Draft

Qui es-tu, Luka Mitrovic?

Avec le 60ème choix, l’ultime sélection de la cuvée, les Sixers ont jeté leur dévolu sur un prospect serbe évoluant à l’Etoile Rouge de Belgrade. Agé de 22 ans, Luka Mitrovic poursuivra sa formation dans la Ligue Adriatique et vient densifier l’armée de réserve des Sixers à ce jour composée de Dario Saric, Vasilije Micic, Arturo Gudaitis, Arsalan Kazemi, Jordan McRae et Chu Chu Muduabum.

Le joueur n’ayant pas fait l’objectif d’une attention rigoureuse de notre part, nous nous sommes naturellement tournés vers Dusan R. fan inconditionnel du Red Star, qui de sa postion d’observateur avisé nous dresse le portrait de Luka Mitrovic.

Avec le dernier choix de la draft 2015, les Sixers ont décidé de prendre Luka Mitrović. Mais qui est donc ce jeune Serbe de 22 ans ?

Le parcours du joueur : Il a joué avec toutes les catégories de jeunes de la Serbie depuis les U-16, pour aujourd’hui avoir de grandes chances de participer à l’Eurobasket 2015 (à ce jour, il est dans une liste élargie de 18 joueurs). Celui qui aime bien s’improviser capo après un match est également devenu capitaine de l’Etoile Rouge, à 21 ans seulement.

Son attitude dans le vestiaire et son leadership qui plaisent beaucoup au sélectionneur Saša Đorđević ont lui un joueur qui aura un rôle à jouer dans les années à venir avec l’équipe de Serbie et en Europe.

Résumé de sa saison :

Cette saison aura été pour lui celle de la révélation, d’un joueur talentueux mais pas sans obstacles. Tout d’abord, il s’agit de sa première saison pleine (il fut blessé une bonne partie de la saison 2013/2014). Il est le symbole du renouveau de l’Etoile Rouge, club qui est véritablement en train de renaître aussi bien sur le plan national qu’européen.

Après un début en fanfare avec de très bonnes prestations en ligue adriatique et en Euroligue (16 d’évaluation en moyenne lors les phases de poules), il a connu une baisse de régime qui lui a valu une réduction de son temps de jeu en lors du Top 16, pendant lequel il a été en difficulté avec son tir à 3 points (3/34), qui accompagne une évaluation en moyenne de 5.2 seulement.

Toutefois, la campagne européenne s’achevant pour Zvezda, il enchaîne à nouveau les matchs de qualité et parvient au final à remporter avec son club le fameux triplé Ligue adriatique/Coupe de Serbie/Championnat de Serbie.

Profil du joueur :

Luka est un ailier fort mesurant 2.04 mètres, soit un petit joueur pour son poste par rapport aux standards NBA. Il a une bonne maitrise des fondamentaux offensifs avec un jeu poste bas de qualité, un bon tir mi-distance et un tir à 3 points décent mais irrégulier et peu élégant. Cependant, il lui arrive parfois d’enchaîner dans un court laps de temps les mauvaises décisions, le forçant à prendre des tirs impossibles et causant des pertes de balles évitables. D’un point de vue mental, c’est la principale chose sur laquelle il doit travailler.

C’est un joueur qui n’hésite pas à aller au contact lorsqu’il le faut, que ce soit en défense ou pour aller chercher les rebonds offensifs.

Sur le plan défensif, c’est un joueur solide sur l’homme, même si lorsque l’opposition est trop physique, il lui arrive de faiblir en concédant assez facilement des paniers. Ce n’est pas un contreur hors-pair (29 en 75 matchs disputés cette saison) en raison notamment d’une détente assez faible. Faiblesse qu’il compense par une bonne faculté à voler la balle tant que le joueur n’a pas encore sauté.

Son avenir :  

La grande question est : pourrait-il un jour jouer en NBA ? Et si tel est le cas, quel rôle aurait-il ? En ce qui le concerne, la caractéristique qui pourrait l’empêcher de fouler les terres américaines n’est pas le talent, car il en a, mais plutôt le physique. En effet, bien qu’il soit assez costaud pour faire face aux intérieurs européens, l’affrontement avec les différents spécimens qui jouent en NBA ne risque pas d’être à son avantage. Et l’alternative de le faire évoluer au poste 3 ne paraît pas envisageable, n’ayant pas les qualités pour remplir ce rôle.

Mais un manque de physique n’est pas rédhibitoire pour réussir en NBA, tout comme le fait de ne pas jouer en NBA n’est pas synonyme d’une carrière manquée. En effet, même s’il ne franchit jamais l’Atlantique, Luka a le talent pour devenir un des meilleurs à son poste en Europe même s’il doit encore confirmer sa première saison pleine.

Toutefois, si par chance (ou pas, c’est selon) il rejoint les rangs des Sixers ou d’une autre franchise en NBA, il faudra lui accorder une grande confiance car bien qu’il soit un battant, c’est un joueur qui a besoin de jouer une grande partie d’un match pour pouvoir influer sur le sort de la rencontre. Il ne pourra pas s’épanouir complètement s’il ne joue que quelques minutes par match. Il lui faudrait au minimum une quinzaine voire une vingtaine de minutes de jeu par match en moyenne pour qu’il soit efficace.

D’autant plus que les derniers Serbes à avoir foulé les parquets américains n’ont pas véritablement réussi (Miroslav Raduljica, Ognjen Kuzmić, Nemanja Nedović) et au pays, peu nombreux sont ceux enclins à vouloir voir Luka Mitrović partir en NBA dans un futur proche par peur qu’il ne régresse, perde la forme et le moral, ce qui serait préjudiciable à la sélection nationale (à l’instar de Nemanja Bjelica qui devrait s’engager aux Wolves).

Merci à Dusan R. pour son regard avisé sur le prospect.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top