CR/Résultats

1/12/15: Première victoire de la saison!

Mardi 1er Décembre: Lakers @ 76ers

CSNPhilly-Sixers:Lakers

KobeBryant-76ers

Après avoir perdu à Memphis dimanche soir lors du déplacement dans l’Etat du Tennessee, nous sommes à 18 défaites de suite en ce début de saison et à 28 de suite si on ajoute les 10 de suite de la fin de l’année dernière. Néanmoins nos dernières défaites sont néanmoins arrivées à l’issue de rencontres serrées.

Calendrier-Sixers-défaites

Ce soir on reçoit les Lakers, cette équipe a subi de plein fouet la blessure de Bryant en avril 2013, depuis l’équipe est au fond de la NBA et souffre. Néanmoins depuis cette date les Lakers ont pu accumuler certains jeunes joueurs prometteurs comme Clarkson, Randle et Russell, les arrivées d’Hibbert, Bass et Lou Williams rendent l’effectif plutôt décent sur le papier, mais les Lakers n’arrivent pas à décoller du fond de la conférence Ouest avec un bilan de 2 victoires pour 16 défaites. Il faut également rappeler que leur premier tour de draft est protégé entre le premier choix et le troisième choix, dans tout autre scénario il reviendra aux 76ers (c’est le pick des Lakers qui fut donné aux Suns lors de l’échange pour acquérir Steve Nash, et les Suns nous l’ont envoyé durant l’échange entre Knight qui a fait Milwaukee-Phoenix, Thomas qui a fait Phoenix-Boston, et Carter-Williams a fait le trajet Philadelphia-Milwaukee, et le tour de draft des Lakers a fait le trajet Phoenix-Philadelphia. Par ailleurs, ce soir il y aura un hommage rendu à Moses Malone avec la présence de certains anciens du titre de 1983, et de ses proches. Voici le t-shirt de l’échauffement des joueurs ce soir, ainsi que la situation des supports des paniers.

Enfin, dimanche dernier on a appris que Kobe Bryant allait prendre sa retraite à la fin de la saison, c’est donc sa dernière visite à Philadelphia (selon toute vraisemblance les 76ers et les Lakers ne se retrouveront pas en finale NBA en Juin 2016), et il n’a plus joué à Philadelphia depuis décembre 2012.

Nul doute que sa présence sera marquante pour le public de Philadelphia qui le retrouve et qui le dira au revoir par la même occasion, avant le match Kobe Bryant a déclaré qu’au temps du lycée il avait espéré être un 76er. Le stade est plein, l’introduction des joueurs a été un moment fort avec Kobe Bryant qui a été acclamé à son introduction, on se croirait au Staples Center, avec une belle description de sa carrière et son nom évoqué comme si c’était un joueur des 76ers avec le speaker qui a bien détaillé sa carrière et la voix caractéristique. On entend des « Kobe-Kobe » résonner dans la salle, une magnifique ovation pour l’homme. On a eu une belle video projetée dans la salle concernant sa carrière et son parcours. Erving et son ancien entraineur de Lower-Marion sont présents pour l’introduire et avec son maillot tanu par les cheerleaders des 76ers comme s’il allait avoir son maillot retiré. De belles accolades avec Erving et son entraineur de High School. A la fin du match, le public a chanté « Kobe-Kobe », il sort en saluant le public qui l’applaudit chaleureusement.

Wroten, Marshall, Landry, et Embiid sont toujours absents pour la réception des Lakers, le premier cité devrait revenir lors du match contre Detroit, Noel effectue son retour ce soir. Côté Lakers, tout le monde est présent.

5 -Sixers vs Lakers

Premier quart-temps

L’entre-deux est en faveur des Lakers, Kobe marque à 3 points d’entrée après un bon écran d’Hibbert. Covington répond de la même manière immédiatement. Kobe enchaine un nouveau tir à 3 points après un cross devant Covington. Canaan rejoint la fête à 3 points avec un gros tir qui fait mouche. Kobe tente après un écran d’Hibbert, il manque, mais le rebond lui revient et il marque à 3 points, les MVP descendent des gradins, belle ovation. Peu après, il tente mais ça fait un air-ball. Les deux équipes manquent quelques tirs par la suite, avant que Okafor n’attaque le cercle et ne marque élégamment. Kobe tente au poste mais en vain. Clarkson tente d’aller vers le cercle, mais il se fait contrer par Grant. Ce dernier obtient la faute et marque ses 2 lancers.

