JoueLaCommeDiLéo (2016)

JoueLaCommeDiLéo 2016 – Le projet de C0rleone

Tony DiLeo

Comme lors des trois derniers mois de juin, le #JoueLaCommeDiLéo va animer le processus pré-draft. La publication des différentes contributions rédigées dans le cadre de cette vaste consultation va désormais rythmer cette bien trop longue attente. Cinquième contribution pour cette édition, le projet de C0rleone.

J’ai essayé de me casser un peu la tête pour proposer une team ayant de la gueule et de l’avenir sans hypothéquer l’héritage d’Hinkie.

Objectifs de la saison : 

Cette année, l’objectif est clair, il faut aller de l’avant. Cela n’est pas dû au fait que Sam Hinkie ait été mis dehors et remplacé par Bryan Colangelo mais surtout que c’est cette année que nous pouvons réellement commencer à bénéficier de la collection d’assets issus de ces dernières années de médiocrité et des nombreux échanges. Afin de regagner un peu le coeur des supporters, il va falloir quand même accélérer un peu plus le projet en espérant ne pas confondre vitesse et précipitation.

Certes, je ne vois pas les Sixers jouer les premiers rôles ou se qualifier pour les playoffs mais plutôt atteindre une trentaine de victoires, ce qui devrait les amener vers la 25ème place, ce qui nous accordera sûrement un bon choix l’année prochaine avec une draft apparemment riche en PG et SG, ce qui permettra de continuer à rééquilibrer l’équipe.

Cette soirée tant attendue : 

Cela fait quasiment un an que j’attends cette soirée ; et que cela a été long cette année de l’attendre vu le niveau de jeu proposé et les critiques « gratuites » de l’ensemble des personnes suivant la NBA ne comprenant pas le projet en cours dans notre franchise.

Après de longues heures à discuter avec ce cher Danny Ainge, je le trouve de plus en plus gourmand et il commence à douter de l’apport de Jahlil Okafor dans le projet de C’s. C’est alors que je prends un peu de recul et que je me dis qu’une raquette Simmons/Noel risque d’être efficace voire destructrice sur transition mais risible sur demi terrain avec un jeu au poste quasi inexistant et n’occasionnant pas de prise à deux pour libérer nos éventuels shooteurs longue-distance.

J’ai donc un choix à faire entre changer mon 1er choix (Ingram) et continuer avec Noel ou de finalement garder Okafor et l’associer à Simmons. Ingram me semble un bon choix et une alternative intéressante à Simmons mais pour que ce choix soit judicieux, je vais avoir besoin d’un vrai quatre, je dégaine mon téléphone pour appeler Dario Saric. Il décroche mais reste très évasif sur son avenir lorsque je lui demande s’il a décidé de faire le grand saut cette année.

Le temps passe et je dois prendre ma décision, Simmons, Ingram, Simmons, Ingram … Soudain, j’ai un flashback, je suis de retour le 28 juin 2006 et je viens de sélectionner Andrea Bargnani !! Je reprends donc mes esprits et ne peut faire autrement que de suivre l’avis de la majorité en sélectionnant Simmons, comme cela je ne pourrai me faire tailler qu’à moitié si l’Australien ne confirme pas tous les espoirs. En même temps, je fais un heureux : Brett Brown, il n’arrêtait pas de me saouler en me parlant de Ben par çi, Ben par là, avec des photos de Ben enfant à l’appui.

