En bref

Les Sixers, enfin derniers ?

PHILADELPHIA, PA - FEBRUARY 20: Philadelphia 76ers fan brings in a "Trust the process" sign during the game against the Indiana Pacers on February 20, 2015 at the Wells Fargo Center in Philadelphia, Pennsylvania. The Pacers defeated the 76ers 106-95 NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and or using this photograph, User is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement (Photo by Mitchell Leff/Getty Images)

Comme à l’accoutumée, ESPN a livré ses pronostics estivaux concernant la prochaine saison. Première salve de prospectives avec les classements de fin de saison. A l’instar des deux derniers exercices, le panel de journalistes consultés pour ce ESPN Forecast, a placé les Philadelphia 76ers comme cancres de la ligue.

Depuis l’intronisation de Sam Hinkie, les Sixers ont systématiquement été placés à la dernière place de leur conférence lors des ESPN Forecasts sans que la prophétie ne se réalise en fin de saison, la faute à des équipes qui ont largement sous-performé, plus qu’à l’inexactitude de la prospective relative à la saison de Philly.

En 2013-2014, ce sont les Milwaukee Bucks qui sont venus coiffer les ouailles de Brett Brown pour le plus gros stock de combinaisons lors de la loterie avant que les Knicks et les Wolves ne parviennent à glaner moins de victoires que les Sixers lors du dernier exercice.

Si les contreperformances inattendues des Bucks, Knicks et dans une moindre mesure des Wolves sont venues ternir les projections d’ESPN, il convient de reconnaître la pertinence des pronostics du panel en ce qui concerne le bilan. En 2013-2014, les Sixers avaient remporté une victoire de moins que ce que projetait ESPN (19-63 contre 20-62), avant de proposer un bilan similaire aux projections l’année dernière (18-64).

En dépit de l’addition de Jahlil Okafor et de Richaun Holmes via la draft et du recrutement de Nik Stauskas, le panel de journalistes n’envisagent aucun saut qualitatif dans les résultats comptables des 76ers en 2015-2016. Ainsi, ils projettent un bilan de 19 victoires pour 63 défaites pour les Sixers.

Conférence Est

Classement
Conférence Est
 EquipeBilanClassement
Ligue
1Cleveland Cavaliers59-232
2Chicago Bulls50-328
3Atlanta Hawks50-329
4Miami Heat47-3511
5Washington Wizards46-3612
6Toronto Raptors44-3813
7Milwaukee Bucks44-3814
8Boston Celtics40-4216
9Indiana Pacers39-4318
10Charlotte Hornets35-4720
11Detroit Pistons35-4721
12Brooklyn Nets30-5225
13Orlando Magic30-5225
14New York Knicks25-5728
15Philadelphia 76ers19-6330

Conférence Ouest

Classement
Conférence
 EquipeBilanClassement
Ligue
1Golden State Warriors60-221
2San Antonio Spurs57-253
3Houston Rockets56-264
4logo ClippersLos Angeles Clippers56-265
5OKC Thunder55-276
6Memphis Grizzlies51-317
7NOLA Pelicans47-3510
8Dallas Mavericks41-4115
9UTAH Jazz40-4217
10Phoenix Suns35-4719
11Portland Trailblazers31-5122
12Sacramento Kings31-5123
13Denver Nuggets27-5526
14Los Angeles Lakers26-5627
15Minnesota Timberwolves24-5829

Quelles conséquences pour les choix de draft accumulés par le décisionnaire ?

Sur la base des projections du panel d’ESPN, la collection de choix de draft des Philadelphia 76ers serait des plus appréciables.

Avec un bilan de 55 victoires pour 27 défaites, le Thunder de Kevin Durant offrirait le 25ème choix de la prochaine cuvée aux Sixers, tandis que le Miami Heat dépourvu des blessures et ennuis de santé qui ont terni leur premier exercice post-Lebron s’offrirait l’avantage du terrain avec un bilan de 47 victoires pour 35 défaites et enverrait par voie de conséquence le 20ème choix en Pennsylvanie.

Cancres de la Ligue, les 76ers se présenteraient enfin à la loterie, forts du plus imposant stock de combinaisons pour la première fois de l’ère hinkienne et l’aborderaient avec la certitude de disposer d’un choix dans le top 4. Les probabilités d’obtenir tel ou tel choix se répartissant de la façon suivante : 25% de chances d’avoir le premier choix, 21,5% d’avoir le second, 17,8% d’avoir le troisième et 35,7% d’avoir le quatrième.

Des probabilités qui seront alors magnifiées par la piètre saison des Sacramento Kings, 8ème plus mauvais bilan de la Ligue avec 31 victoires pour 51 revers. Grâce aux droits de swap négociés dans le cadre du salary dump trade de Carl Landry et de Jason Thompson, les Sixers bénéficieront du choix le plus favorable entre le leur et celui des Kings. Garanti top 4, le choix des 76ers ne saurait être moins bien placé que celui des Kings qu’à la condition que les californiens se hissent sur le podium au bénéfice du tirage au sort. Néanmoins, aussi marginal qu’il puisse paraître, le stock de billes des Kings (2,8% de chances d’hériter du 1er choix, 3,3% du second, 3,9% du troisième) vient s’adjoindre à celui des Sixers, de telle sorte que Sam Hinkie disposerait au soir de la loterie de 27,8% de chances d’obtenir le premier choix, 24,8% le second, 21,7%, le troisième soit 74,3% de chances de disposer d’un choix dans le top 3 et 25,7% de récupérer le quatrième choix.

Si les prédictions d’ESPN s’avèrent exactes, les Sixers deviendraient la première équipe depuis les Vancouver Grizzlies à enchaîner trois saisons à moins de 20 succès.

En revanche, ils jouiraient d’une collection de choix de draft susceptibles de fonder le saut qualitatif planifié depuis la prise de fonction de Sam Hinkie à l’orée de la saison 2016-2017, avec les choix 25, 20 et donc un choix dans le top 4.

Une collection qui pourrait bien bénéficier d’un autre choix particulièrement haut placé, celui des Los Angeles Lakers qui se voient auréolés du quatrième plus mauvais bilan de la Ligue (26 victoires pour 56 défaites), soit la meilleure place possible pour…les 76ers. A ce stade, les Angelinos se présenteraient à la loterie avec seulement 37,8% de chances de conserver leur choix de draft, protégé top 3, et les Sixers avec 62,2% d’adjoindre à leur collection un choix dans le top 7 (9,9% d’avoir le 4ème choix, 35,1% d’avoir le 5ème, 16% d’avoir le 6ème et 1,2% d’avoir le 7ème).

En conférant pour la troisième session consécutive, le statut de cancres de la ligue aux 76ers, le panel d’ESPN a certainement ajouté une ligne supplémentaire en faveur de l’éloge de la patience qu’est le processus de reconstruction hinkien qui plus est, soumis aux aléas de santé de Joel Embiid.

« Trust the process ». « Trust ESPN »

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top
%d blogueurs aiment cette page :