CR/Résultats

[Résumé] – Philadelphia 76ers @ San Antonio Spurs (86-102)

Sur nos 48 premiers matchs de la saison, le bilan de l’équipe est de 18-30, cela reste au fond de la NBA, mais on est parvenu à gagner à nouveau une certaine crédibilité. Les 76ers ont gagné 10 matchs sur 15 lors de ce mois de Janvier (plus grand nombre de victoire sur un mois depuis le mois de Janvier 2012) et sont sur une dynamique ascendante, néanmoins la une défaite à Dallas n’a pas été particulièrement belle.

Image

Ce jeudi on se déplace à San Antonio, l’équipe championne en 2014, et qui a remporté 67 matchs la saison passée continue de jouer à un haut niveau et continue de gambader au sommet de la conférence Ouest et est la seule équipe qui suit de prés les Warriors . Leonard prend son essor et montre de très belles choses une nouvelle fois. Le départ de Duncan se fait peu sentir au niveau des résultats, même si la franchise est orpheline de sa défense intérieure et de son expérience.

Du côté des Spurs, Gasol et Aldridge sont absents. Pour les 76ers, Covington, Noel, Embiid, Simmons et Bayless sont absents. A noter que les 76ers sont sur 10 défaites de suite contre San Antonio et la dernière victoire des 76ers sur le parquet des Spurs était en janvier 2004 (avant cela il fallait remonter à 1986 pour voir les 76ers l’emporter là-bas).

5 Majeurs

Image

Premier quart-temps

Après l’entre-deux remporté par San Antonio, les deux équipes manquent quelques tirs avant que Leonard ne marque à mi-distance, puis après une interception de Parker, Leonard décale Bertans qui sert Dedmon sous le cercle et ce dernier marque avec la faute de McConnell, l’ancien 76er marque le lancer qui suit. Par la suite les deux équipes vont multiplier les atermoiements et insuccès pendant plusieurs séquences avant que Stauskas n’attaque le cercle avant de décaler Okafor qui marque un bon dunk. Dans la foulée, Leonard se signale avec un rebond offensif consécutif à son propre échec puis il parvient à décaler Bertans qui marque à 3 points en tête de raquette. Okafor se signale avec un bon rebond offensif après un échec d’Ilyasova avant de remonter marquer avec la faute. Lors de la possession qui suit, Ginobili trouve Bertans qui a bien coupé en ligne de fond, ce dernier s’en va déposer un dunk notable. Peu après de nombreux échecs de part et d’autre, Bertans marque à 3 points et le voici à 8 points de suite tandis que nous sommes au milieu du premier quart-temps.

Un peu plus tard, après quelques échecs de part et d’autre, Saric marque à 3 points. Lors de la possession qui suit, les Spurs manquent une contre-attaque avant que Leonard ne marque avec une petite claquette bien sentie. McConnell parvient à trouver Ilyasova qui marque sous le cercle en guise de réponse. Peu après, Lee attaque le cercle face à Saric et marque un bon petit hook. Saric parvient à marquer en transition après un bon décalage de Rodriguez. Cette fin de quart-temps est marquée par plusieurs paniers de part et d’autre, avec notamment un panier de Mills à 3 points en toute fin de quart-temps.

A la fin du premier quart-temps, les Spurs sont devant 24-21.

Image
Ginobili bloqué

Deuxième quart-temps

Le deuxième acte débute avec un échec de Randle à 3 points et dans la foulée après un rebond d’Antony, Mills marque à 3 points et Anthony se signale à nouveau avec contre sur Luwawu-Cabarrot, mais Ilyasova parvient à prendre le rebond et monte marquer. Peu après, TLC parvient à aller marquer après une bonne attaque du cercle. Les Spurs répondent avec une pénétration notable d’Anderson avant que ce dernier ne décale Anthony qui monte au dunk. TLC se fait contrer en attaquant le cercle mais se fait contrer par Simmons, mais Okafor prend le rebond et ressort vers Randle qui marque à 3 points. Mills répond avec un bon panier à mi-distance. Par la suite, après un panier d’Ilyasova, ce dernier intercepte mais Rodriguez ne parvient pas à marquer son tir. Leonard travaille face à Saric lors de la possession qui suit et il parvient à marquer de manière élégante. Rodriguez décale Saric qui tente d’attaquer le cercle, mais il se fait contrer par Anderson, ce dernier décale Parker qui subit une faute de Rodriguez.

