Joue la comme Tony DiLéo

JoueLaCommeDiLéo 2015 : Le projet de Julius Jordan

Tony DiLeo

A quelques encablures de la draft, le #JoueLaCommeDiLéo ne s’essouffle point et vous livre sa quatorzième contribution avec le projet de Julius Jordan. 

Bonjour à tous, je me présente Vincent alias Julius Jordan, du fait de mon grand respect pour les deux champions que sont Docteur J et his airness.
Je suis l’activité de Sixers France depuis un moment étant fan des sixers depuis longtemps. Je ne poste que très rarement mais je me suis dit qu’il serait intéressant de rentrer dans la danse pour partager avec vous, communauté d’experts passionnés des sixers, sur ce sujet qui nous intéresse tous : la reconstruction de cette franchise mythique.
En guise d’introduction je voudrais défendre, le plan à l’échelle globale entrepris il y a de cela 2 ans par notre front office. J’ai connu les grandes années de gloire des sixers avec notre cher « The Answer » Allen Iverson, non-couronnées d’un titre mais avec au moins une belle équipe qui pouvait prétendre au Graal et s’est approchée tout proche de celui-ci. Ces années correspondaient à un front office stable et ayant des compétences et ambitions permettant à la franchise d’être là où elle se doit d’être dans cette ligue, c’est-à-dire minimum dans le top 8.

Cependant j’ai également connu les années bien plus chaotiques, où le jeu de notre front office semblait être de trouver l’intérieur ayant le rapport risque-salaire-talent le plus élevé possible, et de bâtir autour de lui, avec comme résultat récurrent des résultats médiocres et des finances plombées. Messieurs Webber, Brand et Bynum si vous m’entendez j’espère que vous avez apprécié votre séjour en Pennsylvanie.
Alors les questions que je me posais à l’orée de cette saison 2012-2013 étaient les suivantes : souhaitons-nous demeurer cette équipe correcte qui se qualifiera pour les play-offs avec la 7-8ème place et se fera sortir au 1er tour par les vrais patrons de l’Est ? L’effectif actuel même composé de bons joueurs (Holiday, Young, Turner…) mais aucun All-star régulier, m’emballe-t-il et peut-t-il nous permettre de passer au niveau supérieur ?

Bien évidemment vous l’aurez compris les réponses à ces questions étaient négatives et c’est pourquoi le plan de reconstruction m’a paru adapté. Repartir de zéro, se débarrasser des erreurs du passé pour mieux repartir de l’avant. Les Lakers et les Knicks l’ont fait l’année passée, personne n’a crié au scandale, nous avions simplement besoin de deux ans, la tâche étant plus importante.
Si cette introduction ne vous a pas découragé et que vous songez à poursuivre la lecture, je vous en remercie et je tâcherai d’être concis par la suite, en suivant au mieux le plan proposé par Gajs.

La stratégie le soir du 25 Juin

Ma stratégie sera la suivante : cette draft devra marquée une accélération dans notre plan. Les 2 premières années ont évacué les gros salaires et récupéré des tours de draft, il faut désormais les utiliser. Pourquoi ? Car cette free-agency est plus faible que la prochaine et que la cuvée 2016 de la draft n’est pas annoncée comme incroyable.

Le 1er tour

Je vais débuter assez classiquement en sélectionnant avec mon choix 3, Mr. Russel. Ces qualités de passe et de shoot m’intéressent pour scorer, profiter du travail de ma doublette d’intérieur en sortie d’écran et distribuer le jeu. Son manque de qualités athlétiques qui alarment bon nombre d’observateurs ne m’inquiète pas car le basket est un sport d’équipe et je pourrai disposer de joueurs ayant ce rôle. Je ne fais pas de trade-up car même si KAT et Okafor deviendront d’excellents joueurs, je ne vois pas en eux une multitude de qualités rares dont ne disposent pas les joueurs à ma disposition dans l’effectif (Embiid, Noel, Saric).

