Rumeurathon 2017

Les Pacers seraient aussi intéressés par les services de Jahlil Okafor

A 50 heures de la trade deadline, une nouvelle équipe vient s’ajouter au rang des courtisans présumés de Jahlil Okafor. Après les Pelicans, les Bulls, les Nuggets, les Blazers, les Mavericks, les Celtics, voici la piste des Indiana Pacers. Selon les informations des insiders d’ESPN (Ramona Shelbourne, Chris Haynes et Jeff Goodman), Larry Bird serait parmi les décisionnaires les plus actifs et les plus prompts à dégainer, avec en ligne de mire un certain Jahlil Okafor.

Sixièmes de la conférence Est avec un bilan tout juste équilibré de 29 victoires pour 28 revers et restant sur une série de 6 revers consécutifs les Pacers seraient enclins à se délester de leur sélection dans la prochaine draft afin d’apporter davantage de soutien à Paul George qui pourra se libérer de son contrat en fin de saison prochaine.

Dans cette optique, on sait depuis la veille, que les Pacers sont entrés en contact avec le bureau exécutif des Nets au sujet de Brook Lopez. A 28 ans, le pivot des Nets présente le double avantage de représenter une solution à court terme et d’avoir développé un shoot à trois points (34,4% de réussite sur 5,1 tentatives par match) qui manque à l’arsenal de Jahlil Okafor. En revanche, le sophomore, sous l’égide de son contrat rookie s’intégrerait plus aisément dans la masse salariale de la franchise de l’Indiana que les deux années à plus de 20 millions de dollars de Brook Lopez.

En dehors de leur choix du premier tour 2017 qui devrait s’établir aux alentours de la 18ème position, les Pacers jouissent de l’intégralité de leurs choix de draft à l’exception d’un choix du second tour qu’ils doivent aux Nets. En revanche, leur réservoir de jeunes talents (Glenn Robinson III, Georges Niang, Joseph Young) n’est pas particulièrement fourni.

En dehors du contrat d’Al Jefferson (9,7 millions de dollars en 2017-2018, team option de 10 millions de dollars l’année suivante), l’effectif des Pacers ne recèle pas d’autres vétérans qui ne contribuent pas à la compétitivité immédiate de la franchise, ce qui réduit les opportunités de salary dump trade.

Si les velléités de Larry Bird d’adjoindre à Myles Turner un pivot aussi déficient au rebond que peuvent l’être Brook Lopez et Jahlil Okafor intriguent, l’émergence d’un nouveau prétendant ne peut que favoriser les chances de Bryan Colangelo de parvenir à entériner le départ de l’ancien Dukie avant la trade deadline.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top