Après un panier de Covington qui répond à un beau tir de Bryant, on est sur un 9-2. Peu après, Randle attaque bien le cercle et marque. Après un échec de notre part, Randle coupe bien et marque sous le cercle avec la faute de Grant, mais il manque le lancer et les 2 équipes sont à 15 partout. Bryant à 11 points à cet instant du match après un peu moins de 6 minutes de jouées. Grant attaque vaillamment le cercle et marque, Randle répond avec une pénétration et marque d’une maniére aérienne. 17 partout à mi chemin de la fin du quart-temps.

On perd le ballon après que McConnell ait fait un beau dribble devant Lou Wiliams. Les Lakers ne parviennent pas à marquer par la suite. Canaan pénétre et décale McConnell qui marque à 3 points. Bryant manque à 3 points, mais rebond offensif des Lakers après une mésentente de notre part et Bryant parvient à prendre le rebond offensif après un nouvel échec et il marque un bon hook. Bryant va sur le banc ensuite avec des applaudissements. Covington attaque et décale Noel qui marque sous le cercle, il semble en délicatesse dans ses déplacements comme on l’a vu lors de son retour en défense. Lou Will marque à mi-distance.

On répond par un bon passe et va entre Thompson et Noel. Peu après, Noel marque un bon dunk et il semble bouillant. Clarkson répond avec un bon tir consécutif à une bonne pénétration. Quelques possessions plus tard, après quelques échecs de part et d’autre, Lou Williams marque à 3 points, et les Lakers sont sur un 8-2. Lou Williams et Bass jouent bien le pick&pop, et le second cité marque à mi-distance. Lou Williams se signale avec une bonne défense sur Covington au poste et les Lakers interceptent.

Score à la fin du 1er quart: 26-33 pour LA Lakers

Dec 1, 2015; Philadelphia, PA, USA; Los Angeles Lakers forward Julius Randle (30) scores past Philadelphia 76ers center Jahlil Okafor (8) during the first quarter at Wells Fargo Center. Mandatory Credit: Bill Streicher-USA TODAY Sports

Second quart-temps

Le début du second quart-temps voit Sampson effectuer une perte de balle d’entrée de jeu. Covington contre Bryant qui tentait un fadeaway, Canaan manque à 3 points et Bryant prend le rebond, et Bass fait une faute offensive lors de la possession qui suit. Pressey et Noel jouent bien le pick&roll, et ce dernier coupe bien pour marquer un élégant panier peu avant le buzzer de la possession. Lou Williams obtient la faute lors d’une tentative à 3 points, il marque 2 lancers sur 3. Covington répond avec un élégant lay-up. Young manque à 3 points, et Noel prend le rebond.

Les deux équipes enchainent quelques échecs, Sampson tente une belle claquette dunk, il manque mais obtient la faute, il marque 1 lancer sur 2, mais parvient à prendre son propre rebond et repars vers le cercle et obtient à nouveau la faute, il marque 1 lancer sur 2. Les Lakers n’ont pas marqué dans le jeu depuis plus de 4 minutes, c’est finalement Young qui marque à 3 points après un bon décalage de Russell. Okafor manque son tir, se bat pour le rebond offensif mais ne parvient pas à remonter marquer. Par la suite, Russell marque un tir élégant à mi-distance. Okafor répond avec un bon rebond offensif consécutif à un échec de Sampson et il remonte ainsi marquer. Bryant joue bien avec Hibbert et le pivot marque un bon dunk, peu après Bryant sors vers le banc sous les applaudissements.