Je pense que la logique sera respectée pour les choix 1 et 2, les deux équipes devant nous ayant un besoin de garanties à l’intérieur criant. Si ce n’était toutefois pas le cas, je prends Mudiay, qui possède de belles qualités qui seront mises en lumière dans notre jeu et qui aura une belle valeur si nous souhaitons le trader dans un an. Je ne fais pas de trade-down car je ne vois pas potentiellement d’équipe pouvant nous offrir de belles contreparties.

Je vais donc peut-être me différencier de mes collègues mais je vais tâcher de récupérer un autre tour de draft très haut placé pour récupérer une de mes 3 cibles Small Forward.
Dans ce but je vais proposer aux Celtics de récupérer Gerald Wallace et leur choix de draft du 1er tour 2016 de Dallas contre mes choix 35 et 47 de cette année. Ils souhaitent pouvoir miser sur la Free Agency (Love, Aldridge…), l’allègement de 12 millions de dollars leur sera utile, de plus il ne plombera mes finances que la saison prochaine (nb : je choisis cependant de ne pas le conserver).

Je me tourne ainsi vers les prétendants entre la 5 et 10ème position, en leur proposant un package de 2 TDD1 2016 (Thunder-Dallas) + Tony Wroten voire Robert Covington. Il est difficile de savoir quelle équipe acceptera et si ce package sera suffisant, je suis donc ouvert à tout commentaire et suggestion à ce sujet. Mon idée étant de récupérer dans l’ordre Winslow-Hezonja-Johnson.

Pourquoi ? Car ces joueurs sont talentueux des deux côtés du terrain et offre de belles garanties pour l’avenir, que nous ne sommes pas certaines d’avoir à la prochaine draft. Winslow est mon premier choix car il possède une grande polyvalence, une mentalité remarquable et a déjà gagné avec un excellent coach.

2nd tour

Pour mes choix du second tour, je ne dispose plus que du 37ème choix et de mes deux derniers que je transférerai. Je vous soumets un liste de joueurs potentiels, selon si je dois donner ce choix en lieu et place du 47ème :JP Tokoto, Andrew Harrison, Olivier Hanlan. Ils me permettront de récupérer des prospects pour notre backcourt, ayant eu une formation de qualité et étant bon gestionnaire.

Free Agency

Cette free agency ne sera pas décisive pour nous, cependant voici des cibles permettant d’enrichir notre effectif avec des joueurs expérimentés : Seraphin-Ajinca-Dalembert (PF/C), Beverley-Hinrich-Corey Joseph(PG/SG). Je ne détaillerai pas les montants offerts car il correspond à un exercice comprenant trop de variables.

Team Options

Je vais séparer en deux catégories :

  • Conservé : Smith, Sims, Thompson, Sampson, Robinson, Aldemir.
  • Non-Conservé : Robinson III, Canaan, Mbah a Moute(j’aurais voulu le garder mais il semble décidé à aller chez un contender).

Quels objectifs ?

Tout d’abord une petite revue d’effectif du roster :

5 de départ : meneur FA- Russel – Winslow – Noel – Embiid

Banc : pivot FA – 37ème choix, Smith, Sims, Thompson, Sampson, Robinson, Aldemir, Jerami Grant, Covington.

Un effectif de 15 joueurs qui permettra de progresser et de se placer en tant qu’outsider des play-offs, entre la 7ème et la 11ème place selon la guérison de notre cher Joel. Nous nous positionnons afin d’être prêts pour la free agency 2016, notre attractivité ayant augmenté grâce à la progression de nos deux rookies et la conservation d’une importante marge de manœuvre financière.

Il sera envisageable de recruter des joueurs comme Mike Conley durant celle-ci voire mieux selon le développement de nos joueurs et la position de nos choix de draft (grâce à un sign&trade).

Je suis désolé si certaines parties de mon développement sont limitées ou des coquilles demeurent, je serai ravi d’en discuter en commentaires avec vous (je me suis rendu compte de l’imminence de la date limite pour la soumission des travaux, mauvaises habitudes de faire ses devoirs au dernier moment…)

Je suis persuadé que notre franchise est sur la bonne voie, et te remercie toi qui a eu le courage et la ténacité de lire mes élucubrations jusqu’à leur terme.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top
%d blogueurs aiment cette page :