Rumeurs

Chuck Hayes et John Lucas III sondés par Brett Brown

Depuis le 7 décembre et l’intronisation de Jerry Colangelo au sein des strates décisionnelles de l’organisation, la quête d’une figure tutélaire susceptible de remobiliser le vestiaire et de transmettre son expérience aux jeunes ouailles s’est imposée comme le remède à un début d’exercice historiquement pathétique. Après Elton Brand et Shane Battier, ce sont deux nouveaux patronymes qui ont été avancés par Brian Windhorst pour le compte d’ESPN, à savoir ceux de Chuck Hayes et de John Lucas III.

Aussitôt, la rencontre face aux Grizzlies terminée, Brett Brown confirmait les rencontres avec les deux vétérans.

« C’est vrai. Quand vous traversez une telle période, toutes les options sont sur la table. Il s’agit toujours de savoir ce qui est bon pour le programme que nous essayons de mettre en place. Peut-être est-ce Jerry Colangelo et la sagesse qu’il apporte, peut-être est-ce l’arrivée de Mike D’Antoni et l’aide qu’il me dispensera. Peut-être sont-ce les joueurs que nous observons et qui peuvent nous rejoindre à l’avenir. Toutes les options sont sur la table ».

Fils de l’ancien GM et coach de la franchise, John Lucas III est au crépuscule d’une carrière qui l’aura conduit de Houston à UTAH, en passant par Chicago, Toronto après des expériences internationales en début de carrière (Italie, Chine, Espagne). L’an passé, le meneur de jeu a arboré la tunique des Pistons (21 matchs pour des moyennes de 4,7 points et 2,9 passes). Passé par la NBDL, John Lucas III a réalisé toute sa carrière dans le rôle du meneur back-up, voire dans le costume du remplaçant du remplaçant. A 33 ans, il ne compte que 237 rencontres dans la Grande Ligue à son actif.

S’il a réalisé l’essentiel de sa carrière en sortie de banc, Chuck Hayes peut se targuer de 244 titularisations dans la Grande Ligue et de 644 parties disputées. Un total qui en dit long sur l’aptitude du joueur à se rendre indispensable sur le parquet et dans le vestiaire tant son physique ne le prédestinait pas à un si long séjour dans les raquettes de la NBA. En effet, il affiche moins de 2 mètres sous la toise et s’est pourtant construit une appréciable réputation d’intérieur solide défenseur.

Pour l’expliquer, rien de tels que les propos de Sam Hinkie, en octobre 2008, à son égard, lorsque les deux hommes exerçaient leurs talents dans le Texas.

L’avènement de la restricted area et la prohibition des contacts dans le périmètre (hand checking, contact de l’avant bras du défenseur avec l’attaquant) ont changé le jeu en faveur des joueurs les plus rapides dans une mesure que la Ligue n’avait pas anticipée.

Maintenant vous pouvez observer de très nombreux slasheurs, de très nombreux joueurs qui attaquent constamment le cercle. Les équipes essaient de comprendre comment lutter contre ça. Dès lors la capacité à contrer, la longueur, les prédispositions athlétiques sont encore plus que par le passé des qualités d’élite, et sont toujours une denrée aussi rare sur le marché.

Si vous êtes un contreur d’élite qui peut se tenir du côté faible et contorsionner son corps lorsqu’un un joueur drive, pour contrer son tir, le tout sans faire faute, alors vous serez particulièrement recherché et vous présentez une extrême valeur.

Mais une autre façon de défendre les pénétrations des slasheurs réside dans la vitesse. Si vous ne pouvez trouver des joueurs qui savent jouer au-dessus du cercle et qui le font avec excellence, alors vous êtes contraints de trouver une autre façon d’agir.

Chuck Hayes appartient à cette catégorie d’intérieur de petite taille qui ne contre pas de beaucoup de tirs et qui n’évolue pas au dessus du cercle, mais il utilise sa vitesse latérale d’une telle manière qu’il est un incroyable défenseur notamment en aide. Il est déjà un excellent défenseur en un contre un, mais il a aussi prouvé qu’il était un exceptionnel défenseur en aide pour ses coéquipiers, de telle sorte que quand l’un est battu sur le pick and roll – et cela arrive à tout le monde – ou quand l’un est pris au dépourvu par un excellent joueur à la vitesse d’exécution exceptionnelle – et cela arrive à chacun – avoir un partenaire qui peut répondre physiquement ou prendre le contact et provoquer la faute adverse, c’est un énorme avantage.

Pour les intérieurs qui défendent le côté faible, souvent le jeu se résume à une course contre le porteur de balle pour voir qui parviendra à se rendre de l’autre côté de la restricted area en premier. Ces dynamiques ont créé une niche qui autorise les joueurs qui ne présentent pas l’idéal-type décrit en amont d’avoir un rôle important au sein d’une équipe comme la nôtre. C’est le cas pour Chuck.

Aspirant entraîneur, Chuck Hayes n’a pas été conservé par les Rockets avec qui, il a disputé deux rencontres cette saison et, à l’instar de John Lucas III demeure libre de s’engager avec les 76ers quel que soit le poste proposé. Joueur limité par le poids des ans comme en attestent ses statistiques de 1,7 point et 1,8 rebond de moyenne la saison passée avec les Raptors, Hayes n’en demeure pas moins un leader de vestiaire apprécié, tant dans le Texas qu’au Canada.

Le recrutement éventuel de l’intérieur de 32 ans semble obtenir les suffrages des joueurs de l’effectif. A commencer par Nerlens Noel.

« Je pense qu’il s’agirait d’une bonne chose pour nous d’avoir tout type de vétéran. Je crois savoir que Sam est un peu plus à la recherche d’un tel profil. Vous savez Chuck Hayes et un big man et je pense qu’il peut nous aider »

A l’instar de son coéquipier, Tony Wroten semble prêt à accueillir de nouveaux venus si cela permet d’améliorer l’équipe.

« Nous essayons juste de faire ce qu’in faut pour aider cette équipe a devenir meilleure dans le futur mais aussi immédiatement. Ce qui est le mieux pour l’équipe doit être fait ».

Si l’idée semble enracinée dans l’esprit des décisionnaires et soutenue par les joueurs, rien n’est imminent comme le laisse entendre Brett Brown.

« Nous cherchons à ajouter de nombreuses choses à notre programme mais affirmer à cet instant, qu’ils rejoindront l’équipe, ce n’est tout simplement pas vrai ».

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top