Russell manque à mi-distance, mais les Lakers prennent le rebond offensif et on assiste à une bonne lutte lors de la possession et nous parvenons à les contraindre à une violation des 24 secondes. Après quelques échecs de part et d’autre et un contre d’Hibbert sur Okafor, Randle obtient la faute de Grant sous le cercle, il marque ses 2 lancers. On tente de faire circuler le ballon mais la défense des Lakers nous contraint à perdre le ballon. Russell attaque le cercle et sert bien Randle qui marque un bon dunk. Covington répond avec un bon tir à 3 points.

Quelques temps plus tard, Noel obtient la faute et marque 1 lancer sur 2. Les Lakers marquent à l’issue d’une élégante circulation de balle, Clarkson décale bien Hibbert qui marque un bon dunk. Noel obtient à nouveau la faute, il marque 1 lancer sur 2. Bryant marque à 3 points lors de la possession qui suit. Noel décale bien Covington qui avait bien coupé vers le panier. Bryant tente face à Sampson mais en vain. Cette fin de quart-temps est marquée par un panier à 3 points de Stauskas après une bonne présence défensive de Noel sur Clarkson qui nous permet de récupérer le ballon. Thompson obtient la faute peu avant le buzzer du quart-temps, il marque ses 2 lancers.

Mi-temps sur le score de 50-58 pour LA Lakers

NBA: Los Angeles Lakers at Philadelphia 76ers

Troisième quart-temps

Le quart-temps débute par une belle attaque d’Okafor au poste et il marque. Clarkson tente de répondre avec une bonne pénétration mais en vain, Okafor prend le rebond. Les deux équipes enchainent quelques échecs par la suite, Covington obtient la faute d’Hibbert, il marque 1 lancer sur 2. Les Lakers perdent le ballon ensuite, Okafor tente face à Hibbert mais en vain. Covington enchaine 5 points de suite et nous voici à 58 partout juste comme cela. Les Lakers n’ont pas encore marqués depuis la reprise du quart-temps, et nous sommes sur un 8-0 en ce début de quart-temps.

Après un air-ball de Clarkson, Sampson tente d’attaquer le cercle mais perd le ballon. Clarkson tente à nouveau et marque à mi-distance. Grant répond avec une bonne pénétration pour maintenir les deux équipes à égalité. Clarkson enchaine avec une bonne pénétration. Covington marque à 3 points et nous voici devant 63-62. Puis Covington plonge pour prendre le ballon, mais Clarkson l’évite bien et marque à mi-distance. Canaan marque à 3 points ensuite. Hibbert et Canaan se bloquent un peu au poste, le 76er fait faute, puis la température monte un peu, il repousse Grant avec son avant bras, puis Sampson est venu pousser Hibbert, ce et repousse l’arbitre qui tentait de le bloquer pour tenter de chercher Sampson. Les arbitres revoient cela et décident de donner une faute technique à Grant, Sampson et à Hibbert. Bryant marque le lancer de la technique.

Bryant manque à mi-distance, dans la foulée Covington manque à 3 points et Noel prend le rebond offensif et obtient la faute. Covington lutte sous le cercle ensuite et Canaan marque à 3 points. Russell marque après un bon passe et va avec Randle. Les deux équipes enchainent les maladresses et les échecs avant que McConnell ne marque après une bonne attaque vers le cercle. Clarkson marque un tir compliqué au buzzer de la possession, le voici à 8 points sur ce quart-temps mine de rien. Il enchaine avec un bon hook devant Noel et il ramène les deux équipes à égalité, 71 partout.

Les deux équipes manquent par la suite, c’est finalement Bass qui marque à mi-distance et les Lakers repassent devant. Stauskas marque à 3 points immédiatement et c’est nous qui repassons devant. Clarkson attaque devant Noel et marque, 12 points pour lui sur ce quart-temps. Cette fin de quart-temps est marquée par une tentative d’alley-oop entre McConnell et Noel, ce dernier obtient la faute et marque ses 2 lancers. Lou Williams marche sur la ligne, McConnell remonte vite le parquet et décale Noel qui marque un bon dunk. Puis  après un échec de Clarkson, McConnell remonte le terrain et décale Grant en transition qui marque un dunk qui électrise le public.

