des lancers dans la foulée, mais en manqua un sur les deux tirés, laissant ainsi au Jazz l’opportunité d’égaliser. C’est Rudy Gobert qui s’en chargera grâce à un layup à 3 secondes de la fin. La situation fut pratiquement similaire en fin d’overtime, où cette fois-ci Willie Cauley Stein inscrivit ses deux lancers pour donner un point d’avance aux Kings, avant que Rudy Gobert ne donne la victoire au Jazz sur un nouveau layup en toute fin de rencontre. Les Kings enregistrent ainsi leur quatrième défaite consécutive et ne cessent de voir les playoffs s’éloigner.

Au tankathon, les Kings prennent la 8ème place, à égalité avec les Timberwolves. Les hommes de Dave Joerger évoluent désormais à deux matchs des 76ers. Si l’on étudie l’évolution de la position des Kings au tankathon depuis le départ de DeMarcus Cousins, on peut légitiment penser que les 76ers auront des chances de pouvoir profiter de leurs droits de swap sur le choix de draft des Kings, ces-derniers étant enclins à finir avec un bilan plus mauvais que celui des 76ers.

Le choix des Los Angeles Lakers (=)

Les Lakers ont eux été défaits par les Pelicans (97-105), qui enregistrent ainsi leur première victoire avec Anthony Davis et DeMarcus Cousins dans le cinq de départ. Les Lakers n’ont cette fois ci pas été dominés durant tout le match, les hommes de Luke Walton ont mené jusqu’au milieu du troisième quart-temps avant que les Pelicans prennent une avance considérable dans le quatrième quart-temps. Cependant, les Lakers sont parvenus à revenir au score et même à égaliser à deux minutes de la fin. Mais, l’escouade menée par Brandon Ingram ne parviendra pas à inscrire le moindre point jusqu’à la fin de la rencontre, les Pelicans s’imposent donc logiquement.

Au tankathon, les Lakers sécurisent encore plus leur deuxième place, d’autant plus que les Suns ont réussi à s’imposer face aux Celtics. Ainsi, les Lakers évoluent désormais à deux matchs des Suns et à 4,5 matchs des 76ers, il semble donc inéluctable que les Lakers disposeront à la loterie de 19,9 % de chances de sélectionner Markelle Fultz lors de la draft. Et cela malgré le fait que Luke Walton préfèrerait ne pas être coincé dans la loterie aussi longtemps.

Les choix du second tour (=)

N’en déplaise à Bryan Colangelo, les Philadelphia 76ers disposeront de quatre choix dans le second tour. Outre les velléités du décisionnaire de faire apparaître l’acquisition d’une sélection dans le premier tour dans le cadre de l’échange de Nerlens Noel, la situation n’est pas des plus lisibles.

En effet, en vertu du trade conclu avec le Jazz, Bryan Colangelo disposera du choix le plus favorable et du moins favorable parmi les quatre sélections (New York Knicks, Utah Jazz, Detroit Pistons et Golden State Warriors) dévolues à la franchise de Salt Lake City. En vertu du trade conclu avec les Hawks, le stratège jouira de la sélection du Heat sur les positions 41 à 60 et de la possibilité d’échanger le choix des Hawks contre le moins favorable des choix légués par le Jazz.

Concrètement, si la saison prenait un terme ce soir, les 76ers disposeraient des choix 37 (New York Knicks), 40 (Dallas Mavericks), 45 (Miami Heat) et 49 (Atlanta Hawks).

La situation du tankathon au 6 mars

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top