Tankathon 2017

[Tankathon] Le bilan de la nuit du 24 février

Chaque matin, vous retrouverez le bilan de la nuit passée au tankathon. L’évolution quotidienne des positions des Philadelphia 76ers, des Sacramento Kings et des Los Angeles Lakers et leurs incidences sur les probabilités de la franchise aux trois bannières lors de la prochaine loterie est toujours consignée ici.

Tankathon 2017 : l’évolution au quotidien des positions des 76ers, Kings et Lakers. 

Bilan de la nuit du 24 février

Le choix des Philadelphia 76ers (-)

Les 76ers avaient rendez-vous au Wells Fargo Center avec les Wizards, pour leur premier match post trade deadline. Et ils y ont fait forte impression en s’imposant (120-112) face au troisième de la conférence Est. Avec un roster transformé par les différents trades, les 76ers démarraient la rencontre avec Jahlil Okafor, titulaire au poste de pivot, faute de Joel Embiid, toujours blessé au genou. Le camerounais devrait revenir début mars, mais restons prudent avec les informations que l’on reçoit.

Cela étant dit, les 76ers sont parvenus à prendre l’avantage à la table de marque sur les joueurs de la capitale dès le début du second quart-temps, pour ne plus le lâcher jusqu’à la fin du match. Les hommes de Brett Brown comptaient toujours plus de 13 points d’avance durant le troisième quart, cet avantage fut même de 22 points à 7 minutes du terme. Les 76ers se sont tout de même fait une petite frayeur en voyant les Wizards revenir à 4 points en toute fin de match, mais Nik Stauskas et Gerald Henderson sécurisaient la victoire grâce à deux lancers réussis chacun.

Statistiquement, le backcourt de Washington a largement porté son équipe, avec un Bradley Beal auteur de 40 points, accompagné de John Wall, auteur de 29 points et 14 passes décisives. Face à cette performance de choix, les 76ers ont répondu de manière collective, grâce aux apports conjugués de Robert Covington (25 points, 11 rebonds), Dario Saric (20 points, 11 rebonds) et Gerald Henderson (20 points). À noter la belle contribution de Richaun Holmes, back-up de Jahlil Okafor, auteur de 12 points, 10 rebonds et 5 contres, tandis que le troisième choix de la draft fut peu influent en défense avec seulement 2 rebonds et 0 contre. Toujours est-il que les 76ers enregistrent une quatrième victoire en 5 matchs, face à des Wizards qui en comptaient jusqu’alors 15 en 17 rencontres.

En parallèle, les Mavericks se sont inclinés (84-97) face aux Timberwolves, non sans avoir résisté jusqu’au bout, malgré un écart à la table de marque assez important à l’arrivée. Dallas était privé de Nerlens Noel, tout juste arrivé, et débutait la rencontre sans pivot. Les Timberwolves en ont profité pour dominer leur adversaire durant pratiquement l’intégralité de la rencontre, mais sans jamais compter plus de 15 points d’avance. Cependant, les Mavs sont parvenus à revenir à égalité à 8 minutes du terme, avant que les Wolves reprennent 15 points d’avance pour finalement l’emporter. Minnesota a pu, comme à l’accoutumée, s’appuyer sur le duo Andrew Wiggins / Karl-Anthony Towns, l’ancien Jayhawk inscrivant 27 points (dont 16 dans le premier quart-temps), avant que l’ancien Wildcat prennent le relai pour finir la rencontre avec 26 points et 18 rebonds. Les deux coéquipiers ont été notamment bien aidés par Ricky Rubio, auteur de 14 passes décisives. Ces performances ont suffi pour vaincre la pire attaque de la ligue, limitée ici à seulement 84 points, malgré les 31 points de Seth Curry, qui enregistre ainsi un nouveau record en carrière.

