Rumeurs

Blake Griffin, une superstar sur le marché ?

Acquérir une superstar, tel est le fondement du processus de reconstruction entrepris depuis mai 2013 à Philadelphie. Eu égard à l’attractivité de la franchise pennsylvanienne sur le marché des agents libres, la satisfaction d’un tel objectif ne pouvait procéder que de la draft ou du marché des transferts.

A cet égard, la franchise s’est efforcée de d’accumuler les assets et de magnifier son stock de billes de loterie afin de se mettre en situation de sélectionner cette superstar lors de la cérémonie annuelle de recrutement des néo-professionnels (Joel Embiid, Jahlil Okafor) et de saisir les opportunités qui se présenteraient irrémédiablement sur le marché des transferts.

Quelques pépins physiques, une série de victoires de son équipe en son absence et une fracture de la main résultant d’une altercation avec un membre du staff mais néanmoins ami de longue date semblent avoir remis en question le statut de Blake Griffin aux Los Angeles Clippers et ainsi attisé la convoitise des Philadelphia 76ers.

Sam Amico de Fox Sports nous apprend qu’à l’instar des Nuggets, les Sixers se sont enquis de la disponibilité de l’ailier fort à l’orée de la trade deadline.

 

Aussitôt démenties par les représentants de la franchise californienne, les rumeurs de la disponibilité de Blake Griffin ne manqueront pas d’alimenter les colonnes spécialisées tant la situation du joueur qui sera tenu à l’écart des parquets pendant 4 à 6 semaines est nuisible aux ambitions des Clippers d’un Chris Paul qui fêtera ses 31 ans en mai prochain.

Dans ce contexte, les Sixers ont-ils eu raison de contacter les Clippers et auraient-ils une chance de récupérer Blake Griffin ?

Blessé à la main dans des circonstances atypiques alors qu’il était tenu éloigné des parquets en raison d’une blessure au quadriceps, Blake Griffin connaît une saison des plus pénibles en dehors du parquet.

Sur le terrain, en revanche, il est assurément un des 10 meilleurs joueurs de cette Ligue. Cette saison, lors des 30 matchs auxquels, il a pris part, il a affiché des moyennes de 23,2 points, 8,7 rebonds et 5 passes.

Depuis son arrivée dans la Ligue, il n’a cessé de progresser sur son jumpshot. Cette année, 44% de ses tentatives sont prises à mi-distance, entre 5 mètres et la ligne à trois points, ce qui ne l’empêche pas de tourner à plus 50% de réussite. La fiabilité de son tir à mi-distance, couplée à ses qualités athlétiques et à ses instincts de passeur font peser une menace constante sur la défense adverse et ouvre la raquette à DeAndre Jordan.

Avant de se blesser, il produisait son meilleur %Ast en carrière, délivrant la passe décisive sur 27,7% des paniers inscrits par les Clippers lorsqu’il est sur le terrain.

S’il n’est pas un défenseur d’élite, la présence à ses côtés d’un Nerlens Noel ou d’un Joel Embiid masquera ses quelques lacunes bien plus aisément que celles d’un Jahlil Okafor.

La perspective d’une raquette Blake Griffin, Joel Embiid a de quoi faire saliver les fans des Sixers pour une demi-décennie.

Les Sixers peuvent-ils acquérir Blake Griffin ?

La séduisante collection d’assets des Sixers comporte assurément les pièces de la plus haute valeur. Pour autant, elle ne semble pas être en adéquation avec les désirs et besoins des Los Angeles Clippers. Nerlens Noel produit certainement moins de valeur chez les Clippers qu’ailleurs dans la Ligue et les problèmes de complémentarité de Jahlil Okafor avec un protecteur de cercle dépourvu de tir à mi-distance se reproduiraient au côté de DeAndre Jordan.

Par ailleurs, si le catalyseur à la mise sur le marché de Blake Griffin est son indisponibilité qui annihilerait les chances des Clippers de performer en post-season, alors l’absence de pièces susceptibles de produire une contribution immédiate sur le parquet pourrait porter un coup létal aux aspirations des Sixers. A cet égard, la collection d’assets des Celtics, voire celle des Nuggets serait plus à même de séduire les Clippers.