Quelques temps plus tard, Bertans attaque le cercle et sert Dedmon qui marque un élégant panier sous le cercle après avoir bien feinté Okafor. Un peu plus tard, McConnell se signale avec 2 bonnes passes qui permettent à Saric et Stauskas de marquer à 3 points. Les deux équipes enchainent quelques échecs et quelques atermoiements avant que McConnell ne marque à mi-distance après une passe de Holmes. Puis Ilyasova intercepte sur Ginobili et il s’en va marquer avec la faute de Bertans, et marque le lancer qui suit. Leonard tente de répondre à mi-distance mais il manque, Ilyasova prend le rebond et décale McConnell, ce dernier le trouve à nouveau et le turc marque à 3 points. Mills sert Bertans en tête de raquette, et ce dernier marque en attaquant le cercle avec élégance. Peu après, Leonard marque un panier acrobatique, d’une main avec la faute de Saric. Cette fin de quart-temps est marquée par 5 points de suite de Luwawu-Cabarrot après 2 bonnes passes de McConnell et les 76ers parviennent à terminer en tête ce quart-temps.

A la mi-temps, les 76ers sont devant 53-48

Troisième quart-temps

Le troisième acte débute avec une faute de Dedmon sur Stauskas qui marque ses 2 lancers. Peu après, Parker trouve Dedmon qui marque un élégant hook. Puis après un échec de McConnell, une belle circulation des Spurs permet à Green de marquer à 3 points dans le coin. Les 76ers parviennent à marquer 5 points de suite avec une bonne présence d’Okafor qui accumule 2 rebonds défensifs, et une passe vers Stauskas qui marque à 3 points, avant de marquer sous le cercle après une passe de Saric. Parker bénéficie d’un bon écran de Dedmon, avant de décaler Bertans qui attaque le cercle. Après quelques échecs de part et d’autre, Parker parvient à trouver Green qui avait bien coupé, ce dernier marque à 3 points une nouvelle fois. Parker dépose une nouvelle passe judicieuse vers Lee qui marque sous le cercle et dans le sillage d’une bonne gestion de Parker et d’une bonne défense les Spurs reviennent à 1 point.

Par la suite, les Spurs parviennent à passer devant après quelques séquences sans paniers de part et d’autre, en effet Green bénéficie d’une bonne passe d’Anderson pour marquer un bon tir à mi-distance. Un peu plus tard, Anderson trouve Simmons qui marque et les Spurs sont sur un 13-1 en un peu moins de 4 minutes de jeu. Peu après Rodiguez perd le ballon face à Anderson, mais parvient à intercepter avant de trouver Randle qui marque un bon lay-up en transition. Mills parvient à servir Simmons qui avait bien coupé sous le cercle, ce dernier marque vaillamment au dessus de Randle. Dans la foulée, TLC perd le ballon face à Lee puis Leonard joue bien le pick&roll avec ce dernier qui marque sous le cercle. Mills enchaine 2 bonnes passes vers Leonard et Lee qui marquent à mi-distance, ce dernier se signale aussi avec un contre sur Saric. Leonard trouve Tandis que de notre côté on enchaine les lancers pour rester au contact, sans oublier un panier à 3 points de Rodriguez.

A la fin du troisième quart-temps, les Spurs mènent 79-73

Image
Luwawu-Cabarrot vers le cercle

Quatrième quart-temps

Le dernier quart-temps débute avec une interception de Leonard avant qu’il ne remonte le parquet pour aller marquer un lay-up en coast-to-coast, puis après un échec d’Okafor sous le cercle, Simmons prend le rebond défensif, et sert Leonard qui lui redonne le ballon avant qu’il ne parvienne à attaquer le cercle et à marquer avec vigueur. Quelques temps plus tard, Saric se signale avec un rebond offensif avant de remonter marquer sous le cercle, mais les Spurs parviennent à progressivement prendre le contrôle avec davantage de justesse défensivement et davantage de précisions en attaque, Dedmon se signale avec une belle séquence en défense en contrant McConnell avant d’être envoyé au alley-oop par Parker et l’écart est ainsi porté à 12 points.

Ilyasova répond avec un bon panier à 3 points dans le coin pour ramener l’équipe à 9 points. Parker envoie à nouveau Dedmon au alley-oop, puis après quelques échecs de part et d’autre, hormis quelques lancers inscrits, Leonard trouve Anderson qui attaque le cercle et marque, l’écart atteint alors les 15 points, et le match est ainsi globalement plié, il n’y a plus grand chose à signaler par la suite si ce n’est un caviar de Bertans pour Anthony qui marque un gros alley-oop. Les accolades des entraineurs des Spurs avec Brown étaient plaisantes à voir.

