Armée de réserve

Une required tender pour Arsalan Kazemi

Drafté en 54ème position lors de la première draft conduite par Sam Hinkie, Arsalan Kazemi symbolise l’archétype des profils sélectionnés lors de cette vague de recrutement du décisionnaire. L’ailier issu d’Oregon était à sa sortie de l’Université, un remarquable athlète avant d’être un basketteur accompli.

Afin de fourbir ses armes et poursuivre son développement, le premier iranien drafté en NBA, a tour à tour évolué en Iran avec le Petrochimi Bandar Imam puis en Chine avec le Chongqing Fly Dragon.

A chaque fois, l’iranien a largement exhibé ses qualités dans des ligues de second plan. En Iran, il a conquis le titre et affiché des statistiques dans la lignée de celles établies en NCAA : 13,2 points (58,9%), 11,8 rebonds dont 3,9 prises dans la raquette adverse, 2 passes et 2,4 interceptions.

En Chine, il a magnifié sa production chiffrée : 15 points (66,1%), 13,7 rebonds, 3,4 passes et 3,1 interceptions mais rencontré bien moins de succès sur le plan collectif.

Ses prestations en dehors du territoire américain lui valurent des invitations systématiques lors des Summer Leagues. Cet été, c’est à Las Vegas qu’il est venu étrenner ses hustle plays si peu caractéristiques des ligues estivales. En 5 sorties avec les Sixers, il a produit 3,2 points, 7,6 rebonds, 1,2 passe et 1,8 interception. Sa débauche d’énergie constante et le nombre considérable de passages en force qu’il provoque en font un joueur on ne peut plus attachant.

Néanmoins, ses limites intrinsèques (sous-dimensionné pour le poste 4, démuni d’une once de tir extérieur) sont loin de l’ériger en joueur NBA crédible, au surplus à une position et dans un registre déjà fourni au sein de l’effectif des 76ers.

A 25 ans, Arsalan Kazemi n’est pas parvenu à diversifier son arsenal et semble condamner à exercer ses talents outre-atlantique. Pour autant, les Sixers lui ont soumis une required tender afin de prolonger leurs droits sur une éventuelle carrière de l’iranien dans la Grande Ligue. Une offre que le jeune homme a jugé bon de publier sur son compte Instagram.

Arsalan Kazemi sur Instagram

Khodaro shokr 🙏🏼 #kazemiworld #onestepcloser #worktwiceashard

Une photo publiée par 🏀AK14🏀 (@kazemiworld14) le

Comme indiqué dans le courrier, Arsalan Kazemi a jusqu’au 15 octobre pour décider s’il accepte ou décline cette required tender offer assortie d’un contrat d’une année non garantie au minimum salarial.

S’il venait à imiter J.P Tokoto et Jordan McRae, Arsalan Kazemi intégrerait l’effectif des Sixers pour le training camp et contraindrait la franchise à couper un des joueurs actuellement sous contrat.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top