Joue la comme Tony DiLéo

JoueLaCommeDiLéo 2015 : Le projet d’Eric

Tony DiLeo

A quelques encablures de la draft, le #JoueLaCommeDiLéo ne s’essouffle point et vous livre sa treizième contribution avec le projet d’Eric. 

Aujourd’hui dans le cadre de notre simulation #joueLaCommeDiléo, je suis amené à prendre la position de GM des Sixers.

Pour ce faire je dois au mieux me fondre dans le personnage Sam Hinkie. Pour m’aider dans mon rôle je dois donc m’inspirer tant de ses actions posées depuis deux ans à présent à la tête des sixers, mais également de ce qu’il a pu énoncer comme stratégie et enfin ses objectifs.

L’objectif :

  • Obtenir une star sur laquelle fonder le renouveau des sixers.

Tant que cet objectif initial n’est pas atteint, les sixers ne pourront passer à l’étape deux du projet.

C’est pour cette raison que le décisionnaire a établi une méthode simple de Draft. Le choix simple du meilleur joueur disponible.

Les moyens :

  • Essentiellement la draft, mais cela simplement parce qu’un joueur du calibre des potentiels MVP cherche avant tout une équipe compétitive capable de les aider à gagner le championnat NBA.
  • Mais les autres stratégies peuvent à tout moment être activées. Notamment la Free Agency et les trades.

Dans cette optique, les sixers se tiennent prêts à toute éventualité avec à l’heure actuelle $29,848,784 de salaire hors contrats Rookie à venir. Ce qui signifie que les sixers auront plus de 25 Millions de dollars à proposer lors de la Free Agency après les signatures des petits nouveaux.

Les sixers se tiennent donc prêts à toute éventualité pour participer à un trade massif comme Sam Hinkie l’a déjà prouvé, mais également pour faire une offre importante à un joueur du calibre recherché sur le marché.

Stratégie :

Pour ce faire, Sam Hinkie s’appuie sur une observation maximale de tous les prospects attendus lors de chacune des drafts ainsi que des meilleurs potentiels partout dans le monde.

L’utilisation des statistiques avancées est l’un de ses outils de prédilection, tout comme l’importance des entretiens afin de juger de la personnalité et des ambitions de chaque prospect.

A son niveau, il prône le silence radio afin de ne pas laisser échapper des informations vitales sur les choix établis et les cibles du front office.

   Situation :

A l’heure actuelle les sixers sont un laboratoire géant qui teste au plus haut niveau de nombreux prospects.

A l’heure actuelle nous possédons quelques potentiels role players de qualité. Et des joueurs qui souhaitent poursuivre l’aventure avec nous : je cite pour les plus notables, T-Rob, J-Rich, Ish »The Dish » Smith et Luc Richard Mbah a Moute parmi ceux qui souhaitent poursuivre l’aventure.

L’équipe compte 9 joueurs sous contrat dont 3 shooteurs à longue distance. Canaan « Ball », RoCo, et mon spécial One Hollis, « The Bliss » Thompson.

L’évolution et la rémission de Tony Wroten sont à surveiller de près, tout comme celles de JaKarr Sampson et de Jerami Grant

     Dans la peau de Sam :

A partir de cette base, il ne me reste plus qu’à m’essayer au costume de GM

Je prends donc l’équipe au moment M avec un premier dilemme. J’ai une liste établie de 4 joueurs capables de devenir le joueur que je recherche. Et une liste plus large d’une dizaine de joueurs capables de devenir dans les cinq ans l’avenir de la NBA.

Dans ma première liste j’ai KAT, Okafor, Mudiay et Russell.

Dans ma seconde liste j’ai en vrac les 4 premiers + Justice Winslow, Stanley Johnson, Miles Turner, Cauley-Stein, le Croate Hezonja, le Letton Porzingis et Trey Lyles.

Je dispose en outre au premier tour du choix numéro 3 et au second de 5 choix.