Défaite 102-86 contre San Antonio

Image

Conclusion

C’était le quatrième match en cinq nuits. L’équipe a été valeureuse et est parvenue à rester au contact des Spurs pendant trois quart-temps avant de se faire distancer de manière notable lors du dernier quart-temps.

Concernant les Spurs, Parker n’a pas été en réussite à la finition mais il est parvenu à bien gérer le jeu et à sentir les coups par rapport à la circulation de ballon. Anderson a montré une intensité appréciable des deux côtés du parquet, une présence valeureuse et il n’a rien forcé. Lee a joué juste des deux côtés du parquet, il s’est bien déplacé et est parvenu à jouer intelligemment en défense, offensivement il a eu peu de déchets et a su se rendre important pour l’équipe. Mills a eu de belles séquences durant lesquelles il a enchainé les passes décisives, notamment en fin de troisième quart-temps, plus largement sa vitesse et son sens du jeu ont été notables en relai du champion d’Europe 2013. La présence de Bertans a été solide, son premier quart-temps a été notable avec 8 points de suite et 4 rebonds. Plus largement il a joué juste avec de bons déplacements ainsi que de bonnes passes, ses quelques tirs manqués viennent un peu entacher sa rencontre mais rien de bien méchant. Green s’est bien déplacé et a bénéficié de bons tirs à l’issue de passes judicieuses, notamment à mi-distance et à longue distance. Défensivement il a été correct également. Dedmon a dominé le secteur intérieur face à son ancienne équipe, aux rebonds il est parvenu à se signaler, d’autre part en défense sur l’homme et en aide il a été correct, enfin offensivement il n’a rien forcé mais il a su bénéficier de bonnes passes pour conclure avec des paniers faciles, sa feinte face à Okafor avant de marquer à un moment donné m’a bien plu. Leonard a joué juste des deux côtés du parquet, une élégante et efficacité certaine en attaque, de bonnes passes vers ses coéquipiers également, il voyait bien quand il était important de les servir, tandis qu’en défense il n’a pas ménagé ses efforts, il a été un partisan notable de la prise de contrôle du match par les Spurs lors du dernier quart-temps.

Pour les 76ers, Holmes a apporté une certaine intensité mais il n’a pas pu trop peser même si on passage n’a pas été désagréable. Randle n’a pas pu trop peser des deux côtés du parquet. Rodriguez a eu de bons passages à la finition, mais il a souffert en défense. Stauskas a été dynamique mais il n’est pas parvenu à réellement avoir un impact avec une adresse délicate et une création peu inspirée. McConnell a été hargneux des deux côtés du parquet et est parvenu à servir ses coéquipiers de manière correcte. Okafor n’a pas été dans un grand soir, néanmoins il a eu quelques bonnes séquences sous le cercle notamment aux rebonds, d’autre part il a délivré quelques bonnes passes et a été plutôt correct au niveau de la vision du jeu collective, néanmoins sa défense face aux écrans et sur pick&roll reste hautement problématique. Luwawu-Cabarrot a été volontaire, j’ai bien aimé les quelques séquences qu’il a eu des deux côtés du parquet, il n’a pas hésité à attaquer le cercle, et d’autre part ses déplacements des deux côtés du parquet ont été judicieux pour créer des ouvertures, et défensivement il est venu aider et n’a pas hésité à être actif sur l’homme. Saric a été vaillant des deux côtés du parquet, il est parvenu à être actif sous le cercle, d’autre part il a été volontaire à la création avec des hauts et des bas, comme les pertes de balles qui ont été un point délicat de sa soirée. Ilyasova a été efficace ses 16 points à la mi-temps ont été notables dans le fait que l’équipe soit parvenue à rester au contact, par la suite il a été un peu moins adroit en attaque. Durant l’ensemble de la partie, il n’a pas hésité à être actif en défense avec quelques bons moments de sa part.

Cela fait depuis janvier 2004 que l’on a pas gagné à San Antonio, (avant cela il fallait remonter à 1986 pour voir les 76ers l’emporter là-bas). Les 76ers seront à Miami samedi avant d’aller à Detroit lundi, un point sera fait à l’issue de ces deux rencontres.

BOXSCORE COMPLETE – ESPN.COM
Image
Image

 Le résumé complet


Résumé – Philadelphia Sixers vs San Antonio… par sixersfrance

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top