Free Agency

Bryan Colangelo sur la piste des agents libres restreints

HarrisonBarnes-DionWaiters-FA-76ers

Au sortir d’une draft où il s’est contenté de suivre les traces de Sam Hinkie en sélectionnant Ben Simmons, Timothé Luwawu et Furkan Korkmaz, Bryan Colangelo s’active de nouveau en coulisses pour marquer les 76ers de son empreinte.

Titulaire d’une enveloppe financière d’a minima 48,4 millions de dollars mais pouvant s’élever jusqu’à 60 millions de dollars, l’homme d’action semble disposé à profiter de cette manne financière afin de rééquilibrer son effectif et de subtiliser des jeunes talents à ses homologues.

La free agency ouvre ses portes à minuit ce 1er juillet aux Etats-Unis, (à 6 heures en France) et les rumeurs sont d’ores et déjà légion. Soucieux de se démarquer de Sam Hinkie en dépensant son argent sur le marché, Bryan Colangelo serait entré en contact avec bon nombre d’agents libres.

Ainsi, selon, Marc Stein, les 76ers seront un des courtisans de l’ailier de Golden State, Harrison Barnes.

A 24 ans, Barnes vient de terminer sa quatrième saison dans la Ligue et son contrat rookie arrive à échéance. Après avoir refusé une offre de 64 millions de dollars sur quatre ans l’an passé, l’ailier sera à compter de vendredi agent libre restreint. Autrement dit, les Golden State Warriors conserveront la possibilité d’égaler les offres de contrats que le 7ème choix de la draft 2012 aurait paraphé. A cet égard, les Warriors ont laissé entendre qu’ils égaleraient toutes les offres pour Barnes au cas où ils s’avéreraient incapables de convaincre Kevin Durant de s’installer dans la baie d’Oakland.

Harrison Barnes affichait des moyennes de 11,7 points par match en saison régulière, sa meilleure marque en carrière, 4,9 rebonds et 1,8 passes tout en shootant à 38,3% derrière la ligne à trois points. Il reste en revanche sur des Finals où il a rencontré toutes les peines du monde à se hisser au niveau du contrat auquel il aspire, ne produisant que 9,3 points à 35,2% dont un peu reluisant 31% à trois points lors des 7 matchs face aux Cavaliers.

Par ailleurs, les 76ers ont également été associés au nom du natif de Philadelphie, Dion Waiters.

Egalement agent libre restreint, Dion Waiters s’est distingué cette année au Thunder en sortie de banc en produisant 9,8 points par rencontre à 40% de réussite dont un acceptable 35,8% à longue distance. L’ancien Cavalier a notamment su élever son niveau de jeu lors de la série face aux San Antonio Spurs où il fut un contributeur majeur du succès du Thunder, shootant à 44,4% derrière l’arc tout en démontant un contrôle et une sagesse dans sa prise de décision inédits depuis les débuts de sa carrière.

Enfin, Ian Begley d’ESPN, a révélé que les Philadelphia 76ers avaient manifesté leur intérêt pour un autre agent libre restreint, Allen Crabbe.

Sélectionné au second tour de la draft 2013 (31ème choix), l’arrière de grande taille a largement excédé les attentes placées en lui à sa sortie de l’Université de Californie, s’améliorant sensiblement au scoring, passant de 3,3 points par match lors de sa saison rookie à 10,3 points l’an passé tout en se démontrant sa fiabilité derrière la ligne à 3 points (39,3%).

Utilisé principalement en sortie de banc par les Blazers, il affichait des moyennes éloquentes de 15,9 points et 3,3 rebonds lors de ses huit titularisations.

En se positionnant sur des agents libres restreints, Bryan Colangelo s’expose à la contingence des décisions de ses homologues ; à l’instar de ses velléités de se hisser une seconde fois au sommet de l’ordre de sélection de la draft afin de rapatrier Kris Dunn en Pennsylvanie finalement condamnées par le refus des bureaux exécutifs celtes et wolves de lui céder leur choix.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top
%d blogueurs aiment cette page :