Chroniques

Gregg Popovich, conseiller des 76ers?

Invité sur KNBR, le 22 juillet dernier, Gregg Popovich, s’est livré sur des sujets qui semblent être liés à une description des enjeux structurants pour le prochain exercice des Philadelphia 76ers : la prégnance de la faculté à générer des prises à deux pour un intérieur dominant et celle croissante du shoot à trois points dans la Grande Ligue.

Au regard de l’intersaison des 76ers : draft de Jahlil Okafor, addition de Nik Stauskas aux côtés de Robert Covington et Hollis Thompson, les préconisations du coach des Spurs sonnent comme un descriptif des plans de jeu de Brett Brown pour l’exercice à venir.

Pour que votre intérieur ait encore de la valeur, il faut qu’il oblige l’équipe adverse à faire une prise à deux. Si vous avez un intérieur qui n’attire pas les prises à deux vous avez du souci à vous faire. Si vous avez un intérieur mieux vaut qu’il soit assez bon pour attirer les prises à deux de façon à ce qu’il puisse ressortir le ballon, qu’il y ait du mouvement afin de pouvoir pénétrer ou shooter à trois points.

Quel intérieur rookie est plus apte à générer des prises à deux que Jahlil Okafor, si ce n’est un Joel Embiid en bonne santé ?

Face à une opposition, certes limitée tant en taille qu’en talent, Jahili Okafor a démontré sa panoplie offensive et son habileté à scorer en dépit des prises à deux.


Jahlil Okafor – Prise à deux par sixersfrance

Les highlights offensifs complets de Jahlil Okafor lors des Summer League de Salt Lake City et de Las Vegas.


Highlights offensifs de Jahlil Okafor lors des… par sixersfrance

Au delà de ses aptitudes au scoring, Jahlil Okafor se distingue également par sa lecture du jeu et sa qualité de passe contraignant ainsi la défense adverse à choisir son poison : opter pour une prise à deux sur Okafor et ainsi laisser un shooteur libre en périphérie ou s’exposer au répertoire offensif du nouveau numéro 8 des Sixers.

Ici, les Lakers font le choix de bloquer l’accès au cercle à Jahlil Okafor, laissant le joueur le plus prolifique sur catch and shoot de la Summer League de Las Vegas, libre de dégainer derrière l’arc.


Jahlil Okafor – Passe en sortie de prise à deux par sixersfrance

Quand bien même la défense adverse ne se déciderait pas pour une prise à deux sur l’intérieur, elle ne peut se montrer laxiste sur les rotations, sous peine de s’exposer à la vision du jeu du big man dont les paluches gigantesques lui permettent de propulser la gonfle telle une balle de tennis.


Jahlil Okafor renverse le jeu pour Jordan McRae par sixersfrance

Entouré de shooteurs capables, si ce n’est redoutables (ce qui n’était pas le cas lors des Summer Leagues), Jahlil Okafor sera bien plus incité à opérer le choix le plus simple.


Okafor – Passes simples pour ses shooteurs à… par sixersfrance

Avec un intérieur capable de générer des prises à deux, disposant d’une appréciable lecture du jeu et d’une qualité de passe au-dessus de la moyenne, le tir à points devient une arme d’autant plus létale.

Le tir à trois a tellement plus de valeur qu’un tir à deux points que vous ne pouvez pas l’ignorer. Vous en payez le prix si vous ne mettez pas de tirs à trois points et vous en payez le prix si vous n’empêchez pas l’équipe adverse d’en mettre.

Donc vous essayez de trouver un équilibre entre pénétration et shoot. Mais quand vous pénétrez vous pensez toujours à ressortir pour un joueur ouvert à trois points.

Entourer un intérieur « potentiellement » dominant (Joel Embiid, Jahlil Okafor) au poste bas de shooteur à trois points « d’élite » (Nik Stauskas, Robert Covington, Hollis Thompson) semble être la ligne directrice que s’est assigné le bureau exécutif pennsylvanien.

Si les présences conjuguées de Nerlens Noel et de Jahlil Okafor dans la raquette appelle celle de shooteurs afin d’étirer les défenses adverses, celle des shooteurs sera irrémédiablement sublimée par les qualités d’un intérieur dominant.

En effet, ce dernier accroît sensiblement les opportunités de shoots ouverts pour les artilleurs. Une assertion corroborée par les taux de réussite affichés par les coéquipiers de Tim Duncan, Al Horford, DeMarcus Cousins et de Marc Gasol derrière l’arc sensiblement plus élevés lorsqu’ils étaient sur le parquet que lorsqu’ils prenaient du repos.

