Contrats

Pas de prolongation pour Tony Wroten

Première acquisition sur le marché de Sam Hinkie, Tony Wroten sera le premier jeune joueur des Sixers à se frotter à la free agency.

25ème choix de la draft 2012, Tony Wroten était éligible à une prolongation de contrat jusqu’au 2 novembre. Initialement programmée pour le 31 octobre, la deadline avait été repoussée au lundi suivant. Les Sixers n’ont pas profité de ce délai supplémentaire pour soumettre une quelconque offre à leur combo guard qui, en raison de divers pépins physiques n’a pris part qu’à 102 des 167 matchs disputés par les Sixers sous les ordres de Brett Brown.

Tantôt utilisé comme 6ème homme, tantôt comme meneur de jeu titulaire, Tony Wroten se montre aussi époustouflant sur ses drives vers le cercle, qu’inconsistant dans la gestion de la gonfle. Son rôle dans la Ligue reste à définir, son avenir à Philadelphie à construire.

Tony Wroten produisait 16,9 points, 5,2 passes et 1,6 interception par match lors du dernier exercice écourté en raison d’une rupture des ligaments croisés dont il ne s’est pas encore pleinement remis.

C’est donc en convalescence que Tony Wroten aborde sa contract year.

A son retour, il bénéficiera irrémédiablement du manque de talent estampillé NBA de l’effectif sur le poste de meneur et d’amples opportunités de se mettre en exergue et ainsi magnifier sa cote.

La gestion de son retour à la compétition sera d’autant plus intéressante à suivre que l’organisation se montre très prudente avec ses joueurs blessés. Une politique qui ne risque pas d’être amendée suite à la gestion du cas Robert Covington. De retour plus rapidement qu’escompté sur les parquets, l’ailier a dû écourter son dernier entraînement suite à l’apparition d’une nouvelle douleur au genou.

Quoi qu’il en soit, les Sixers auront jusqu’au 30 juin 2016 pour soumettre la qualifying offer à l’ancien Huskie et faire de lui un agent libre restreint. Dès lors, Tony Wroten disposera de trois options : signer la qualifying offer de 3,2 millions de dollars pour l’exercice 2016-2017 et s’offrir ainsi un statut d’agent libre non restreint à l’orée de la free agency 2017, signer un nouveau contrat avec les Philadelphia 76ers ou apposer sa signature sur une offer sheet émanant d’une autre franchise, sur laquelle Sam Hinkie pourra s’aligner.

Soumettre la qualifying offer à Tony Wroten ne sera pas sans incidence sur l’amplitude de la marge de manœuvre salariale dont disposera le décisionnaire sur le marché l’été prochain. Ainsi, en attendant, que Tony Wroten signe effectivement la qualifying offer ou une prolongation de contrat ou, hypothèse moins probable que la franchise ne renonce à ses droits, les Sixers auront un cap hold de près de 5,4 millions de dollars (250% de la valeur de la dernière année de son contrat rookie) pour le combo guard.Une goutte d’eau dans l’océan de cap space disponible lors de la prochaine free agency. Ainsi, si l’effectif venait à demeurer en l’état jusqu’à la trade deadline, Sam Hinkie disposerait de quelques 51 millions de dollars de marge de manœuvre lors de la prochaine free agency.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top