Rumeurathon 2017

Les Bulls sur la piste de Jahlil Okafor ?

Les 76ers seraient-ils récompensés de leur entreprise de valorisation de Jahlil Okafor? Après avoir démontré aux yeux de tous les observateurs de la gonfle orange que l’association entre Jahlil Okafor et Joel Embiid n’était pas plus viable que celle expérimentée la saison passée avec Nerlens Noel, après avoir exposé avec aplomb que les 76ers avec le seul Jahlil Okafor concédaient 90% de défaites, après avoir signalé à chaque décisionnaire que les 76ers devenaient d’autant plus compétitifs que Jahlil Okafor demeurait sur le banc, les Chicago Bulls se seraient enquis de la disponibilité sur le marché du natif de Windy City.

Ainsi, selon les informations de Vincent Goodwill de CSN Chicago, les Bulls auraient sondé les 76ers quant à la disponibilité du pivot afin de s’assurer une présence au scoring au poste bas.

Si l’information de l’intérêt des Bulls pour le troisième choix de la draft 2015 doit être accueillie avec enthousiasme tant elle ne peut tendre qu’à l’accroissement de la cote du pivot, la qualité des informations de Vincent Goodwill invite à davantage de retenue.

« Selon nos sources, l’intérêt jusqu’à présent est plus manifeste du côté des Bulls que du côté des 76ers mais les Bulls sont clairement intéressés par les services d’Okafor. Parce que les salaires doivent correspondre, on peut s’interroger sur la faisabilité de l’opération si les 76ers ne sont pas séduits par certains des jeunes Bulls qui n’ont pas encore éclos au plus haut niveau. Les Bulls pourraient être disposés à ouvrir des discussions avec une troisième équipe si cela s’avérait nécessaire étant donné qu’il est peu probable qu’ils souhaitent se séparer d’un choix du premier tour dans la mesure où ils n’ont pas encore déterminé l’orientation qu’ils donneront à la franchise pour les prochaines années ».

Vincent Goodwill

L’insider de CSN Chicago semble méconnaître les arcanes du CBA et/ou la situation salariale des Philadelphia 76ers. Les 76ers évoluant à près de 17 millions de dollars en deçà du salary cap, ils sont en situation d’absorber le salaire de chacun des joueurs des Chicago Bulls à l’exception de celui de Dwyane Wade.

Il n’en demeure pas moins difficile, quand bien même les Colangelo ne font pas de mystère de leur affection pour les joueurs expérimentés de second plan, d’envisager un intérêt des 76ers pour les services de Rajon Rondo, Robin Lopez et Taj Gibson. En revanche, l’épisode de la bataille pour le contrat de Mo Williams démontre l’attachement de Bryan Colangelo à atteindre le plus rapidement possible le salary floor.

Dès lors, ce qui peut annihiler toute transaction entre les deux franchises ce n’est pas la question salariale mais les velléités du front office des Bulls d’acquérir Jahlil Okafor sans céder le moindre choix du premier tour.

A ce stade de la saison, se séparer de Jahlil Okafor qui n’obtient du temps de jeu qu’au bénéficie des forfaits de Joel Embiid devrait être un des points cardinaux de la stratégie déployée par le décisionnaire à l’approche de la trade deadline, il reste à déterminer quelle contrepartie les Bulls seraient susceptibles d’offrir afin de satisfaire aux exigences d’un Bryan Colangelo qui n’a eu de cesse de répéter qu’il ne conclurait pas de mauvais échange.

Les Bulls disposent de l’intégralité de leur choix de draft hormis les choix du second tour 2017 (Knicks) et 2019 (Lakers). Leur collection est par ailleurs agrémentée du choix du premier tour 2017 des Sacramento Kings sur les positions 11-30. Cette obligation se muera en un seul choix du second tour (31-54) si la franchise californienne obtenait un des 10 premiers choix lors de la loterie.

Par ailleurs, la franchise de Chicago compte dans ses rangs quelques jeunes joueurs qui ne sont pas parvenus à exploiter leur plein potentiel au niveau NBA dont certains (Nikola Mirotic, Doug McDermott, Denzel Valentine) sont dotés d’appréciables qualités de shooteurs pas toujours mises en exergue dans l’Illinois .

Face à l’intransigeance de leurs homologues, rétifs à l’idée de céder un choix du premier tour, les 76ers seraient-ils susceptibles de se contenter de puiser dans le réservoir de jeunes talents des Bulls et de céder le troisième choix de la draft 2015 contre un des shooteurs susmentionnés ou des prospects de l’acabit de Jerian Grant, Paul Zipser, Isaiah Canaan ou Michael Carter-Williams ?

A trois semaines de la trade, Bryan Colangelo doit toujours composer avec l’excédent de talents à l’intérieur légué par son prédécesseur et désormais avec ses déclarations répétées quant à ses velléités de ne pas conclure de mauvais échange.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top