Au niveau du tankathon, la situation change une nouvelle fois, au désavantage des 76ers. En effet, les 76ers voient les Mavericks les rejoindre à la 5ème place, avec un bilan de 22 victoires pour 35 défaites. Les Timberwolves se retrouvent eux ex-aequo avec les Kincks et les Pelicans à la 7ème place. La situation du tankathon reste donc très instable, mais les 76ers voient leur écart avec le podium augmenter encore plus. Ils évoluent désormais à 4 matchs des Lakers (3èmes) et à deux matchs du Magic (4ème). La franchise pennsylvanienne possède désormais légèrement plus d’une chance sur 4 d’obtenir un choix du top 3 de draft lors de la prochaine loterie.

Le pick swap avec les Sacramento Kings (=)

Les Kings n’avaient aucun match de prévu, eux qui sont allés battre les Nuggets la veille, actuels détenteurs du dernier accessit aux matchs de post season. Le récent trade de DeMarcus Cousins laisse à penser que les Kings n’ont plus les capacités nécessaires pour aller prendre la place des Nuggets, mais les Kings n’ont jamais été aussi proches de la 8ème place. En effet, les hommes de Dave Joerger évoluent à seulement un match des Nuggets, et une victoire face aux Hornets ce soir leur permettrait de mettre la pression sur les Nuggets et de pourquoi pas prendre leur place si les hommes de Michael Malone venait à perdre après-demain contre les Grizzlies.

La perte de DeMarcus Cousins semble être cependant trop importante pour voir les Kings s’installer durablement à la 8ème place. Cette-dernière est tout autant prisée par les Blazers, les Pelicans, les Timberwolves et les Mavericks, qui évoluent tous à moins de 3,5 matchs des Nuggets. La bataille pour les playoffs reste donc très incertaine à l’Ouest.

En ce qui concerne le pick swap, les Kings évoluent actuellement à 2,5 matchs des 76ers. La franchise californienne reste cependant loin des hautes places du tankathon, et s’il est légitime d’imaginer les Kings avec un pourcentage de victoire inférieur à 40% à la fin de la saison, la probabilité pour les 76ers de pouvoir obtenir des Kings un meilleur choix de draft reste faible.

Le choix des Los Angeles Lakers (=) 

Les Lakers se déplaçaient eux du côté de l’Oklahoma pour y affronter le Thunder. Ils y ont subi une défaite assez importante (110-93), en ayant mené au score pendant seulement une minute. Le Thunder n’a cependant pas réussi à prendre une avance conséquente pendant la première mi-temps, en ne menant jamais de plus de 10 points. Mais la troupe de Russell Westbrook a rapidement pris les devants dès le début du troisième quart-temps pour compter 20 points d’avance à la fin de celui-ci. Le meneur a d’ailleurs été l’auteur d’une performance très rare, en compilant un énième triple-double avec 17 points, 18 rebonds et 17 passes. Une performance se rapprochant du seul double-triple-double de l’histoire, dont Wilt Chamberlain en est l’auteur. Côté Lakers, seul D’Angelo Russell a été à la hauteur avec 29 points inscrits.

Dans le même temps, les Suns ont perdu sur le parquet des Bulls (121-128), de justesse après une période d’overtime. Les hommes de Earl Watson ont pourtant mené durant la quasi-intégralité de la rencontre, en comptant même 11 points d’avance à 4 minutes de la fin de la rencontre et en ayant eu la possibilité de prendre un point d’avance à une seconde du terme, mais Devin Booker ratait son lancer franc.

Ainsi, au tankathon, les Lakers gardent leur 3ème place, en évoluant toujours à un demi-match des Suns, deuxièmes. L’écart entre les deux pires bilans de la conférence Ouest est très faible et les Lakers semblent plus enclin que les Suns à prendre la seconde place du tankathon. Une situation peu à l’avantage des 76ers, qui voient les Lakers évoluer désormais à deux matchs du Magic qui détient la quatrième place.

La situation du tankathon au 25 février

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top