Summer League UTAH - 2016

Les highlights de la première sortie de Ben Simmons avec les 76ers

Pour sa première sortie avec les Philadelphia 76ers, Ben Simmons a pu composer avec une adversité de taille puisque les Celtics alignaient un cinq majeur intégralement composé de joueurs sélectionnés lors du premier tour des trois dernières drafts : Terry Rozier, R.J Hunter, James Young, Jaylen Brown et Guerschon Yabusele.

Le point-foward était quant à lui entouré de T.J McConnell, Timothé Luwawu, James Nunnally et Richaun Holmes.

Durant les 23 minutes et 41 secondes qu’il a passé sur le parquet, Ben Simmons a exposé les qualités qui le prédestinent à s’établir comme un joueur unique dans la Ligue ainsi que les lacunes qui le tiennent pour l’heure éloigné de ce statut.

Sur transition, sa vitesse de déplacement balle en main, ses changements de direction aidés par des appuis d’arrière, couplés à une vision du jeu exceptionnelle conférée par sa taille et son QI basket, en font une arme redoutable pour les adversaires et plaisir absolu pour le spectateur.

Par séquences, la lecture du jeu de l’australien fut trop efficiente pour ses partenaires qui ne s’attendaient pas à être servis aussi promptement.

Le premier choix de la draft a pu mettre en exergue son arsenal de point forward, menant la contre attaque après avoir sécurisé le rebond défensif et partageant les responsabilités à la création avec ses postes 1. Crédité de 5 passes décisives, il a distillé quelques caviars de haute volée : passes lasers depuis le poste haut, passe aveugle en transition, passe derrière la tête sur drive and dish.

Dès qu’il bénéficie d’espace, Ben Simmons se montre redoutable, qu’il s’agisse de distribuer ou d’attaquer le cercle. Bonne surprise de la soirée, l’australien s’est rendu à 6 reprises sur la ligne des lancers, pour autant de points inscrits.

Sur demi-terrain, situations rares en Summer League, Ben Simmons s’est montré bien moins efficient. S’il a rentré un jump shot devant Jaylen Brown, ses autres tentatives rencontrèrent moins de succès.

Dans ces configurations, il est toutefois parvenu à créer depuis le poste en distillant ses passes pour ses shooteurs stationnés en périphérie. A cet égard, Timothé Luwawu, seul Sixer à convertir plus d’un panier primé, a pu étayer sa candidature au statut de 3&D polyvalent.

Ambidextre, Ben Simmons s’évertue quasi systématiquement à conclure au cercle de la main droite quitte à réaliser des acrobaties, d’autant plus périlleuses, qu’il cherche à éviter le contact. Ce fut encore le cas, cette nuit.

Perclus de crampes, Ben Simmons a quitté prématurément le parquet alors que les Celtics menaient de deux unités à la table de marque. Il en était quitte pour 10 points à 2/9 mais 6/6 aux LF, 8 rebonds, 5 passes et une seule perte de balle.


La sortie sur crampes de Ben Simmons par sixersfrance

Sans l’australien, les ouailles de Billy Lange se sont finalement inclinées 102-94, en dépit de la contribution au scoring de Christian Wood, meilleur marqueur de la rencontre avec 20 points inscrits en 15 minutes.

Les 76ers retrouveront, sans Ben Simmons, les parquets cette nuit à 3 heures pour une opposition face aux San Antonio Spurs, faciles vainqueurs du Jazz d’UTAH (90-69).

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top