Reste mon second problème que faire de mon trio : Okafor / Embiid / Noel ? Les nouvelles sont bonnes pour Jojo et puis de toutes façons, il a perdu toute valeur sur le marché des transferts donc nous nous devons de le garder. Comme mentionné plus tôt, je ne vois pas Noel et Simmons complémentaires. D’autant plus que malgré une excellente défense, il a stagné et je ne le vois pas progresser énormément à l’avenir surtout qu’il va falloir lui faire signer bientôt un gros chèque. De son côté, Okafor a quand même des arguments à faire valoir en particulier du scoring intérieur, qui sera d’autant plus renforcé avec l’ajout de talent dans l’équipe qui ne pourront plus permettre aux défenses adverses de faire des prises à deux ou à trois. Cela sent donc le roussi pour Noel en Pennsylvanie, je cherche des trades possibles, les C’s n’en veulent pas en échange de leur 3rd pick, donc je vois plus bas les Suns veulent garder leur choix, les Wolves n’ont pas d’intérêt car ils ont Towns. Je commence à perdre espoir mais arrivent les Pelicans qui cherche un 5 pour épauler Davis dans la peinture et le retour de blessure de Jrue ne les poussent pas à recruter un autre joueur à la mène. On convient donc d’un trade Noel + pick des Lakers l’année prochaine vs le 6th pick.

Reste à voir qui je pourrais avoir pour renforcer le backcourt, j’adore Dunn qui me fait penser à Wade lorsqu’il a été drafté, Hield est pas mal aussi mais je n’ai que peu d’espoir de les voir atterrir aussi bas. Il me reste donc Murray ou Brown, leurs profils sont très différents avec un Jaylen Brown très athlétique ou un Murray bon shooteur et pouvant jouer sur les postes 1 et 2 avec des qualités de passes/vision de jeu intéressantes.

Le choix de Murray me permettra plus de souplesse par la suite, j’opte donc pour le poulain de coack K malgré un physique pas exceptionnel.

L’heure passe et chacun des membres du staff y vont de leurs avis sur l’utilisation des choix 24 et 26. J’ai un petit chouchou qui s’appelle Denzel Valentine et selon les mocks draft, il serait disponible avec le choix 24 mais les rumeurs sur ses genoux ne rassurent guères.

Nous jetons alors notre dévolu sur Malik Beasley qui est bon shooteur avec un physique pas dégueulasse, une défense qui tient la route bref tout ce qu’on demande à un poste 2. On décide donc d’appeler nos confrères de l’Indiana et nous réussissons à échanger nos picks 24 et 26 contre le pick 20. Voila qui met fin à cette soirée.

Stop ou encore ? 

Nous voilà quelques jours plus tard, il va falloir décider quels sont les joueurs qui continuent l’aventure et ceux qui doivent quitter le navire. Entre temps, Dario m’a appelé pour me dire qu’il restait boire du Raki pendant un an de plus et qu’il n’était pas encore prêt à échanger les kebabs contre les cheesesteacks bref il n’a pas osé me dire que ce n’était qu’une question de fric et que je serai obligé de cracher l’année prochaine.

Pour les prolongations, je prolonge Thompson et Covington les yeux fermés pour apporter du shoot et du spacing.

Ish se retrouve dans la même situation que l’année dernière et je le récompense de ses services par un contrat sur 3 ans à 5-6 millions$ (je sais je suis radin), il pourra diriger la second unit.

Que faire de notre enveloppe ?

Pour la free agency, je ne me fais pas d’idées, nous n’aurons pas de Durant, Drummond, Conley ou Derozan. Pas parce qu’ils ne m’intéressent pas mais ils ne sont pas encore prêts pour notre projet !! Plutôt que de chercher à dilapider l’enveloppe, je préfère en garder une grosse partie pour l’année prochaine et recruter des joueurs un peu plus curieux de notre équipe qui progresse.

Je vais donc me contenter de quelques paris comme de recruter Evan Fournier pour une somme convenable si cela ne se fait pas alors je vois pour recruter deux joueurs sur les lignes arrières (Arron Afflalo ,Henderson, Augustin, Jennings, Turner) sur des contrats courts.

Voila pour mon intersaison.

Cinq de départ : Murray, Afflalo, Covington, Simmons, Okafor

Banc : Ish Smith – Thompson – Embiid – Landry – Beasley – Jennings – Grant – Stauskas

 

Retrouvez tous les autres projets de cette quatrième édition du #JoueLaCommeDiLéo

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top
%d blogueurs aiment cette page :