Interviews / Conférences de presse

Brett Brown partisan de la stabilité à la trade deadline

Au gré des décisions de Sam Hinkie, la trade deadline s’est, depuis février 2014, imposée avec la loterie et la draft comme un des évènements structurants du processus « hinkien » de reconstruction des Philadelphia 76ers. Moment incontournable, attendu avec plus ou moins d’appréhensions par les fans de la franchise, la trade deadline est une soirée redoutée par Brett Brown.

En procédant à une vaste revue d’effectif destinée à consolider la collection d’atouts pour l’avenir de la franchise et l’efficience de sa reconstruction, Sam Hinkie a privé Brett Brown de tout effet cumulatif et complexifié son travail de coach.

[pullquote align= »right » cite= » » link= » » color= » » class= » » size= » »]« Considérer que ce n’est pas un problème et qu’il est aisé de coacher des nouveaux venus est une hérésie. Ce n’est pas simple du tout ».[/pullquote]

En 2014, Brett Brown avait vu partir Evan Turner, Spencer Hawes, deux des joueurs qu’il utilisait le plus ainsi que Lavoy Allen. En contre partie, il avait récupéré des joueurs qui n’opèrent plus dans la Grande Ligue. Les Sixers avaient par la suite perdu 18 matchs de rang  et affichaient un bilan de 4 victoires pour 24 revers après le All-Star weekend.

En 2015, le coach avait dû composer avec le départ de son meneur de jeu (Michael Carter-Williams) et de son défenseur le plus explosif (K.J McDaniels) dans le backcourt. Si le recrutement de Smith s’est traduit par une mise en exergue, sans précédent, de Nerlens Noel, sur le plan collectif les Sixers n’ont remporté que 6 victoires lors de leurs 28 dernières parties, perdant les 10 dernières, ce qui s’avéra insuffisant à sécuriser un des deux plus mauvais bilans de la Ligue.

A l’approche de la date fatidique, Brett Brown plaide en faveur de la stabilité.

[pullquote align= »full » cite= » » link= » » color= » » class= » » size= » »]« Tous les entraîneurs plaideront pour la stabilité. Cela vous permet de sentir que votre message, votre enseignement, les éléments sur lesquels vous posez la focale entrent en résonnance avec le développement de chacun. La stabilité vous offre l’opportunité de percevoir les résultats de votre travail et les progrès individuels et collectifs au cours du temps ».[/pullquote]

Pour autant, celui qui affiche un bilan de 45 victoires pour 217 défaites en carrière, appréhende parfaitement la nécessité de ces mouvements qui visent à satisfaire les objectifs à moyen terme de l’institution et non à améliorer le bilan comptable immédiat.

[pullquote align= »full » cite= » » link= » » color= » » class= » » size= » »]   « Je suis conscient de l’état d’avancement de la construction de notre programme. J’ai accepté d’en être le coach en connaissance de cause. Je dois me retrousser les manches, être un leader et coacher ce groupe afin de nous aider à aller de l’avant et nous mettre en situation d’être plus forts l’année prochaine que nous ne le sommes actuellement. Parfois, ce processus donne lieu à des décisions difficiles mais indubitablement je suis dans une bonne situation ». [/pullquote]

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top