Contrats

Les 76ers souhaiteraient conserver Ish Smith comme back-up

Soucieux d’écrire un nouveau chapitre de l’histoire des Philadelphia 76ers, Bryan Colangelo se doit de clore le précédent et de proposer une fin à l’intrigue autour des destinées d’Ish Smith.

L’an dernier, Sam Hinkie n’avait pas consenti à offrir un contrat à un meneur de jeu qu’il avait ramené en Pennsylvanie pour des considérations avant tout financières.

Agent libre au sortir d’une saison où son entente avec Nerlens Noel lui avait permis de devancer Isaiah Canaan dans les rotations de Brett Brown, le meneur de poche avait rejoint le training camp des Washington Wizards où il n’était pas parvenu à intégrer le roster pour le season opener. Décimés par les blessures, les Pelicans en avaient alors profité pour récupérer, sur les waivers où les 76ers disposaient de la priorité, son contrat d’un an au minimum salarial.

A deux reprises, les 76ers avaient refusé de renouveler l’aventure commune avec le meneur issu de Wake Forest. L’arrivée de Jerry Colangelo au sein du Front Office et celle de Mike D’Antoni dans le coaching staff s’étaient traduites par un désir plus saillant d’un meneur de jeu expérimenté. Ish Smith était donc revenu en Pennsylvanie au prix de deux choix du second tour.

Cinq mois plus tard, il se retrouve dans la même situation que l’an passé. Au sein d’un effectif dépourvu de meneur de jeu établi, Ish Smith s’est suffisant mis en exergue pour que la question de son maintien devienne un enjeu structurant de l’intersaison. Sa complicité avec Nerlens Noel ayant contribué à offrir des schémas de jeu simples et efficaces à une attaque en totale déliquescence, il jouit d’une réputation qui excède largement son apport réel.

A 27 ans, il a livré en Pennsylvanie, sa meilleure saison en carrière. En 50 matchs disputés avec Philly lors du dernier exercice, il affichait des moyennes de 14,7 points (à 40,5% dont 33,6% à trois points) et 7 passes. En quête de talents établis à la mène, le nouveau bureau exécutif n’escompte pas laisser partir Ish Smith.

Ainsi, selon Keith Pompey, bien introduit auprès des Colangelos, le joueur aurait été informé de la volonté de Bryan de le conserver sur les rives du fleuve Delaware.

Petit, incapable de défendre qui que ce soit sur le parquet, piètre shooteur à longue distance, et ne disposant pour ainsi dire qu’aucun jeu sans ballon, Ish Smith remplit tous les critères pour s’ériger en pire complément possible de Ben Simmons.

C’est donc un statut de back-up que lui propose le nouveau décisionnaire. Une situation qui sied parfaitement au journeyman, habitué à se battre conserver sa place dans la Ligue.

[pullquote align= »full » cite= »Ish Smith » link= » » color= » » class= » » size= »17″]« J’aimerai revenir. Philly est devenue ma maison. Les fans ont été exceptionnels avec moi. Tout le monde l’a été. »[/pullquote]

Après avoir activé l’option pour une quatrième année d’Hollis Thompson, décliné la qualifying offer à Isaiah Canaan et invité Christian Wood à participer aux prochaines Summer Leagues, Bryan Colangelo semble enclin à sécuriser son meneur de jeu remplaçant, avant de connaître l’identité de celui qu’il sera amené à suppléer.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top