Contrats

James Webb III rejoint les 76ers

James-Webb-III

La draft terminée, Bryan Colangelo peut se focaliser sur la composition des effectifs pour les Summer Leagues d’UTAH et de Las Vegas. Sitôt, la cérémonie close, les bureaux exécutifs s’empressent de faire la cour aux candidats n’ayant pas eu l’honneur d’être appelés au pupitre. A ce jeu, les Philadelphia 76ers, tiennent leur première recrue en la personne de James Webb III, ailier de 22 ans, issu de Boise State.

Selon les informations de Shams Charania de The Vertical, James Webb III a paraphé un contrat de deux ans partiellement garanti qui lui offrira l’opportunité de se mettre en exergue lors des ligues estivales puis lors du training camp et de caresser l’espoir de débuter sa carrière dans la Grande Ligue en même temps que Ben Simmons.

Invité par les 76ers à passer un workout, James Webb III répond à l’idéal-type des joueurs signés sitôt la cérémonie close mais sur lequel aucun décisionnaire n’a pris le risque de mobiliser un quelconque asset.

Joueur athlétique et mobile, il émargeait à la 72ème position du Top 100 des meilleurs prospects de cette cuvée établi par Draftexpress. A 22 ans, il ne présente pas un corps tout à fait prêt pour l’âpreté des contacts physiques dans la Grande Ligue. Ce manque de masse musculaire pénalisera irrémédiablement un joueur qui ne jouit pas par ailleurs d’un répertoire très étoffé.

Son jump shot produit une excellente piqure de rappel à ceux qui seraient trop enclins à se focaliser sur un seul exercice particulièrement réussi à longue distance. Au sortir d’une saison, où il affichait un appréciable taux de réussite (40,9% sur 3,6 tentatives par rencontre), James Webb III a livré une copie bien moins reluisante en la matière lors de sa dernière saison universitaire, en convertissant moins de 25 % de ses 3,5 tentatives par match derrière la ligne.

Il s’agit alors d’isoler la saison qui reflète sa réelle aptitude à longue distance, ce qui, en l’état nous est possible faute d’avoir pu étudier les conditions dans lesquelles James Webb III évoluait à Boise State.

Les différents indicateurs laissent ouvertes les deux interprétations. James Webb III ne se repose pour ainsi dire jamais sur son mid-range, se contentant de prendre des tirs au cercle ou à trois points et son pourcentage de réussite aux lancers est analogue à celui de Ben Simmons qui avoisine celui de Brandon Ingram.

En ramenant, le joueur dans leur giron pendant l’été, les 76ers s’octroient de nouvelles opportunités d’évaluer son potentiel à trois points.

Si sa capacité à dégainer à longue distance est sujette à caution, James Webb III rencontrera toutes les peines du monde à se créer son propre tir en NBA. Médiocre dribbleur, l’ailier ne dégage pas une grande sérénité lorsqu’il s’agit de driver vers le panier. Par ailleurs, s’il est en mesure de poster les ailiers plus petits, sa palette de mouvements demeure trop lacunaire pour qu’il puisse en tirer avantage. Enfin, il ne se distingue pas par son playmaking ni par sa qualité de passes.

En revanche, grâce à ses aptitudes physico-athlétiques, il se montre à l’aise sur transition où il excelle dans le rôle du catch and finisher. Redoutablement efficace au cercle (61%), James Webb III se montre, en dépit d’un manque de volume, très agressif et ne craint pas le contact, tout en sachant proposer des solutions à ses partenaires par son positionnement sans le ballon.

En défense, là encore, son potentiel athlétique s’exprime aisément.

Remarquable rebondeur défensif (DRB% de 27%), James Webb III est un meilleur défenseur individuel que collectif. Se reposant trop sur ses attributs physiques, il en oublie trop régulièrement d’opérer les bonnes rotations et de se montrer attentif à ce qui se passe loin de la balle. Quand il est appliqué, il est une menace permanente côté faible.

S’il venait à dissiper les doutes sur sa régularité à longue distance, James Webb III pourrait jouer la carte du 3&D et offrir à Ben Simmons et consorts, un coéquipier au registre limité mais conscient de ses lacunes et de ses qualités.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top
%d blogueurs aiment cette page :