Draft 2016

Draft 2016 – L’interview d’en face des Golden State Warriors

A l’orée du tip-off de la troisième saison de l’ère hinkienne, les observateurs et fans de la franchise doivent se préparer à jeter leurs regards avisés sur le développement des jeunes joueurs assemblés en Pennsylvanie mais également sur les pérégrinations de plusieurs équipes dont les résultats sportifs viendront déterminer la nature de la flexibilité qui sera celle du décisionnaire lors de la prochaine draft.

Afin d’appréhender les enjeux inhérents à chacune des franchises débitrices et tempérer l’enthousiasme d’ESPN, nous sommes allés interroger un de leurs plus éminents supporters. Pour ce quatrième épisode, c’est Thomas, auteur du site Débats Sports des Golden State Warriors.

Golden State Warriors, droit d’échanger le choix le moins favorable entre celui du Heat et celui du Thunder contre le choix des Warriors.

La présence des Golden State Warriors dans cette chronique doit autant respect dû à un champion en titre qui s’est essentiellement reconstruit par la draft, qu’à la nature de dette contractée par la franchise anciennement implantée à Philadelphie.

En effet, les champions en titre ne se sont pas délestés de leur choix de draft au profit des Philadelphia 76ers mais se sont contentés d’accepter d’hériter lors de la prochaine cérémonie du choix le moins favorable entre ceux du Thunder, du Heat et des Warriors.

Le 31 juillet dernier, les Sixers et les Warriors convenaient d’un échange qui envoyaient dans la baie d’Oakland, Jason Thompson, natif de Philadelphie et fraîchement acquis en provenance des Sacramento Kings en échange du contrat expirant de Gerald Wallace, de la possibilité d’échanger le choix le moins favorable entre celui du Thunder et celui du Heat contre le choix du premier tour 2016 des Warriors, ainsi qu’une somme de cash dont le montant n’a pas été précisé.

L’intérêt pour les Warriors était limpide : réduire leur masse salariale pour la prochaine saison et substituer à un contrat boulet, un joueur susceptible de produire en sortie de banc.

La rationalité du mouvement entrepris par Sam Hinkie semblait moins évidente d’autant plus que Jason Thompson s’était empressé de raviver son passé de fan de la franchise. Le trade n’en était pas pour autant dénué. Plus conséquents en 2015-2016, les émoluments de Gerald Wallace ne dépassaient pas le cadre de l’exercice comptable à venir, quand le contrat de Jason Thompson s’étend jusqu’en 2017. Sam Hinkie sacrifiait alors de la flexibilité immédiate sous le cap afin d’accroître sa marge de manœuvre lors de l’exercice suivant, tout en se réservant la possibilité de bénéficier des circonstances.

L’an passé, une litanie de blessures est venue ternir les saisons du Thunder et du Heat, excluant les deux protagonistes des Finals 2012, de la course aux Playoffs. La rationalité de ce transfert est à rechercher dans la nature de la collection des choix de draft dont disposaient les Warriors et dans l’éventualité d’une érosion de leur soudaine domination dans une conférence Ouest où les concurrents ne manquent pas.

Rappelons que la concession des Warriors ne porte que sur le prochain millésime et ne saurait agir si le Thunder et le Heat venaient, tous deux, à conserver l’usufruit de leur sélection.

Questions :

Là où les Lakers, le Heat et le Thunder doivent leur présence dans cette chronique à l’entremise de tierces franchises, les Golden State Warriors le doivent à un échange conclu au cœur de l’été dont nous avons exposé les tenants et les aboutissants au prisme de la situation des 76ers. Du côté des Warriors, on se plaît à dépeindre ce mouvement comme un coup de génie. Quelle est votre analyse et quel rôle sera dévolu à Jason Thompson dans la rotation des champions en titre ?

Thomas : Je n’irai pas à dire que c’est un coup de génie, mais l’arrivée de Thompson répond à un réel besoin pour Golden State, bien plus que l’arrivée de Gerald Wallace survenue plus tôt dans le mois de juillet. David Lee parti, une place s’était libérée au poste d’intérieur en sortie de banc. Thompson a le profil idéal du rôle player dans cette équipe. Son profil défensif me plait beaucoup puisque Thompson s’avère être très efficace face à Blake Griffin, LaMarcus Aldridge. Cet élément est d’autant plus important vu la course à l’armement que s’est livrée la conférence Ouest cet été.