Seule la perspective d’un échange en triangle pourrait conduire Blake Griffin à arborer un jersey des Philadelphia 76ers. La nature des besoins des Clippers et les dispositions du CBA condamneraient les Sixers à orchestrer un échange en triangle. Les Sixers ont actuellement 9,6 millions de dollars de marge de manœuvre sous le salary cap. Dès lors, ils devront envoyer entre 9,3 et 23,7 millions de dollars de salaires en Californie en vertu des règles du CBA. Or l’essentiel de la masse salariale des Sixers est accaparée par des joueurs qui n’évoluent pas à Philadelphie (Javale McGee, Gerald Wallace) et qui ne peuvent donc être cédés. Seuls les émoluments de Carl Landry seraient de nature à permettre aux 76ers de satisfaire aux exigences du CBA, or il semble invraisemblable que les Clippers acceptent de prendre en charge le contrat de l’ancien King.

En dépit d’une collection d’assets probante, acquérir Blake Griffin sur le marché demeurerait une tâche complexe pour les 76ers. Le conserver sur le long terme le serait tout autant si ce n’est davantage.

De la capacité des Sixers à convaincre Blake Griffin.

Blake Griffin compte toujours deux années dans son contrat pour lesquelles il percevra 20,1 millions de dollars en 2016-2017 et 21,3 millions de dollars lors de la saison 2017-2018. Or, la dernière année de son contrat est une Early Termination Option. Autrement dit, Blake Griffin pourra décider d’être agent libre non restreint au terme du prochain exercice.

Compte tenu de l’accroissement du salary cap, un Blake Griffin dans son prime, n’hésitera pas à se libérer de son ultime année de contrat afin de sécuriser des émoluments plus conséquents. Et ce quelque soit son niveau de satisfaction concernant la situation géographique et sportive de sa franchise.

Lorsqu’il a signé contrat, le salary cap était fixé à 59 millions de dollars. Eligible à 30% de ce montant et à une augmentation annuelle de 7,5%, Blake Griffin verrait ses émoluments croître sur le simple effet de la hausse du salary cap projeté à 89 millions de dollars en 2016-2017 et à 108 millions de dollars lorsqu’il sera en situation de se départir de ses engagements contractuels.

Dès lors, les Philadelphia 76ers disposeraient de 17 mois pour convaincre le joueur que Philadelphie est le lieu idoine pour exercer ses plus belles années de basketteur. Autrement dit, ils devraient opérer cet été un revirement substantiel afin de présenter de sérieux arguments à Blake Griffin lors de l’intersaison 2016-2017.

Selon le prix à payer pour sécuriser le recrutement de Blake Griffin cet hiver, les Sixers disposeraient d’une marge de manœuvre plus ou moins conséquente pour orchestrer, cet été, un saut qualitatif rapide, si ce n’est immédiat.

La capacité de Sam Hinkie et Jerry Colangelo à entourer leur nouvelle superstar serait alors contingente des opportunités offertes par les autres franchises sur le marché des transferts, de l’état de santé de Joel Embiid et des aspirations de la classe d’agents libres 2016. La prise de risque serait alors à la hauteur des bénéficies escomptés.

En absorbant le contrat de Blake Griffin et en intégrant les émoluments des joueurs issus du premier tour de la cuvée 2016, les Sixers disposeraient toujours de la latitude suffisante pour offrir un contrat maximum, à l’instar de l’essentiel des 29 autres franchises de la Ligue. En l’espèce, les 76ers ne bénéficieraient plus d’un quelconque avantage comparatif et devront se reposer sur le pouvoir de séduction de Griffin.

Blake Griffin, Joel Embiid, Nerlens Noel (?) et le (les ?) rookie de la classe 2016 seraient-ils des appâts suffisamment alléchants pour attirer un autre gros poisson ? Est-ce que l’addition d’un agent libre qui ne serait pas Kevin Durant serait suffisante à convaincre Blake Griffin de prolonger son expérience pennsylvanienne ?

Au gré d’une altercation avec un membre du staff et d’une blessure subséquente, une superstar a semblé être en passe de devenir disponible sur le marché. Naturellement, les Philadelphia 76ers se sont enquis de la situation de Blake Griffin. Telle est la fonction de la collection d’assets et de la flexibilité salariale assemblée et conservée par Sam Hinkie, s’ingérer dans les discussions dès qu’une fenêtre d’opportunité se présente.

Quelle combinaison d'assets seriez-vous prêt à céder pour acquérir Blake Griffin?

View Results

Loading ... Loading ...

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top