CR/Résultats

[Résumé] – San Antonio Spurs @ Philadelphia 76ers (111-103)

San Antonio traverse la saison comme un bateau sur un fleuve tranquille, l’équipe est solidement ancrée à la deuxième place de la conférence Ouest derrière les Warriors. L’équipe connait malgré tout quelques soubresauts avec une défaite avant de venir à Philadelphia.

Image

Le début de rencontre voit Aldridge marquer un élégant panier au poste au dessus d’Henderson. Plus largement ce début de match voit Dedmon enchainer 4 points, avec notamment une belle action de Parker qui le sert, ce dernier marque à 2 reprises à mi-distance et contribue à l’accroissement de l’écart en faveur des Spurs en ce début de match. Une belle pénétration de Covington permet de voir les 76ers réagir quelque peu, mais les Spurs remettent un coup de bambou avec 2 paniers d’Aldridge. La fin du premier quart-temps permet aux 76ers de revenir à moins 6 avec 2 bonnes passes de Stauskas, un élégant panier de McConnell après une feinte judicieuse, et 2 gros tirs à 3 points de Saric et Covington. La réponse à 3 points de Leonard est venue après une somptueuse dernière passe de Ginobili, sans oublier un beau pick&roll entre Mills et Lee. Le deuxième quart-temps débute avec les deux équipes qui parviennent à se répondre en attaque, avec notamment chez les 76ers un bon décalage de Luwawu-Cabarrot vers Ilyasova qui marque à 3 points dans le coin. Pour les Spurs, Lee se signale avec 2 bonnes passes qui viennent encadrer un élégant panier marqué par Rodriguez. Les deux équipes traversent ensuite quelques soubresauts avec une part non négligeable d’échecs, quelques possessions plus tard, Okafor bénéficie d’une bonne passe pour marquer sous le cercle avec la faute, et dans la foulée Covington lutte bien pour s’y prendre à 2 fois avant de remonter marquer et les 76ers sont à moins 3. Peu après, Leonard enchaine 5 points afin de remettre son équipe à l’aise, un panier très élégant après avoir feinté Covington avant d’aller au punk, puis il sert Parker qui marque à 3 points et l’avance des Spurs monte à 10 points. Le MVP des Finales 2014 bénéficie d’un bon écran de Lee et marque à 3 points, avant de servir Ginobili qui marque aussi à 3 points peu avant la fin de la mi-temps. Du côté des 76ers, Stauskas se signale avec 2 paniers à 3 points en fin de mi-temps, sans oublier une bonne passe vers Saric qui marque à 3 points, et tout cela permet de ramener l’écart à 7 points à la mi-temps.

Le panier à 3 points de Green au début du troisième quart-temps permet aux Spurs de garder leur distances. Quelques temps plus tard, Parker se signale avec un bon lay-up et un bon pick&roll bien exécuté avec Dedmon. Ce dernier marque en trailer après une passe de Leonard, et avec la faute, l’écart atteint alors 10 points. L’écart se maintient dans ses eaux, un panier à 3 points de Saric est venu après une belle circulation de balle, peu après, le croate trouve Noel qui marque un bon dunk avec la faute, puis Noel intercepte et sert Covington qui s’en va au dunk. Peu après, tandis que Saric s’en va marquer, Covington semble incommodé physiquement. Les 4 points de Bertans en fin de quart-temps donnent de l’air aux Spurs, le panier à 3 points est venu après une bonne lutte des Spurs pour garder le ballon après l’entre-deux. Le début du dernier quart-temps voit Bertans marquer après une belle circulation de balle, par la suite les 76ers vont considérablement se rapprocher avec notamment un gros panier à 3 points d’Henderson au buzzer de la possession pour justement revenir à 3 points. Les Spurs répondent immédiatement avec un tir à 3 points de Green. Plus largement l’écart se creuse à nouveau en faveur des Spurs avec notamment un gros panier avec la faute marqué par Parker, dans le même temps les 76ers souffrent en attaque. Leonard et Parker vont être au four et au moulin pour empêcher tout retour, et après un claquette punk d’Aldridge, Dedmon va contrer Stauskas avant de se signaler avec une remontée rapide du parquet, de faire un écran pour Parker qui manque son tir, mais l’ancien 76er sera présent pour marquer un claquette après le rebond offensif.

Côté Spurs, Lee a été applicable avec plusieurs bonnes passes, bons écrans et bonne lucidité offensive. Bertans a eu de bons moments en faisant bien circuler le ballon, il s’est signalé en personne à la finition à cheval sur le troisième et quatrième quart-temps. Green a été sérieux des deux côtés du parquet avec de bons déplacements pour un apport solide. Aldridge a eu des hauts et bas, mais il est parvenu à aller se signaler à mi-distance en début de match, d’autre part sa présence a été notable aux rebonds. Dedmon a été disponible et dynamique des deux côtés du parquet avec une présence solide en attaque pour poser les écrans, et bien se rendre disponible pour aller terminer relativement aisément sous le cercle. Défensivement il n’a pas lésiné sur les efforts avec une présence correcte en aide notamment. Parker a été en jambes et a judicieusement alterné entre la création et la percussion (soit au service de passes ultérieures, soit pour aller marquer en personne), son match a été sans fard ni fanfare, mais certainement d’une netteté similaire à l’éclat d’un phare. Leonard a été propre avec plusieurs paniers élégants, et une présence en défense qui est restée correcte. Offensivement il a porté son équipe par séquences avec une alternance notable de points et de passes décisives. Son deuxième quart-temps a été notable avec 12 unités inscrites sur cette séquence, plus largement à chaque fois que les 76ers semblaient revenir il semblait être tout le temps présent, soit pour marquer en personne, soit pour créer.

Concernant les 76ers, Noel a eu une bonne séquence lors du troisième quart-temps avec un bon dunk suite à une passe de Saric, puis une interception pour trouver Covington lors de l’action suivante, mais hormis cela il n’a pas été dans un bon soir avec un nombre notable de paris en défense qui n’ont pas été concluants. Henderson a apporté un sérieux défensif, mais hormis cela il n’est pas réellement parvenu à avoir un impact durable. McConnell a été dynamique mais a souffert à la finition, cela dit son apport à la distribution a été précieux. Ilyasova a été plutôt correct, hormis une adresse suspecte aux tirs, son match a été relativement honnête avec une présence respectable des deux côtés du parquet. Covington a eu du mal face à Leonard, mais il n’a pas démérité avec une présence active en défense principalement en aide pour tenter d’avoir un impact par ailleurs. Offensivement, les 10 points lors du premier quart-temps n’ont pas été anodins. Stauskas a été dynamique aussi à la création qu’à la finition, il a joué avec un certain courage des deux côtés du parquet. Saric a été dynamique et son adresse à 3 points a considérablement apporté pour la création d’espaces, d’autre part il a effectué un certain nombre de bons décalages pour ses coéquipiers. Okafor a été présent au rebond avec une activité un peu plus notable qu’à l’accoutumée, d’autre part il n’a pas hésité à attaquer le cercle et aller chercher des fautes et à marquer ses lancers. Plus largement Okafor a eu de bonnes séquences des deux côtés du parquet et est parvenu à peser positivement sur la rencontre, il a eu une bonne rapidité pour prendre ses décisions offensives sans trop bloquer le ballon. Cela dit certains soucis récurrents comme sa présence défensive face aux écrans adverses se sont manifestés.

BOXSCORE COMPLETE – NBA.COM
Image
Image

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top