Score à la fin du 3eme quart: 80-75 pour Philadelphia

Kobe-Jakarr

Quatrième quart-temps

Le quart-temps débute par un échec des Lakers, et McConnell marque un bon panier dans la raquette. Bryant feinte bien, attaque le cercle et marque un panier élégant qui plait au public. Noel donne un magnifique caviar à Grant qui marque un dunk. Russell obtient la faute, et marque 1 lancer sur 2. Bryant perd le ballon, Stauskas tente à 3 points en transition mais en vain. Noel profite d’un match up favorable face à Russell et il marque un bon dunk. Dans la foulée, Russell attaque le cercle et marque un dunk retentissant et les Lakers reviennent à moins 6. Thompson marque à 3 points par la suite après un bon mouvement collectif.

Dans la foulée, Grant se signale avec un contre solide sur Bryant, ce dernier manque à 3 points par la suite, Covington répond avec un bon tir à 3 points et nous voici à +12. Les Lakers font une faute offensive par la suite, Thompson manque à 3 points. Russell tente à mi-distance, mais en vain, Hibbert lutte bien et la possession reste pour les Lakers. Grant effectue un contre brutal sur World Peace qui était sous le cercle, puis il intercepte lors de la remise en jeu et en transition il sert Okafor qui marque, le public aime cela et se leve en applaudissant alors que les Lakers prennent un temps mort et nous sommes à +14, et sur une série de 10-2.

Après un échec de World Peace à 3 points, on perd le ballon. Les Lakers nous imitent lors de la possession suivante. Canaan attaque le cercle et manque son tir. Les deux équipes traversent une période sans le moindre panier, les Lakers n’ont pas marqué pendant presque 4 minutes dans le jeu, c’est Clarkson qui marque à 3 points pour mettre fin à cette sécheresse. Okafor travaille face à Hibbert au poste et marque un bon hook, son pére filmé à ce moment là apprécie cela. Russell répond avec un tir à 3 points. Okafor tente de poster, et effectue une passe tout terrain qui sort et on perd le ballon. Bryant revient sur le parquet à 4 min 10 de la fin. Il joue un bon pick&roll et sert bien Randle qui marque un bon dunk et les Lakers sont à moins 8. 8-2 en cours pour les Lakers.

Thompson manque à 3 points et Hibbert prend le rebond, les Lakers ne parviennent pas à marquer mais nous non plus. Les deux équipes enchainent quelques échecs avant que Thompson ne marque à 3 points après un bon décalage de Covington. Russell répond avec un bon floater. McConnell décale Okafor qui marque avec la faute, il manque la lancer bonus. Bryant feinte à 3 points et obtient les 3 lancers, il marque 1 lancer sur 3. On lutte bien pour récupérer le ballon, on y parvient, on le perd, McConnell revient bien lutter face à Bryant et cela nous fait un entre-deux, cela est à notre faveur et Grant s’en va marquer un gros dunk en transition qui fait office de point d’exclamation pour cette victoire. Covington fait une faute offensive et semble s’être fait mal, mais il est resté sur le parquet.

Dec 1, 2015; Philadelphia, PA, USA; Los Angeles Lakers forward Kobe Bryant (24) moves between Philadelphia 76ers forward Nerlens Noel (4) and guard Nik Stauskas (11) for a score during the second half at Wells Fargo Center. The 76ers won 103-91. Mandatory Credit: Bill Streicher-USA TODAY Sports

Victoire 103-91 contre LA Lakers

playersofthegame-Sixerslakers

Conclusion

Notre dernière victoire remontait au 25 mars 2015 à Denver, cela nous faisait donc 28 défaites de rang à cheval sur les 2 saisons, et 18 de suite pour débuter cette saison, plus qu’une défaite et on dépassait les 18 de suite effectués par les Nets en 2009/10. On s’arrête à 18 défaites de suite et cette victoire après un match chargé en émotion par rapport à l’hommage à Moses Malone et le dernier match de Bryant à Philadelphia. Le fils de Moses Malone a annoncé que l’année prochaine les 76ers vont enfin retirer officiellement le maillot de Moses Malone, cela n’avait pas été fait officiellement depuis, ce qui est assez curieux, mais officieusement il l’était déjà puisque aucun 76er n’a porté le numéro 2. C’est quand même dommage que cela n’ait pas été effectué de son vivant.