Ce choix du premier tour est à une position pivot. Je n’ai pas l’intention de le trade-down, ni la volonté de perdre de la flexibilité pour le trade-up. Il s’agit pour moi d’être à l’affut et d’attendre sagement le troisième choix. Dans mon top 4, il y a KAT qui me semble inaccessible, mais qui n’est pas forcément une priorité quoique ma stratégie de Best Player available ferait que je ne m’interdirais pas de le prendre si, Dieu nous entende, il venait à être disponible au choix trois.

Les 3 autres comprennent un intérieur dominant capable de peser offensivement sur n’importe quelle raquette, et deux combos guard au potentiel intriguant. Pour moi c’est du 50/50 car l’exil volontaire de Mudiay dans l’empire du milieu, n’a pour moi que peu d’importance dans le sens où le potentiel ne s’est pas altéré durant son séjour et sa blessure l’a poussé à travailler d’autant plus. Il est donc fort possible que ce voyage l’ait rendu plus mur pour la NBA. Russell à quant à lui suivi la filière classique en passant une année à l’université et en devenant le leader à Ohio state.

Cependant les 4 joueurs sont des potentiels et les deux meneurs ont des failles qui peuvent être létales au niveau NBA, notamment pour Russell sa capacité à ne finir que d’une main ou encore sa capacité à s’adapter à des défenses NBA beaucoup plus athlétiques et le shoot de Mudiay qui doit encore être travaillé. Concernant Okafor, le fait que son poids soit déjà celui d’un titulaire à son poste en NBA, sa taille et son manque d’athlétisme, font qu’il ne peut défendre à l’heure actuelle convenablement sur des joueurs mobile et rapides, tout comme son jump-shoot.

La draft Commence Ainsi avec l’annonce du Commish Adam Silver le bien nommé.

#1

Avec le choix 1 les Minnesota Timberwolves select….

KAT from the University of Kentucky…

La logique est respectée

#2

The Los Angeles Lakers select…… D’Angelo Russell from The University Of Ohio State.

#3

Silence ça tourne……

The Philadelphia Seventy Sixers select

Jahlil Okafor de l’Université de Duke…

Tout est dit. Connaissant la situation actuelle de ma raquette, il est fort à parier que je reçoive un coup de fil, je conserve mon téléphone ouvert et j’attends sagement le second tour qui me permettra s’ils sont disponibles de drafter de potentiels keepers tels que Chris McCullough, Terran Petteway, Vezenkov, Nedim Buza et autre Mitrovic…

Je reçois peu après un coup de fil des Celtics qui sont près à m’envoyer Avery Bradley et Isaiah Thomas et leur choix #16 du premier tour ou l’un des deux joueurs plus leurs deux premiers choix de Draft cette année et le prochain.

Je les mets en attente car je reçois un appel de Floride…. Rob Hennigan à l’appareil du Magic qui me propose le choix #5 et Mo Harkless. Une blague, voilà ce que c’est!

Il se reprend et me propose Fournier. Je réclame Aaron Gordon ou Dipo en lieu et place d’Evan Fournier et j’y inclus mes choix 58 et 60 c’est à lui de voir il va réfléchir. Il a deux minutes

Le temps que j’apprenne que New-York sélectionnent Willie Cauley-Stein de UK, je reprends Rob et lui annonce que s’il veut ce jeune intérieur dominant je suis prêt à le lui céder s’il me donne Aaron Gordon le choix #5, je lui donne la possibilité sur la draft 2016 de récupérer le choix le plus favorable entre le mien et le sien au premier tour. Il me répond que si je rajoute JaKarr Sampson c’est ok ?…?!!

C’est avec beaucoup de tristesse pour tous les fans des sixers que j’accepte de céder JaKarr… Banco !

Bilan :

76ers :

Choix du premier Tour #5 + le choix le moins favorable 2016 entre le choix des Sixers et le Choix du Magic au premier tour.

Aaron Gordon

Magic :

Choix du premier tour #3 2015 (Okafor) + le choix le plus favorable 2016 entre le choix des Sixers et le Choix du Magic au premier tour.

