Demandez le programme

Le programme de la semaine n°6? – Une première victoire ou les boules?

Au terme d’un road trip de 6 rencontres, les Philadelphia 76ers se sont emparés de deux nouveaux records de nullité dont ils peuvent encore améliorer l’ampleur au cours de cette semaine de compétition.

Forts du retour à la compétition de Robert Covington, les hommes de Brett Brown ont mené lors des quatrièmes quart-temps de leurs cinq dernières rencontres et sans des choix de coaching contestables dans le money time et les pépins physiques de Nerlens Noel et Nik Stauskas et les déboires hors parquet de Jahlil Okafor, il y a fort à parier que les tablettes de l’histoire seraient demeurées inchangées.

A cet égard, le programme de la sixième semaine de compétition est relativement clément. Seules trois rencontres sont au programme dont deux à domicile face à la seconde et la cinquième plus mauvaise équipe de la Ligue.

Mardi 1er décembre (1h00) : vs Los Angeles Lakers

S’il est une équipe qui bénéficie à plein de la focalisation médiatique sur le début de saison historique des Sixers et un processus vilipendé par bon nombre de chroniqueurs, il s’agit des Lakers. Promis à un net regain de compétitivité cet été, les Lakers se montrent indigents. Dans le sillage d’un Kobe Bryant, fidèle à lui-même qui prend encore 17 tirs par match à 30% de réussite, d’un coach qui semble dépassé par les évènements, l’équipe est aussi inefficace offensivement que laxiste en défense. Peu à peu, le backcourt Jordan Clarkson / D’Angelo Russell prend ses marques quand Julius Randle esquisse les promesses forgées par sa saison chez les Wilcasts mais l’édifice global pâti des performances…des vétérans : Roy Hibbert, Nick Young et Lou Williams sans compter Kobe. Ce dernier effectuera ses derniers pas sur le parquet du Wells Fargo Center. La réaction du public sera assurément mitigée, tiraillée entre la réception d’un natif de la ville qui a arboré toute sa carrière une tunique rivale et celle de voir pour la dernière fois une légende de l’histoire de ce jeu.


Les meilleurs moments de Kobe Bryant à… par sixersfrance

En revanche, l’accueil sera unanime quand il s’agira de rendre hommage à Moses Malone, champion en 1983 avec les Sixers et décédé cet été.

Depuis la trade deadline de février 2014 et le transfert de celui qui est désormais le back-up de Jerryd Bayless aux Milwaukee Bucks, les Philadelphia 76ers sont les heureux propriétaires du choix du premier tour, protégé top 3 de leurs hôtes du soir.

Or, en dépit d’une série de 18 revers pour inaugurer ce troisième exercice de l’ère hinkienne, les 76ers de Sam Hinkie ne disposent que de deux succès de moins que les Los Angeles Lakers. Si l’opposition se tient tôt dans la saison, nul doute que son issue sera déterminante au mois d’avril quand il s’agira de compter les boules. Le vainqueur du soir ne sera peut-être pas celui qui se frottera les mains au mois de juin.

Mercredi 2 décembre (1h30) : @ New York Knicks

L’an dernier, les confrontations face aux New York Knicks visaient essentiellement à déterminer qui des 76ers ou des résidents du Madison Square Garden bénéficieraient du plus large stock de billes de loterie à l’issue d’un exercice où Carmelo Anthony avait, tôt, remisé son jersey.

Si les 76ers, accablés par les blessures, occupent toujours les bas-fonds de la Ligue, les Knicks se sont reconstruits d’autant plus vite, qu’en sus de choix judicieux sur le marché des agents libres, ils peuvent compter sur le rendement inattendu de leur prospect letton qui, depuis sa draft, est parvenu en l’espèce de quelques semaines à muer certaines de ses faiblesses en authentiques atouts.

Titulaires d’un bilan de 8 victoires pour 10 défaites, les Knicks ne peuvent se permettre de concéder davantage de terrain sur le 8ème spot, actuellement détenu par les Celtics (10-8).

Dans un environnement où il jouit d’une large liberté sans être affublé des responsabilités afférentes à Carmelo Anthony, Kristaps Porzingis n’épuise pas ses ressources et peut suivre un développement que ne rejetterait pas Raimonds Vējonis.

Son opposition face à Jahlil Okafor sera à suivre de près tant les deux joueurs semblent bien plus forts qu’ils ne l’étaient lors des Summer League.


Les Highlights du duel Kristaps Porzingis vs… par sixersfrance

Samedi 5 décembre (19h00) : vs Denver Nuggets

Après un début de saison prometteur (6-5), les Denver Nuggets qui figurent parmi les plus insatiables collectionneurs de choix du premier tour sont rentrés dans le rang (7 défaites de rang).

Emmanuel Mudiay alterne le bon et le médiocre, Danilo Gallinari, le sublime et l’insignifiant, Kenneth Faried, Kenneth Faried.

Face à Isaiah Canaan et T.J McConnell, on surveillera de près le meneur de jeu congolais. Son talent naturel saute aux yeux mais, à l’inverse d’un Kristaps Porzingis, il n’est pas encore parvenu à dissiper les inquiétudes qui pesaient sur son répertoire.

A Philadelphie, les hommes de Mike Malone termineront un road trip entamé le 28 novembre dernier. Il s’agira alors à ceux de Brett Brown d’en profiter à moins qu’ils ne laissent Sam Hinkie lustrer ses boules.

A ne pas manquer : 

Les questions de la sixième semaine du concours de pronostics

Les prédictions de Sixers-France dont le verdict de la première question tombera irrémédiablement au cours de la semaine.

Pour mieux appréhender les enjeux de cette semaine quant à la draft 2016, le premier draft pick tracker de la saison peut s’avérer utile.

Le sondage de la semaine :

Face aux Lakers, les Sixers auraient dû...

View Results

Loading ... Loading ...

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top