Contrats

Sergio Rodriguez nouvelle recrue des 76ers

SergioRodriguez-76ers

Philadelphie tient sa seconde recrue de l’intersaison. Et en l’occurence, Bryan Colangelo n’a pas usurpé sa réputation. Quelques minutes après que Keith Pompey a annoncé que les 76ers étaient sur la piste de Ramon Session, Shams Charania de The Vertical dévoilait l’identité de la seconde acquisition de l’homme d’action.

Drafté en 27ème position lors de la draft 2006, Sergio Rodriguez a connu une première carrière dans la Grande Ligue, loin des standards qu’il afficha par la suite en Europe et avec la sélection espagnole. Passé par Portland, Sacramento et New York, il affichait des moyennes peu probantes de 4,3 points et 2,9 passes par rencontre tout en évoluant à 31,6% derrière la ligne à trois points.

Champion du monde en 2006, le meneur de jeu a largement étoffé son palmarès en revenant en Europe. Triple champion d’Espagne avec le Real Madrid, vainqueur de l’Euroleague, Sergio Rodriguez a glané l’argent lors des Jeux Olympiques de Londres et est devenu champion d’Europe l’an dernier en France. MVP de l’Euroleague en 2014, il tournait à 11 points et 6 passes, la saison passée tout en affichant un séduisant taux de réussite de 40% derrière l’arc.

Le patronyme du meneur de la sélection espagnole avait été associé aux Brooklyn Nets. Le vétéran avait finalement décliné la proposition de Sean Marks, faute d’une garantie de temps de jeu suffisante. Disposant d’une ample marge de manoeuvre sous le salary cap, qu’il peinait à utiliser, Bryan Colangelo s’est montré plus convaincant que son homologue.

En sus de ses émoluments de 8 millions de dollars, les Philadelphia 76ers fourniront à leur nouveau meneur de jeu, les ressources nécessaires au paiement se sa clause libératoire estimée à 3 millions de dollars.

A Philadelphie, Sergio Rodriguez aura tout le loisir d’exposer ses exceptionnelles qualités de playmaker. Redoutable sur pick and roll, efficient à longue distance, l’espagnol déchargera Ben Simmons des responsabilités à la création tout en lui offrant une cible sur catch and shoot. Son appétence pour le pick and roll ravira Joel Embiid et Nerlens Noel et sa science du jeu permettrait à Jahlil Okafor, s’il venait à demeurer en Pennsylvanie, de disposer d’un partenaire capable de l’abreuver idéalement au poste bas.

Après celle de Jerryd Bayless, la signature de Sergio Rodriguez contribue à offrir un supporting cast cohérent à Ben Simmons et Joel Embiid, tout en renforçant l’encadrement des jeunes prospects. Le leadership et l’expérience du désormais ancien madrilène seront d’autant plus appréciés que la franchise s’apprête à accueillir plusieurs jeunes talents européens.

La signature pour une seule saison de l’espagnol contribue également à réinscrire le processus de reconstruction entrepris par Sam Hinkie dans la longue durée. Au lieu de boucher la position par la signature d’un agent libre de second plan pour un contrat longue durée, les 76ers s’offrent l’opportunité de disposer d’un joueur efficient et au palmarès remarquable qui assurera la transition avant qu’ils n’acquièrent leur meneur de jeu du futur lors de la prochaine draft, particulièrement dense en poste 1.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top
%d blogueurs aiment cette page :