JoueLaCommeDiLéo (2016)

JoueLaCommeDiLéo 2016 – Le projet de Tortuga76ers

Tony DiLeo

Comme lors des trois derniers mois de juin, le #JoueLaCommeDiLéo va animer le processus pré-draft. La publication des différentes contributions rédigées dans le cadre de cette vaste consultation va désormais rythmer cette bien trop longue attente. Sixième contribution pour cette édition, le projet de Tortuga76ers.

Les attentes pour la saison

Cette fois, la franchise n’a plus le choix, il faut progresser. Au vu des joueurs déjà disponibles dans le roster, des choix de draft disponibles le 23 juin au soir, et de la hausse du salary cap, il n’est pas envisageable qu’il en soit autrement.

La saison dernière a été plus que médiocre, que ce soit au niveau comptable (10 victoires pour 72 défaites), de la qualité du jeu proposé, et de l’image véhiculée par la franchise au sein de la Ligue. Mais en une saison, il est impossible de transformer l’équipe cancre de la Ligue en équipe phare de la conférence, quand bien même la conférence Est serait moins relevée.

En tant que membre du front office, je table cette saison sur un bilan de 35 victoires. L’effectif que je compte créer en aura largement les capacités, même si le manque d’expérience ne permettra pas d’espérer plus que ce bilan.

Brett Brown sera pour la première fois sous pression. Si l’équipe ne termine pas cette saison d’une meilleure manière que ces trois dernières années, il en sera terminé de son travail au sein de l’organisation. Au contraire, s’il parvient à faire progresser l’équipe au niveau du basketball, à atteindre le bilan fixé, tout en réussissant à conserver la cohésion qui semble émaner du roster depuis sa nomination, il y a fort à parier qu’il obtiendra quelques voix en fin de saison pour le COY.

 La draft

Nous le savons, sauf cataclysme, les deux premiers choix devraient se nommer Ben Simmons et Brandon Ingram. En tant que dirigeant des Sixers, je me dirige sans hésitation vers l’australien. Oui, Ingram pourrait combler un vrai besoin à l’aile pour la franchise, mais je pense que Ben Simmons est un talent, une star dont on ne peut pas se passer.

Bien sur, j’imagine aisément certaines franchises m’appeler pour m’échanger le first pick. Je couperai court aux négociations. La franchise vit dans l’espoir de ce moment depuis trois ans maintenant, ce n’est pas le moment de faire machine arrière.

Simmons est pour moi un poste 4 au sein de la NBA, mais pas n’importe quel poste 4. Drafter un joueur comme lui signifie bâtir son équipe autour de lui. Rappelons nous du cas Evan Turner. Un joueur loué pour ses qualités de créateur, assigné à un rôle de simple role player sous Doug Collins, et un talent gâché par la franchise. Faire la même chose avec Ben Simmons serait une faute professionnelle.

Problème, et pas des moindres : Que faire de notre raquette surchargée ? Entre Noel, Okafor, Embiid (je vais partir du postulat qu’Embiid sera rétabli pour la saison, mais pas encore la star espérée.), l’arrivée probable de Dario Saric, Jerami Grant, Richaun Holmes et donc Ben Simmons, certains sont de trop. Alors que le backcourt se réduit à peau de chagrin au moment où j’écris ces quelques lignes.

Forcement, l’idée d’acquérir un arrière ou un meneur le soir du 23 Juin me vient à l’esprit. Deux manières s’offriraient à moi : par le biais d’un trade sec, ou par le biais d’un autre choix de draft, récupéré entre temps.

Simmons vient d’arriver, Embiid n’a aucune valeur marchande actuellement et Jerami Grant ne doit en avoir qu’une très modeste.

Comme beaucoup des contributions déjà publiées pour cette édition du #JoueLaCommeDiLéo, j’en arrive à la conclusion que soit Nerlens Noel, soit Jahlil Okafor, doit faire ses valises. Les deux sont clairement des postes 5, et leur manque de complémentarité a sauté aux yeux de tout le monde (eux y-compris) tout au long de la saison.

J’adore Jahlil Okafor, et son talent offensif n’est pas à démontrer. Mais, associé à Ben Simmons, je crains le nombre de points encaissés par ma franchise cette saison. Associer Nerlens Noel à Ben Simmons me convainc plus défensivement, mais j’avoue ne plus trop espérer une évolution du jeu offensif de Noel dans le futur.

Je décide de contacter les Suns et de proposer Jahlil Okafor, en échange de Brandon Knight et le choix 34 des Suns. Je comble ainsi le besoin des Sixers au poste 2, tout en permettant à la raquette des Suns de récupérer un joueur offensif qui manquait tant.

Dans le même temps, je contacte les Pacers pour proposer mes deux choix de draft de fin de premier tour contre George Hill. Comme je le disais, dans une équipe contenant un créateur comme Ben Simmons, je pense que l’entourer d’un meneur doté d’un bon shoot extérieur est primordial.

Je profite de l’arrivée d’un nouveau coach du côté de l’Indiana pour semer le doute dans les têtes concernant l’avenir de George Hill, et remporter les négociations

Bilan de ma draft :

Premier choix : Ben Simmons

Départ de Jahlil Okafor contre Brandon Knight et le choix 34 des Suns

Choix 21 et 26 contre George Hill

Utilisation du choix 34 pour un arrière/ailier

La Free Agency

Ma free agency restera plutôt calme. Comme je l’ai dit plus haut, si mon équipe drafte Ben Simmons, alors nous devons l’entourer pour en faire le créateur de la franchise.

La première action sera d’activer la team Option d’Hollis Thompson.

Derrière, je décide de faire re-signer Ish Smith pour un contrat longue durée, s’il n’est pas trop gourmand. Je ne souhaite pas en faire mon meneur titulaire dans le système que je vais mettre en place autour de Ben Simmons. Avec la hausse du salary cap, je lui propose 24M sur 3 ans.

Derrière, je décide de ne pas utiliser mon large espace sous le salary cap pour cette saison. Ainsi, j’évite de surpayer des joueurs pour un contrat longue durée. Je préfère attendre la saison prochaine, où, après notre progression au niveau du bilan, j’espère pouvoir attirer de vrais gros poissons grâce au projet sportif, et non uniquement grâce à l’appât du gain.

Je termine en partant à la recherche d’un ou deux vétérans qui pourront compléter mon roster, sur les postes 2/3 notamment. Si les négociations n’aboutissent pas, je tente un coup avec un joueur non drafté, à l’instar de T.J McConnell cette saison.

Je lance très vite les discussions avec Nerlens Noel concernant une prolongation de contrat, en mettant en valeur le fait que nous avons décidé de le garder au détriment de Jahlil Okafor, preuve de la confiance de la franchise.

Effectif au départ de la saison

Premier cinq : Hill / Knight / Covington / Simmons / Noel

Deuxième cinq : Smith / Stauskas / Saric / Grant / Embiid

Rotations : Mc Connell / Rookie du choix 34 des Suns / Vétéran / Holmes

RETROUVEZ TOUS LES AUTRES PROJETS DE CETTE QUATRIÈME ÉDITION DU #JOUELACOMMEDILÉO

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top
%d blogueurs aiment cette page :