Concernant les Lakers, Bryant a débuté avec un 3 sur 3 qui a chauffé la salle à blanc, la suite a été un peu plus délicate pour lui, cela étant dit il a effectué quelques belles passes dont une pour Randle, par ailleurs il a marqué un lay-up assez élégant au début du dernier quart-temps, durant le match on l’a senti détendu et plutôt joyeux, un peu comme un jubilé. A la fin du match, le public a chanté « Kobe-Kobe », il sort en saluant le public qui l’applaudit chaleureusement. Clarkson a été solide avec une belle percussion par séquence, notamment lors du troisième quart-temps où il a marqué 12 points. Russell a connu quelques difficultés, mais il a également su attaquer le cercle et se signaler au scoring par séquence. Hibbert a été solide défensivement dans l’ensemble, son altercation avec Canaan-Grant et Sampson dans le troisième quart-temps a intensifié le match dans un premier temps avant que les Lakers ne paraissent en dessous en terme d’intensité notamment ensuite. Randle a su être honnête à la finition, néanmoins sa présence défensive a été pour le moins suspecte ce soir.

On a été menés de 12 points à un moment donné lors du second quart-temps, mais on a confirmé les quelques progrès entrevus durant ces derniers matchs et on a pu se replacer et l’emporter. Pressey a fait un passage peu remarqué sur le parquet. Sampson n’a pas été en réussite, cela dit il a apporté de l’intensité des deux côtés du parquet. Stauskas a fait du bien avec ses 2 tirs à 3 points et sa présence qui a permis d’élargir un peu plus nos attaques. Pareil pour Thompson avec en bonus une présence défensive décente pour lui. Canaan a apporté son côté pétard ambulant, avec quelques tirs bien audacieux à longue distance qui ont fait mouche, cela étant mentionné, en tant que meneur cela n’est pas possible. McConnell confirme sa solidité à ce poste là, il joue pour mettre ses coéquipiers dans de bonnes conditions et les sert globalement comme il faut, il a également quelques fois lutté en défense, comme sa lutte face à Bryant en toute fin de match. Okafor a quelque peu souffert en début de match face à Hibert, mais en fin de match il a su peser sur la rencontre avec 5 points qui furent précieux et qui nous ont permis de jouer autre chose que du tir lointain. Les qualités athlétiques de Grant se sont manifestées élégamment des deux côtés du parquet ce soir, offensivement il n’a pas forcé et défensivement il a su aider ses coéquipiers quand le besoin était. Noel a marqué son retour de la meilleure manière possible, il a été solide défensivement et offensivement il est parvenu a jouer juste que ça soit dans les bonnes passes pour ses coéquipiers, ou alors prendre les espaces comme il le fallait, l’un de ses paniers après un pick&roll m’a bien plu, cela dit, la cohabitation avec Okafor semble délicate. Covington a pris ses responsabilités offensivement, dans le second quart-temps il nous a permis de rester au contact, et au début du troisième quart-temps ses 9 points en 3 minutes nous ont permis de revenir pleinement dans la partie.

The-Gang-Sings-Dances-To-Flipadelphia-Theme-Song-On-Its-Always-Sunny-In-Philadelphia

Après être passé prés de la victoire à plusieurs reprises, c’est un soulagement de l’avoir emporté après 28 défaites de suite, maintenant il faut essayer de continuer à progresser avec dignité et vaillance, on va enchaîner un match à N-Y mercredi soir, avec un duel fratricide entre les frères Grant (Jerami côté 76ers et Jerian côté Knicks)

La box score

Lakers-BoxscoreSixers-Box-score

Julius Erving - Kobe Bryant

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top