Infirmerie

Stauskas contraint de repousser ses débuts

Jouera. Jouera pas. Les heures précédant le season opener des Philadelphia 76ers furent occupées par les spéculations relatives à la participation éventuelle du canadien à la partie. Tenu éloigné des parquets depuis le troisième jour du training camp, Nik Stauskas n’a pu prendre part à la moindre rencontre de pré-saison. A quelques encablures du tip-off, il semblait néanmoins prêt à inaugurer son nouveau jersey estampillé du numéro 11.

Mais dix minutes avant que les Sixers n’entrent sur le parquet, l’arrière a ressenti des douleurs musculaires dans le bas du dos.

« Je me sentais bien. Je shootais, je dunkais sans aucune gêne, puis en me dirigeant vers le banc, j’ai ressenti des douleurs dans le bas du dos. Je ne peux identifier un mouvement particulier. J’étais en train de m’entraîner, tout allait bien. Quand je me suis refroidi, j’étais bloqué, je ne pouvais pas me tourner de gauche à droite ».

Impatient d’enfiler ses sneakers, le canadien semblait convaincu qu’il aurait pu disputer la partie en dépit de cette gêne. Néanmoins, elle aurait sensiblement restreint sa mobilité, ce qui l’aurait grandement handicapé.

« Je me sentais bien mais je savais parfaitement que je n’allais pas être capable de changer de direction, des spins moves avec la rapidité escomptée. Je ressentais que j’allais souffrir en défense, peiner à contenir mes vis-à-vis les plus rapides. Nous avons alors décidé, d’autant plus facilement que je n’allais de toute façon disputer que quelques minutes, de repousser mon retour à vendredi ».

Anodins de prime abord, ces spasmes au dos, ne sont toutefois pas une nouveauté pour le jeune arrière qui a déjà manqué deux rencontres l’an passé pour de tels problèmes musculaires.

« Quand j’ai manqué des matches, la saison passée, en raison de spasmes au dos, c’était bien pire qu’aujourd’hui ».

Les spéculations sur sa présence sur le parquet vendredi pour la réception du Jazz continueront d’alimenter les colonnes spécialisées au cours des prochaines 36 heures. Une décision sera prise dans les ultimes minutes précédant la rencontre, comme cela aurait dû être le cas mercredi soir, comme le confie Brett Brown.

« Cela n’est aucunement lié à sa précédente blessure. Il était enthousiaste à l’idée de renouer avec le basketball de compétition et il s’est astreint à des exercices destinés à tester son ancienne blessure. Nous nous apprêtions à le faire jouer mais pendant cet échauffement il a ressenti des spasmes dans le bas du dos et le staff médical nous a indiqué qu’il était préférable de le préserver ».

Si Jalhlil Okafor et Nerlens Noel sont parvenus à briller, la présence de Nik Stauskas vendredi ne sera pas superflu tant, ses coéquipiers ont peiné à régler la mire à longue distance.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top