Contrats

Furkan Aldemir devra rebondir ailleurs

Un contrat de 3 millions de dollars garantis. Le même agent qu’un Dario Saric qui devra consentir à de substantiels sacrifices financiers pour rejoindre la Pennsylvanie au terme du présent exercice. Une réelle science du placement des écrans en attaque et une appréciable faculté à capter des rebonds, des deux côtés du parquet. Tels étaient les arguments en faveur de la candidature de Furkan Aldemir pour une seconde saison en Pennsylvanie.

La myriade de blessures affectant les postes extérieurs, le contrat plus conséquent tant dans son montant que dans sa durée et l’expérience de Carl Landry ainsi que le potentiel de Christian Wood et de Richaun Holmes ont eu raison des espoirs du jeune homme arrivé aux Etats-Unis en début de saison dernière après que son club de Galatasaray a rencontré d’importances difficultés financières.

Volontaire, appliqué, besogneux, Furkan Aldemir est un moins bon basketteur que ne le sont Christian Wood et Richaun Holmes. Pivot par défaut, essentiellement parce que sa mobilité restreinte ne lui permet pas de contenir les intérieurs les plus rapides, il ne dissuade pas ses adversaires en défense en raison de qualités athlétiques en deçà des standards et son répertoire offensif demeure des plus limités.

Dans une équipe où la quête de talents surpasse celle de la complémentarité et de l’équilibre, les rares qualités d’élite (le rebond, la science du placement des écrans) que proposait Mr Rebound n’apparaissaient pas comme suffisantes au regard du pedigree de ses concurrents.

A Philadelphie, où on ne fait rien comme les autres, Robin a surpassé Batman.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top