Draft 2016

Au Draft Combine, Bryan a retrouvé ses copains

Bryan-Colangelo

Avant une loterie qui pourrait leur offrir deux choix dans les quatre premières positions de l’ordre de sélection, les Philadelphia 76ers abordaient le Draft Combine dans une configuration singulière. Le personnel qui a travaillé toute l’année sur l’évaluation des prospects a été évincé (Sam Hinkie) ou marginalisé (Sachin Gupta, Ben Falk) au profit du tandem composé de Bryan Colangelo et Marc Eversley. Futur « Associate Vice President Chief of Staff » de la franchise, Ned Cohen n’était pas du déplacement puisque son contrat avec la Ligue arrive à échéance à la fin du mois et qu’il n’est pas, à ce jour, un employé des Sixers.

Roué à l’exercice, fort de ses expériences antérieures avec les Phoenix Suns puis les Toronto Raptors, Bryan Colangelo a parfaitement maîtrisé cet évènement et a placé la franchise en bonne situation pour parfaitement préparer cette draft capitale pour l’avenir de l’organisation.

Auprès des journalistes locaux, il a livré son bilan du Draft Combine et exposé sa méthode de travail.

Au Draft Combine, Bryan a retrouvé ses copains

[pullquote align= »full » cite= » » link= » » color= » » class= » » size= »16″]« Cela fait du bien d’être de retour. Après 18 ans passés dans la Ligue, j’ai de nombreux amis ici. Il y a de nouveaux visages mais il est aussi sympathique de revoir des visages connus et des gens avec qui nous avons bâti de solides relations ».[/pullquote]

Evincé des Toronto Raptors en 2013, Bryan Colangelo a maintenu un lien étroit avec la Ligue et s’est astreint à une évaluation minutieuse des jeunes talents. Ainsi, Brian Seltzer de Sixers.com nous apprend que le double lauréat du titre de dirigeant de l’année a assisté, de sa propre initiative, à plusieurs matchs de NCAA l’an dernier et qu’il a voyagé en Europe pas plus tard que cette année.

De fait, Bryan Colangelo se sent prêt

[pullquote align= »full » cite= » » link= » » color= » » class= » » size= »16″]« Nous nous sentons très à l’aise. Nous ne sommes pas arrivés avec l’intention de faire table rase de l’existant. Nous avons embauché de nouvelles personnes mais il s’agit d’additions par rapport à ce que nous avions ».[/pullquote]

Bryan Colangelo est d’autant plus confiant qu’il est entouré de « basketball guys », ceux-là mêmes qui faisaient tant défaut à la franchise, il y a 5 semaines mais qui, en fin de compte, étaient déjà en poste.

[pullquote align= »full » cite= » » link= » » color= » » class= » » size= »16″]« Après avoir passé trois jours à travailler avec les scouts à Philadelphie, je peux vous assurer qu’il y a des avis basketballitsiques très avisés dans notre équipe ainsi que des esprits brillants, respectueux de l’institution et la façon dont nous nous préparons pour la draft. Je me sens très à l’aise quant à notre capacité à parfaitement préparer cette draft ».[/pullquote]

A l’instar des années passées, les principaux prospects se sont, pour l’essentiel, contentés des tests physico-athlétiques quand ils n’avaient pas tout simplement décidé de décliner l’invitation au Draft Combine. Pour autant, Bryan Colangelo a pu fournir un travail efficace.

[pullquote align= »full » cite= » » link= » » color= » » class= » » size= »16″]« Nous avons essayé de nous focaliser davantage sur certains joueurs. Les oppositions à 5 contre 5 vous offrent une chance d’évaluer certains joueurs de manière plus approfondie qu’avec les simples séances de tir ou en obtenant leurs mesures. Tous les talents que vous espériez voir ne sont pas sur le parquet mais certains qui pourraient impliquer nos choix 24 et 26 étaient là ».[/pullquote]

Au-delà, des qualités de basketteurs des joueurs présents à Chicago et disposés à participer aux oppositions à 5 contre 5, Bryan Colangelo a pu mettre à profit les entretiens qu’il a conduit avec les autres pour sonder leur âme. Derrière chaque basketteur se cache un homme avec un cœur qui bat.

[pullquote align= »full » cite= » » link= » » color= » » class= » » size= »16″]« L’autre partie du draft combine est évidemment les entretiens que vous pouvez conduire avec les prospects, l’opportunité de discuter en face à face avec les joueurs. Ce n’est pas une part vitale mais il s’agit d’une part importante du processus d’évaluation. Vous escomptez les évaluer en tant que basketteurs, mais aussi les évaluer en tant qu’homme ».[/pullquote]

A cet égard, Brandon Ingram, Kris Dunn, Buddy Hield figurent au rang des joueurs à avoir passé des entretiens avec les Philadelphia 76ers. Mais, ils ne furent pas les seuls à avoir eu les honneurs d’une discussion avec Bryan Colangelo. Le nouveau président des 76ers s’est attelé à renouer les relations avec les agents.

[pullquote align= »full » cite= » » link= » » color= » » class= » » size= »16″]« Ce fut un séjour très productif. J’ai eu de nombreux entretiens avec des agents. C’est toujours une part importante de ce rendez-vous. Ils veulent vous parler des joueurs qu’ils représentent dans cette cuvée et de manière générale de la franchise, de nos objectifs, de la direction que nous allons prendre. Ils veulent savoir et comprendre où nous allons ».[/pullquote]

Désormais, les agents savent et ont probablement compris, les Sixers, sous la houlette de Bryan vont reconstruire de la bonne manière.

[pullquote align= »full » cite= » » link= » » color= » » class= » » size= »16″]« Toutes les options sont sur la table. Nous souhaitons construire de la bonne manière, ne pas se précipiter vers le milieu sans avoir la capacité de s’en extraire. Nous escomptons franchir des étapes mais tout en restant cohérents ».[/pullquote]

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top
%d blogueurs aiment cette page :