Contrats

Jerryd Bayless, première prise de Bryan Colangelo

14 heures. C’est le temps qu’il aura fallu à Bryan Colangelo pour sécuriser sa première prise sur le marché des agents libres. Quelques heures après avoir laissé partir Ish Smith, l’homme d’action est parvenu à convaincre Jerryd Bayless de s’engager pour 3 ans et des émoluments de 27 millions de dollars avec les Philadelphia 76ers.

Combo guard de 6’3 pieds, Jerryd Bayless présente, à 27 ans, un curriculum suffisamment étoffer pour prétendre au rôle du vétéran au sein d’un effectif composé pour l’essentiel de néophytes.

Passé par Portland, la Nouvelle-Orléans, Memphis et Milwaukee, Jerryd Bayless a par ailleurs côtoyé Bryan Colangelo chez les Raptors.

Playmaker limité et défenseur peu efficient, Jerryd Bayless sort d’une saison à 10,4 points, 3,1 passes, 2,3 rebonds et 0,9 interception par rencontre pour un temps de jeu de 28 minutes.

Loin de constituer, un « mouvement audacieux », l’acquisition de l’ancien concurrent de Michael Carter-Williams dans le Wisconsin, produit du sens.

Irrégulier lors de ses premières saisons dans la Ligue, Jerryd Bayless reste un exercice admirable sur catch and shoot à longue distance. Auteur d’un appréciable 43,7% derrière la ligne à trois points sur un volume de 4,4 tentatives par match, le néo-sixer était le troisième joueur le plus efficient sur catch and shoot à 3 points lors de la saison écoulée.

 Joueur% catch and shoot à 3 pointsVolume de tirs
1Stepen Curry48,7378
2J.J Redick48,3323
3Jerryd Bayless47,3181
4Kyle Lowry46289
5Kawhi Leonard45,9229
6George Hill44,6231
7Klay Thompson43,9542
8Chandler Parsons43,7197
9Kemba Walker43,4219
10C.J McCollum43,4290
11Doug McDermott43,2241
12Kris Middleton42,9280
13Jared Dudley42,7227
14Damian Lillard42,7248
15J.R Smith42,3404
16Patty Mills42238
17Allen Crabbe41,9258
18Patrick Beverley41,4237
19Evan Fournier41,4285
20Nikola Mirotic41,1316
Sixers
26Isaiah Canaan39,6308
36Hollis Thompson38,7375
46Robert Covington37,3429
53Nik Stauskas36,4239

Familiarisé à la coexistence avec un point-forward, Bayless s’avérera une cible de choix pour Ben Simmons, sans vampiriser la gonfle.

Bien qu’il aurait préférable de négocier des émoluments plus conséquents mais sur une durée plus limitée, son contrat de 9 millions de dollars l’année ne semble pas être une hérésie dans le contexte d’un soudain afflux de dollars dans les coffres-forts des différents bureaux exécutifs et de la situation salariale.

L’année prochaine, la Mid-Level Exception avoisinera les 6 millions de dollars, si Jerryd Bayless parvient à maintenir son eFG% de 68,6 sur catch and shoot, une marque d’élite, ses émoluments seront acceptables, étant considéré que les 76ers étaient contraints de surpayer les candidats au changement de domiciliation.

In fine, Jerryd Bayless présente un profil compatible avec le processus de reconstruction entrepris trois années plus tôt par Sam Hinkie. Par sa faculté à sanctionner les défenses sur catch and shoot, il contribuera à étirer les défenses au profit des pénétrations de Ben Simmons et de ses partenaires dans la raquette tout en faisant office de cible idéale pour les passes de l’australien de et Joel Embiid. Pour autant, Jerryd Bayless dispose d’un répertoire trop limité pour altérer les résultats comptables de la franchise et sa faculté à sélectionner un meneur de jeu bien plus talentueux en juin prochain.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top