Compétitions internationales

FIBA Americas – Nik Stauskas en route pour les JO.

Transféré aux Sixers dès l’ouverture de la free agency, Nik Stauskas n’avait pu étrenner sa nouvelle tunique lors de la Summer League de Las Vegas en raison d’une blessure à la cheville avec laquelle l’organisation n’a pas voulu prendre le moindre risque.

Celui qui réalisera sa saison sophomore à Philadelphie après avoir vécu son exercice rookie au sein de l’organisation dysfonctionnelle des Kings, avait l’opportunité de mettre en exergue ses qualités avec sa sélection nationale. Retenu pour la Tuto Marchand Cup que le Canada a aisément remporté, Nik Stauskas sera également présent à Mexico pour le Championnat des Amériques, tournoi qualificatif pour les Jeux Olympiques de Rio.

Lors de ses quatre sorties à Porto Rico, le néo-sixer, fut au mieux discret, au pire inefficace. Titulaire au poste de second arrière, l’ancien de Michigan a produit 4,5 points en moyenne à un famélique 28,6% de réussite. Il a néanmoins conservé sa place dans le groupe au bénéfice de ses prestations…défensives.

Après avoir annoncé sa décision de se séparer d’Olivier Hanlan, le récent 42ème choix de la draft, qui évoluera la saison prochaine sous les couleurs du Zalgiris Kaunas, Jay Triano se montrait satisfait de l’apport du néo-sixer et confiant quant à sa capacité à surpasser sa maladresse.

« Je ne suis pas inquiet du tout par Nik, je suis au contraire, très satisfait de ce qu’il a produit ».

« Je pense que son en défense a posé des problèmes à de nombreux adversaires. Les compétitions internationales regorgent d’équipes proposant des systèmes à deux arrières très mobiles et qui peuvent shooter. Et je suis plus que content de la manière dont il a défendu dans cette configuration. S’il a souffert en attaque c’est certainement parce que j’ai placé la focale sur sa défense. Mais les bons shooteurs ne perdent pas leurs facultés. Il va trouver son rythme et je suis satisfait de ce qu’il a réalisé jusqu’à présent ».

Un constat que partageait allègrement un joueur, pas déstabilisé par ce manque de réussite dans un registre qui constitue la principale arme de son arsenal.

« J’ai joué au basketball toute ma vie, les quelques jours où j’ai peiné à trouver le rythme furent frustrants, mais je me suis entraîné toute ma vie, je suis donc confiant. Je vais rebondir ».

A la tête d’une sélection prometteuse, Jay Triano, s’attend à ce que son groupe monte progressivement en puissance à commencer par les deux principales déceptions de la Tuto Marchand Cup, Nik Stauskas et Andrew Nicholson.

« Je n’attends de personne qu’il soit bon offensivement à chaque match, mais nous avons besoin de commencer à construire de la confiance en nos joueurs. Ils ne sont pas seuls. Je ne pense pas que notre attaque soit florissante en ce moment. Nous allons avoir besoin de quelques jours de travail mais j’aime l’énergie avec laquelle nous jouons et les efforts que consentent les joueurs en défense ».

Le groupe canadien

  • Anthony Bennett (Minnesota Timberwolves)
  • Aaron Dorrnekamp (Skyliners Frankfurt)
  • Melvin Ejim (Orlando Magic)
  • Brady Heslip (Pallacanestro Cantù)
  • Cory Joseph (Toronto Raptors)
  • Andrew Nicholson (Orlando Magic)
  • Kelly Olynyk (Boston Celtics)
  • Dwight Powell (Dallas Mavericks)
  • Robert Sacre (Los Angeles Lakers)
  • Phil Scrubb (AEK Athènes)
  • Nik Stauskas (Philadelphia 76ers)
  • Andrew Wiggins (Minnesota Timberwolves)

Le format de la compétition

Les 10 équipes participantes sont réparties en deux groupes de 5 équipes. Le Canada est placé dans le groupe B avec Cuba, Porto Rico, l’Argentine et le Venezuela.

  • 1 septembre, 21h30 : Canada – Argentine : 87-94
  • 2 septembre, 21h30 : Cuba – Canada : 59-101
  • 3 septembre, 1h00 : Canada – Venezuela : 82-62
  • 4 septembre, 1h00 : Porto Rico – Canada : 92-112

Au sein du groupe A, le pays organisateur et tenant du titre (Mexique) sera opposé au Panama, à la République Dominicaine, au Brésil et à l’Uruguay.

Lors de cette phase de poules, chacune des équipes disputera une rencontre face aux quatre autres équipes du groupe. Les 4 nations les mieux classées accèderont au tour suivant, seul le 5ème de chaque groupe verra sa compétition se terminer à l’issue de cette première phase.

 Groupe A Groupe B
MexicoMexiqueCanadaCanada
PanamaPanamaCubaCuba
RepDomRépublique DominicainePorto RicoPorto Rico
BrésilBrésilArgentineArgentine
UruguayUruguayVenezuelaVenezuela

Les points acquis lors de cette première phase sont conservés pour la seconde à l’exception des points acquis au détriment du 5ème.

Lors de la seconde phase les équipes issues du groupe A rencontreront les équipes issues du groupe B selon l’échéancier suivant :

7ème jour8ème jour9ème jour10ème jour
A1 vs B4A1 vs B3A1 vs B2A1 vs B1
A2 vs B3A2 vs B4A2 vs B1A2 vs B2
A3 vs B2A3 vs B1A3 vs B4A3 vs B3
A4 vs B1A4 vs B2A4 vs B3A4 vs B4

Les équipes seront classées de la 1ère à la 8ème place. Les quatre premiers accèderont aux demi-finales, les 4 derniers pourront partir en vacances.

Les demi-finales opposeront d’une part le premier au quatrième et d’autre part le second au troisième.

Les deux équipes qualifiées pour la finale seront automatiquement qualifiées pour les Jeux Olympiques de Rio. Le Canada ne s’est plus qualifié pour les Jeux Olympiques depuis ceux de Sydney en 2000.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top