Enfin, Thompson apparaît être un meilleur complément à la rotation intérieure des Warriors. Avec David Lee et Marreese Speights, les intérieurs en sortie de banc avaient un profil très offensif. Lee parti pour Thompson, Steve Kerr (ou Luke Walton) dispose de deux solutions plus adaptées au profil de l’adversaire, et au contexte du match.

Pour résumer, son rôle sera plus important en playoffs qu’en saison régulière. Thompson sera utile lorsque les Griffin, Aldridge se présenteront face à Golden State en playoffs.

La rationalité du transfert conclu par les Sixers avec les Warriors au cœur de l’été est à rechercher dans l’éventualité d’une érosion de la domination des Golden State Warriors. Au sortir d’une saison championne, les locataires de l’Oracle Arena ont procédé à quelques ajustements, liés pour l’essentiel à l’évolution de leur masse salariale, pouvez-vous étayer ces mouvements et à l’aune de ces derniers formuler les objectifs qui seront ceux des Warriors lors de la prochaine saison ?

Thomas : L’été des Warriors a été marqué par la prolongation de Draymond Green, signant un contrat de 82 millions de dollars sur 5 ans.

Une fois ce mouvement conclu, la priorité était de renforcer l’effectif avec un arrière shooteur dans la mesure où le contrat de Leandro Barbosa était arrivé à terme. Marco Bellinelli a été ciblé, mais l’italien, drafté par Golden State, a opté pour Sacramento et ses dollars. David West a lui aussi été ciblé un temps par les Warriors, en vain.

Après ses deux échecs, les dirigeants ont donc signé Leandro Barbosa, auteur d’une superbe saison 2014-15.

David Lee a ensuite été échangé à Boston contre Gerald Wallace, qui lui même sera échangé contre Jason Thompson.

Ian Clark a été la dernière recrue de cette intersaison assez calme, où la stabilité était de mise.

La nature de la dette contractée par les Warriors à l’égard des Sixers diffère de celle des autres franchises présentes dans cette chronique (exception faite des Sacramento Kings). Si d’aventure, les Sixers escomptaient muer ces droits de swap en une acquisition ferme du choix de draft des Warriors, quelle compensation exigeriez-vous ?

Thomas : La compensation sera surtout faite dans le but de pouvoir libérer du cap pour l’été 2016, et surtout 2017 avec la prolongation de Stephen Curry, et la free agency qui s’annonce excitante.

Un retour de Mo Speights à Philadelphie serait envisagé probablement ?

Dans la même veine, si vous deviez prendre un joueur des Philadelphia 76ers, quel serait-il et pourquoi ?

Thomas : Mon choix est assez simple : je choisis le meilleur joueur, même si un combo-guard pour remplacer le vieillissant Leandro Barbosa serait une bonne piste. Mais comment s’adapterait Tony Wroten à un rôle de joker, qui n’aurait bien moins de possibilités de tirer qu’à Philly ?

Au final, mon choix se porte entre Nerlens Noel et Jahlil Okafor. J’adore la défense de Nerlens Noël, aussi bien dans la raquette qu’à l’extérieur. Si la santé suit, il sera définitivement en course pour des DPOY au cours de sa carrière. Finalement, j’opterais tout de même pour Jahlil Okafor. Son association avec Curry serait absolument formidable en attaque. La défense pourrait m’inquiéter, mais s’il est associé à cette terreur de Jason Thompson, je ne me fais aucun souci.

Un pronostic sur la destinée du pick qui atterrira en Pennsylvanie ? (pick des Warriors ou d’une autre équipe ? Quelle position, etc…)

Thomas : Dans l’idéal, si le pick des Warriors arrive au 30ème rang, ce sera bon signe sur l’issue de la saison actuelle. Et le 30ème pick peut s’avérer être une bonne pioche. En 2012, les Warriors héritent de ce pick en provenance des Spurs (dans l’échange Jackson – Jefferson) et choisissent… Festus Ezeli.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top