La statistique du jour

Les Sixers nuls parmi les nuls, RoCo plus voleur que Ron Artest

Sur le parquet des Memphis Grizzlies, qu’un Nerlens Noel souffrant du genou et diminué par des symptômes grippaux n’a pas foulé, les Philadelphia 76ers se sont emparés d’un record de nullité qui manquait à leur palmarès, celui de la plus mauvais début d’exercice de l’histoire de la Ligue.

Déjà, l’an passé, les hommes de Brett Brown avaient fleurté avec cette nouvelle entrée dans les tablettes de l’histoire mais avaient échoué à quelques encablures des Nets de 2009-2010 après 17 revers.

En s’inclinant 84-92 dans le Tennessee, les coéquipiers de Jahlil Okafor sont devenus les co-détenteurs de ce record avec 18 défaites de rang pour débuter le troisième exercice de l’ère hinkienne. Ils auront l’opportunité de prolonger cette série et d’effacer les Nets du New Jersey de ce palmarès peu enviable dès mardi avec la réception des Los Angeles Lakers.

Face aux Lakers, les Sixers auraient dû...

View Results

Loading ... Loading ...

Quoi qu’il en soit, les Philadelphia 76ers sont désormais détenteurs de 3 des records les plus infamants de l’histoire de la NBA.

  • Plus longue série de revers consécutifs : 28 série en cours. En la matière, les Sixers 2015-2016 ont devancé leurs homologues du millésime 2013-2014 et les Cleveland Cavaliers de 2010-2011 qui n’avaient pu éviter un succès après 27 revers de rang.
  • Plus mauvais début de saison : 18 défaites de rang, série en cours. Le record co-détenu avec les Nets du New Jersey peut tomber. A noter que les Sixers 2014-2015 se hissent sur le podium avec leurs 17 défaites pour débuter une saison où les Timberwolves et les Knicks étaient finalement parvenus à afficher un bilan plus terne encore.
  • Plus mauvais bilan sur une saison complète : 9-73. Ce record détenu par les 76ers de 1972-1973 sera assurément le plus difficile à égaler tant, en dépit des déboires actuels de Jahlil Okafor, des pépins physiques de Nerlens Noel, les ouailles de Brett Brown se sont montrées compétitives depuis le retour à la compétition de Robert Covington.

Dans ce marasme ambiant, le joueur récupéré de NBDL en novembre 2014 poursuit sa progression. En manque de rythme pour ses premières sorties, le numéro 33 des Sixers règle peu à peu la mire à longue distance et se distingue par le développement d’un jeu de plus en plus complet.

Après avoir établi ses records en carrière au scoring (28 points) et aux interceptions (8 ballons volés) face aux Houston Rockets, RoCo a aligné une fiche de statistiques, certes entâchée de 8 des 25 pertes de balle des Sixers, de 12 points à 5/9 dont 2/4 derrière l’arc, 7 rebonds, 4 passes, 1 contre et 7 interceptions face aux Grizzlies.

Pendant que son équipe hissait la bannière d’un nouveau record de nullité, Robert Covington est devenu le premier joueur à aligner trois rencontres consécutives à 5 interceptions ou plus depuis Metta World Peace en 2010.

Mieux, il est le premier joueur à avoir enchaîné trois rencontres consécutives avec au moins 6 interceptions depuis Alvin Robertson en 1986. Ce dernier avait étendu sa série à 6 rencontres.

Lors de ses 3 dernières sorties, Robert Covington a cumulé 21 interceptions (6 face à Boston, 8 face aux Rockets, 7 face aux Grizzlies). Si son nombre de rencontres disputées l’exclu pour l’heure des classements, sa moyenne de 3,6 interceptions par rencontre s’établit bien au-délà de la marque(2,61) de Kyle Lowry qui domine la catégorie statistique devant Steph Curry (2,56).

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top