Condition même de son épanouissement et de la maximisation de ses qualités Jahlil Okafor retrouvera à Philadelphie pas moins de trois jeunes shooteurs susceptibles de s’établir au-delà de la barre des 40% de réussite derrière la ligne à trois points.

L’an passé, les Philadelphia 76ers furent la troisième équipe à tenter le plus leur chance sur catch and shoot au-delà de la ligne à trois points. Néanmoins, elle trustait les bas-fonds en terme de pourcentage de réussite.

Nik Stauskas

L’arsenal en la matière a été étoffé par le recrutement du huitième choix de la draft 2014, redoutable shooteur longue distance à l’université, Nik Stauskas dans le cadre d’un salary dump trade. Après un début d’exercice délicat en Californie, l’arrière avait renoué avec les taux de réussite affichés à Michigan lorsque George Karl avait pris place sur le banc des Kings. 

Shot chart - Nik Stauskas - Post-All-Star-Break

Shot chart – Nik Stauskas – Post-All-Star-Break

A lire : Profil de Nik Stauskas, suite à l’officialisation de son arrivée en Pennsylvanie

Un recrutement qui semble avoir satisfait, le troisième choix de la dernière draft qui se montrait laudatif sur son nouveau coéquipier.

« Le premier souvenir qui émerge dans mon esprit concernant Nik est sa défaite face à Duke au Cameron Indoor Stadium. Il peut évidemment étirer les défenses. C’est un excellent shooteur, et j’adore évoluer autour de shooteurs. Cela me permet de ressortir la balle sur les lignes extérieures et complique la tâche des défenses qui seraient tentées par mettre en place des prises à deux sur moi ».

Aux côtés de l’ancienne vedette de Michigan, l’effectif des Sixers dispose de deux jeunes talents susceptibles d’apporter leur écot au spacing de l’équipe, Hollis Thompson et Robert Covington.

Hollis Thompson :

Non drafté à sa sortie de Georgetown, Hollis Thompson est devenu le premier sixer à tourner à plus de 40% de réussite à longue distance lors de ses deux premiers exercices dans la Ligue devançant un certain Kyle Korver (2004-2006) qui s’est depuis établi comme un candidat annuel à la barre mythique des 50/50/90.

Les totaux de celui qui fait désormais office de joueur ayant disputé le plus de rencontres avec les 76ers depuis l’intronisation de Brett Brown auraient pu être sensiblement plus élevés sans l’infection respiratoire qui l’a tenu éloigné des parquets tout en le contraignant à une perte soudaine de près de 10 kilos.

Par ailleurs, le jeune homme est sorti de sa zone de confort en retravaillant sa mécanique afin de tendre vers une exécution plus rapide.


Hollis Thompson travaillant sur une exécution… par sixersfrance

Débarrassé de ses ennuis de santé et familiarisé avec sa nouvelle mécanique, le joueur de 24 ans a retrouvé un rythme des plus satisfaisants en fin de saison. En effet, après le All-Star Break, Hollis Thompson a converti 47,6% de ses tentatives derrière l’arc.

Shot chart - Hollis Thompson - Post all-star game

Shot chart – Hollis Thompson – Post all-star game

Robert Covington :

Récupéré de NBDL où il avait été sélectionné avec le premier choix lors de la draft de la Ligue de développement par la franchise affiliée des Detroit Pistons, le Grand Rapids Drive, Robert Covington est parfaitement parvenu à transposer son répertoire offensif dans la Grande Ligue.

De telle sorte que le joueur non drafté à sa sortie de Tennessee State fut le seul joueur à tenir compagnie à Klay Thompson dans le cercle des joueurs de 24 ans ou moins à avoir tourné à plus de 37% de réussite derrière l’arc tout en prenant sa chance à plus de 400 reprises.

Shot chart - Robert Covington 2014-2015

Shot chart – Robert Covington 2014-2015

Insolent de réussite lors de la Summer League de Las Vegas, ce qui lui permit de s’offrir un contrat partiellement garanti, Scottie Wilbekin, à l’instar d’un Isaiah Canaan, proche des 38% (37,7%) de réussite en dépit d’un volume des plus conséquents (7,4 tentatives par rencontre), y compris en sortie de dribbles pourraient s’adjoindre à cette escouade de shooteurs destinés à recevoir les offrandes de Jahlil Okafor.

Un intérieur dont les qualités devraient l’amener à dominer ses adversaires au poste bas, entouré de jeunes shooteurs à longue distance, les Sixers 2015-2016 semblent être construits sur le fondement des déclarations de Gregg Popovich. Avec un de ses disciples pour orchestrer ses principes.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top