Tankathon 2017

[Tankathon] Le bilan de la nuit du 1 mars

Chaque matin, vous retrouverez le bilan de la nuit passée au tankathon. L’évolution quotidienne des positions des Philadelphia 76ers, des Sacramento Kings et des Los Angeles Lakers et leurs incidences sur les probabilités de la franchise aux trois bannières lors de la prochaine loterie est toujours consignée ici.

TANKATHON 2017 : L’ÉVOLUTION AU QUOTIDIEN DES POSITIONS DES 76ERS, KINGS ET LAKERS. 

Bilan de la nuit du 1 mars

Le choix des Philadelphia 76ers (=)

Les 76ers avaient rendez-vous du côté de la Floride pour y affronter le Heat, plus que jamais en course pour accéder aux playoffs à l’Est. Les hommes de Brett Brown ont largement été défaits par l’escouade d’Erik Spoelstra (99-125), en ayant été menés à la table de marque durant l’intégralité de la rencontre. Avec les récents trades de Nerlens Noel et d’Ersan Ilyasova et le forfait de Joel Embiid pour le reste de la saison, les 76ers étaient contraints de reconduire le même cinq de départ que Brown utilise depuis le All-Star Week-End, avec Jahlil Okafor comme pivot titulaire. L’avance de 27 points détenue par le Heat à la fin du match a été obtenue progressivement. Miami comptait 10 points d’avance en fin de premier quart-temps, avant de passer à +20 à la mi-temps. Cet avantage passera cependant à 14 points pour le Heat en fin de troisième quart-temps avant de les voir reprendre rapidement une avance plus conséquente pour finalement s’adjuger une victoire très sereine.

Statistiquement, la marque fut bien répartie au Heat avec 6 joueurs comptabilisant au moins 14 points. Tyler Johnson est le meilleur marqueur de la rencontre avec 24 points inscrits, accompagné des 18 points de Wayne Ellington et des 15 points et 11 rebonds d’Hassan Whiteside. Du côté de Philly, Robert Covington finit la rencontre avec 19 points et 5 rebonds, T.J McConnell compilant lui 14 points, 5 rebonds et 5 passes. À noter l’apport peu significatif de Jahlil Okafor, le sophomore étant l’auteur de seulement 6 points (à 3/11 au tir) et 7 rebonds. Il a été beaucoup moins influent que son back-up, Richaun Holmes, qui comptabilise 15 points (à 7/10 au tir) et 6 rebonds.

Dans une soirée à 11 matchs, les enjeux au tankathon ne manquaient pas. Tout d’abord, le Magic s’est incliné face aux Knicks (101-90). Les Knicks prennent rapidement l’avantage à la table de marque mais le Magic parvient à résister pour garder un retard inférieur à 10 points. Les hommes de Frank Vogel reviennent même à seulement un point en milieu de second quart-temps pour finalement être directement repris par les Knicks qui parviennent à faire l’écart dans le troisième quart-temps. Le Magic essaiera de recoller au score mais sans succès. Les Knicks ont notamment pu compter sur Kristaps Porzingis, qui pour son retour, inscrit 20 points, auxquels s’ajoutent 9 rebonds. Il fut accompagné par les performances de Carmelo Anthony et de Derrick Rose, le premier cité compilant 17 points et 9 rebonds et le second 19 points et 7 rebonds. Du côté du Magic, c’est Evan Fournier qui finit meilleur marqueur de la rencontre avec 22 points.

En parallèle, les Pelicans se sont largement imposés face aux Pistons (109-86), ce qui constitue leur première victoire depuis l’arrivée de DeMarcus Cousins dans le roster. Cependant, l’ancien de Sacramento n’était pas sur la feuille de match, à cause d’une nouvelle suspension. Les Pelicans ont pris l’avantage au score en milieu de premier quart-temps pour mener de 13 points à la fin de celui-ci, avant de ne compter plus que 3 points d’avance sur les Pistons. Une avance de 10 points a été rapidement reprise par les hommes d’Alvin Gentry qui vont finalement s’envoler au score en fin de match pour finir la rencontre avec 23 points d’avance. Anthony Davis a une nouvelle été en grande forme, avec 33 points et 14 rebonds, accompagné de Jrue Holiday, auteur lui de 22 points.

Dans le même temps, les Timberwolves ont disposé aisément du Jazz (107-80). Les Timberwolves ont pris l’avantage en début de match mais le Jazz parvient à rester au contact pour n’être mené que d’un point en milieu de second quart-temps. À partir de ce moment-là, le match se transforme en blowout et les Timberwolves se retrouvent à +20 en milieu de troisième quart-temps. L’écart s’aggravait même, les hommes de Tom Thibodeau comptant toujours plus de 25 points d’avance dans le quatrième quart-temps. Le duo Andrew Wiggins / Karl-Anthony Towns fut une nouvelle fois influent avec 20 points pour l’ancien Jayhawk et 21 points accompagnés de 15 rebonds pour l’ancien Wildcat. Les deux coéquipiers ont aussi pu être aidés par Shabazz Muhammad, auteur de 18 points, et par Ricky Rubio, auteur de 9 passes.

