Rumeurathon 2017

Et si les Pelicans préféraient Lopez à Okafor?

Ecarté pour la réception du Heat, Jahlil Okafor n’a pas fait le déplacement avec l’équipe en Caroline du Nord, où les 76ers affronteront cette nuit les Charlotte Hornets. Le troisième choix de la draft 2015 est préservé en attente de la conclusion de son transfert. En procédant de la sorte, Bryan Colangelo laissait entendre qu’un départ du pivot était imminent et qu’une transaction allait se matérialiser dans les prochaines heures sinon les prochains jours.

La situation était limpide. Jahlil Okafor ne porterait plus jamais les couleurs des Philadelphia 76ers. A chaque minute qui s’écoule, elle l’est un peu moins.

Hier, les Blazers et les Nuggets, courtisans présumés de l’ancien Dukie se sont échangés leurs pivots.

Aujourd’hui, à Charlotte, Brett Brown a entrouvert la porte à un retour de Jahlil Okafor dans le groupe.

« La situation de Jahlil est transparente. Il est au centre de différentes discussions. Cela n’aurait pas facilité les choses de le faire jouer lors du dernier match et c’est toujours le cas aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle il n’est pas avec nous. (S’il n’était pas échangé), il reviendra et il sera accueilli les bras ouverts par ses coéquipiers qui l’apprécient et le respectent. Ils sont amis. Il reviendra auprès d’un coaching staff qui l’apprécie, qui le respecte et qui se soucie de lui. Il est des nôtres jusqu’à ce qu’on m’affirme le contraire ». 

Brett Brown

Quelques minutes plus tard, on apprenait que les Pelicans auraient discuté d’un échange avec les Brooklyn Nets afin d’acquérir Brook Lopez.

 

Selon les informations de Michael Scotto de Basketball Insiders, les discussions auraient porté sur un package composé de Tim Frazier, Langston Galloway, du choix du premier tour 2018 des Pelicans (protégé sans que la nature de la protection ne soit précisée) et du contrat expirant de Tyreke Evans. Si Jahlil Okafor présente l’avantage de percevoir des émoluments indexés sur l’échelle salariale des rookies, ces discussions laissent envisager quelle pourrait être la contrepartie obtenue par les 76ers si le sophomore devait s’installer à la Nouvelle-Orléans.

En patientant jusqu’à l’orée de la trade deadline, Bryan Colangelo se réservait la possibilité que surgissent des fenêtres d’opportunités nouvelles. Au gré de l’aléa sportif, le décisionnaire pouvait espérer converser avec des franchises soucieuses de se renforcer dans la lutte pour les playoffs, sans compter celles devant composer avec les blessures des uns et les révélations inattendues des autres.

Attendre, quitte à imposer une gestion pour le moins singulière de l’excédent de talents sur le poste de pivot était une manière de contribuer à la maximisation des opportunités. Les intérêts supposés des Bulls, Pelicans, Blazers, Nuggets et autres Lakers laissaient envisager que la tactique s’apprêtait à être couronnée de succès. La multiplication de la demande renchérissait la valeur du pivot mis sur le marché en raison d’une valeur d’usage négative.

Une semaine après les révélations sur les discussions qui se sont tenues entre Dell Demps et Bryan Colangelo, seules des rumeurs émanant d’insiders à la fiabilité douteuse sont venues étayer le rumeurathon. Pour peu que les Pelicans en viennent à jeter leur dévolu sur Brook Lopez, Greg Monroe, ou tout autre joueur qui ne réponde pas au patronyme de Jahlil Okafor…seuls les Bulls figureront au rang des courtisans déclarés du natif de Windy City.

Si Jahlil Okafor devait rejoindre le groupe mercredi pour le déplacement à Boston, il serait probablement accueilli les bras ouverts par ses coéquipiers. Bryan Colangelo, lui, devrait avoir du mal à lever la tête.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top