Choix du second Tour 58 et 60

JaKarr Sampson.

#5

Ça tombe bien c’est à moi de choisir…

Je sélectionne immédiatement Mudiay

Je reçois diverses offres qui font que je me retrouve avec :

  • Le choix du second tour #31 des Wolves contre mes choix 47 et le 35
  • # 41 2015 et le second round 2016 des Nets (protégé top 35) en échange de mon choix 37
  • #43 des Pacers en échange de mon choix 2018 du second Choix le plus favorable entre celui des Clippers et des Knicks (protégé top 40).

#31 je sélectionne Jerian Grant qui se retrouve disponible (What the Hell !!!) j’en connais un qui n’est pas triste.

#41 Alexandar Vezenkov ouah j’ai du pot !!!

#43 je sélectionne Luka Mitrovic.

Conclusion de la Draft :

#5 Emmanuel Mudiay

#31 Jerian Grant

#41 Alexandar Vezenkov

#43 Luka Mitrovic

Aaron Gordon et… c’est tout

Retour à Philly…

Je prépare à présent la seconde phase de mon intersaison…

La Free Agency

Au moment d’entamer cette Free Agency mes ambitions sont quelque peu supérieures aux années précédentes.

Avec un noyau de joueur prometteur et une belle enveloppe, je ne perds rien à tenter ma chance sur deux des plus gros dossiers de l’intersaison.

Le front office prend rendez-vous avec les représentants de Kawhi Leonard et de Jimmy Butler. Deux joueurs complètement dans la philosophie de notre club d’excellents défenseurs hyper athlétiques efficaces offensivement avec la bonne mentalité. Si je peux avoir les deux je ne me gênerais pas.

Le timing est serré nous avons rendez-vous le jeudi 2 Juillet à 7H du matin avec Jimmy Butler et ses agents.

Après la présentation de la Franchise, la proposition du contrat est la part du gâteau la plus intéressante. Un contrat maximum lui est proposé. Nous comptons bien évidemment sur l’extrême tension exercée sur la masse salariale des bulls par tous les contrats lourds présents. Et un petit peu également sur la légendaire pingrerie de Jerry Reinsdorf pour ne pas enchérir.

Il va prendre le temps de la réflexion.

Juste à temps pour prendre le vol pour San Antonio où nous dinons avec Kawhi et ses relatives. Brett Brown et moi-même nous rendons au RDV la présentation aura Lieu le lendemain.

A 9h, nous présentons la franchise puis passons au volet financier. La réunion est positive nous prenons congé.

Malgré notre avantage financier cela sera très compliqué d’obtenir ses deux joueurs.

Trois jours plus tard nous apprenons que Jimmy accepte notre proposition Bingo…

La veille Kawhi a accepté de signer notre proposition de contrat laissant 72H aux Spurs pour s’aligner. Ceux-ci ne tardent pas à matcher l’offre. Dommage, nous étions si proches.

Afin de compléter l’effectif, nous signons :

T-Rob pour la MLE (Mid-level exception) de $5.305 millions.

Le reste de l’effectif sera composé des recrues. Y compris la signature de Jordan McRae pour un contrat classique Hinkien de 4 ans avec seulement la première année garantie.

Mon effectif à la fin de la Free Agency :

Roster:

PG : Jerian Grant, Emmanuel Mudiay, Tony Wroten, Isaiah Canaan

SG : Jimmy Butler, Jordan McRae, Hollis Thompson

SF: RoCo, (Luka Mitrovic), Jerami Grant

PF: T-Rob, (Alexandar Vezenkov), Aaron Gordon

C: Joel Embiid, Nerlens Noël

Entre parenthèses ceux qui peuvent être envoyés exercer leurs talents dans le Delaware ou non signés pour plus de flexibilité.

Voilà donc à la fin de mon intérim je me retrouve bien triste de rendre à Sam Hinkie son tablier.

Et remerciant ceux qui ont pris la peine de lire jusqu’au bout… à ceux-là je dis… vous êtes courageux.

Eric

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top
%d blogueurs aiment cette page :