Au niveau du tankathon, la situation profite une nouvelle fois aux 76ers qui profitent des victoires des Pelicans et des Timberwolves pour créer un petit écart au classement. En effet, avec un bilan de 22 victoires et 38 défaites, les 76ers évoluent désormais à 1,5 match des Pelicans, qui détiennent la 6ème place, et à 2,5 matchs des Timberwolves, qui eux se retrouvent 9èmes ex-aequo avec les Kings et les Knicks.

Les Mavericks, défaits par les Hawks (95-100), prennent la 7ème place, tandis que les Blazers (exemptés de toute rencontre) passent 8èmes. Devant les 76ers, le Magic garde son avance d’un demi-match, mais la quatrième place n’a jamais semblé aussi susceptible de revenir sous le giron de Philadelphie. Voilà désormais l’objectif des hommes de Brett Brown.

Le pick swap avec les Sacramento Kings (+)

Les Kings opposés aux Nets ont réussi l’exploit de s’incliner face aux Nets (109-100), leaders incontestés et incontestables du tankathon et ayant enregistré, avant le match, 16 défaites consécutives. Bien qu’ayant été devant à la table de marque durant l’intégralité de la rencontre, les Nets n’ont jamais eu d’avantage suffisamment important pour s’assurer la victoire, les hommes de Kenny Atkinson ne menant jamais de plus de 15 points. Ainsi, les Kings ont plusieurs fois eu l’opportunité de passer devant au tableau d’affichage, notamment dans les deuxième et troisième quarts-temps mais sans succès. Statistiquement, les Nets ont pu principalement compter sur le duo Brook Lopez / Jeremy Lin, le premier cité étant l’auteur de 24 points et 8 rebonds et le second de 17 points (en seulement 19 minutes). Chez les Kings, aucun joueur n’a comptabilisé plus de 16 points, Buddy Hield finissant meilleur marqueur des Kings. À noter la performance très peu reluisante du pivot titulaire Kosta Koufos, auteur de 0 point en 24 minutes (!), il en est de même pour son coéquipier Anthony Tolliver, auteur de seulement 4 points (en 26 minutes) en enregistrant de jolis 0/7 au tir et 0/6 à longue distance. La perte de DeMarcus Cousins commence à réellement se sentir, les Kings enregistrant ainsi leur troisième défaite consécutive.

Au tankathon, les Kings co-détiennent désormais la 9ème place, avec les Knicks et les Timberwolves, à la faveur d’un bilan de 25 victoires pour 36 défaites. Ils sortent ainsi du top 10 du tankathon et ont actuellement la propriété de deux choix de draft dans le top 10, le leur (qui n’est plus sous le joug de la menace des Bulls) et celui des Pelicans. Les Kings évoluent désormais à 2,5 matchs des 76ers. La situation actuelle des Kings peut être profitable aux 76ers, qui ont le droit de swap sur le choix des Kings, dans le sens où la perte de DeMarcus Cousins est plus encline à faire perdre nombre de matchs aux Kings et ainsi les voir s’approcher des hautes places du tankathon, que de les voir lutter pour les playoffs comme il était prévu pour les Kings il y a de cela quelques semaines.

Le choix des Los Angeles Lakers (=)

Aucune rencontre n’était prévue pour les Lakers, qui ne joueront pas non plus ce soir. Les hommes de Luke Walton semblent prédisposés à garder une place sur le podium du tankathon et ont auront une nouvelle opportunité de prendre possession de la deuxième place, si les Suns, qui en sont les actuels détenteurs, venaient à battre les Hornets ce soir. En attendant, les Lakers évoluent à 3,5 matchs des 76ers et en qualité de 3èmes, ils disposent de 46,9% de chances d’opérer leur choix dans le top 3 de draft et de 15,6% de chances de mettre la main sur Markelle Fultz.

Les choix du second tour (=)

N’en déplaise à Bryan Colangelo, les Philadelphia disposeront de quatre choix dans le second tour. Outre les velléités du décisionnaire de faire apparaître l’acquisition d’une sélection dans le premier tour dans le cadre de l’échange de Nerlens Noel, la situation n’est pas des plus lisibles.

En effet, en vertu du trade conclu avec le Jazz, Bryan Colangelo disposera du choix le plus favorable et du moins favorable parmi les quatre sélections (New York Knicks, Utah Jazz, Detroit Pistons et Golden State Warriors) dévolues à la franchise de Salt Lake City. En vertu du trade conclu avec les Hawks, le stratège jouira de la sélection du Heat sur les positions 41 à 60 et de la possibilité d’échanger le choix des Hawks contre le moins favorable des choix légués par le Jazz.

Concrètement, si la saison prenait un terme ce soir, les 76ers disposeraient des choix 37 (New York Knicks), 40 (Dallas Mavericks), 45 (Miami Heat) et 49 (Atlanta Hawks).

La situation du tankathon au 2 mars

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top