Loterie

Tout ce que vous devez savoir pour survivre à la loterie

Hinkie-Hoarder-Draft-Picks

Nous y sommes. Au milieu de la nuit (2h30), la loterie viendra déterminer l’ordre de sélection et l’identité des propriétaires des 14 premiers choix de la draft.

Pour la seconde année consécutive, les Sixers de Sam Hinkie se présentent à la loterie avec l’espoir de quitter le plateau avec plusieurs lottery picks. En se portant acquéreurs des choix du Heat, protégé top 10 et des Lakers, protégé top 5, les Sixers se sont mis en position de s’établir comme la première franchise depuis le Magic en 2000 à disposer de trois lottery picks dans une même cuvée. En se hissant au rang de troisième plus mauvais bilan de la Ligue, ils ne se sont, en revanche offert que la garantie de ne pas sortir du top 6.

Un vulgaire tirage au sort de trois boules dans un saladier viendra déterminer la nature des assets collectés tout au long de la saison par le GM. Durant 45 secondes, le destin des Sixers s’extirpera de l’emprise de Sam Hinkie pour laisser place au hasard.

L’an dernier, la pression avait été insoutenable.

Titulaires de la seconde plus large probabilité de mettre la main sur le premier choix, les Sixers disposaient également du choix des Pelicans si ce dernier n’était pas propulsé dans le top 3 à la faveur du tirage au sort.

Les enjeux étaient connus, les règles somme toute assez simples à appréhender mais c’était sans compter sur l’intervention de Julius Erving, représentant de la franchise pour la loterie annuelle. Lorsque Mark Tatum annonça l’identité du propriétaire du 10ème choix en dévoilant un logo des 76ers, le champion 1983 perdit son flegme et décontenança bon nombre d’observateurs étourdis par la pression.

Erving-Reaction

Mandaté pour ramener un choix dans le top 3, Julius Erving n’avait pas relu ses fiches et omis que les Sixers n’avaient pas mis toutes leurs billes dans le même panier. De l’aveu de Doctor J, on ne lui avait pas suffisamment explicité la situation de la franchise et les règles de cette singulière tombola.

Cette année, la situation des Sixers est encore plus complexe : les Sixers peuvent entrer à trois reprises dans le tableau, bénéficier du 6ème via deux picks différents, etc… Il appartiendra à Nerlens Noel d’éviter la bévue de Julius Erving, sous peine de provoquer des crises de tachycardie parmi sa fan base.

Face à l’ampleur des scenarii possibles et à l’expérience traumatisante de la précédente cérémonie, nous vous livrons un guide de survie. Piqure de rappel sur le mode de fonctionnement du tirage au sort et sur les moments où le stress sera à son paroxysme.

A 2h30, sur ESPN, ne vous attendez pas à suivre la loterie. Le tirage au sort se déroule à l’abri des regards indiscrets. Vous assisterez seulement à l’annonce des résultats de ce tirage au sort. On vous épargne les détails concernant la face immergée de la cérémonie. Retenez que chacune des franchises présentes s’est vue octroyer, en fonction de son classement, un nombre de combinaisons (256 pour les Wolves, 199 pour les Knicks, 156 pour les Sixers,..) qui fonde les probabilités présentées ci-dessus.

Seul le podium résulte du tirage au sort. Les positions 4 à 14 sont déterminées par le classement.

Les pourcentages de l’ensemble des 24 scenarii les plus probables

Choix de draft obtenus par les Sixers à l'issue de la loterieProbabilité d'obtenir une telle combinaison de choix
111,76%
211,83%
311,76%
417,03%
519,97%
63,02%
1 & 62,45%
2 & 62,46%
3 & 62,45%
4 & 63,54%
5 & 64,15%
6 & 70,63%
1 & 111,18%
2 & 111,19%
3 & 111,18%
4 & 111,71%
5 & 112,00%
6 & 110,31%
1, 6 & 110,25%
2, 6 & 110,25%
3, 6 & 110,25%
4, 6 & 110,36%
5, 6 & 110,42%
6, 7 & 110,07%

Si vous ne vivrez pas le tirage au sort, vous assisterez, après de sempiternels rappels de la procédure entrecoupés par de brèves interviews des 14 représentants conviés à l’évènement, à l’annonce progressive de l’ordre de sélection. Les Sixers pouvant intégrer tous les tiers du tableau, les plages de respiration seront rares.

L’annonce des choix 14 à 10 :

Le premier moment clé de la loterie ne tardera pas à se présenter. Il concernera l’identité de la franchise qui bénéficiera de l’usufruit du choix du premier tour du Miami Heat. Protégé top 10, ce dernier a 9,1% de chance de revenir aux Sixers, 8,9% de chance de s’établir à la 11ème position, 0,2% de chuter au 12ème rang.

Titulaire du 10ème plus mauvais bilan de la Ligue, le Heat est sous la menace de toute montée d’une équipe les précédant, qu’il s’agisse du Thunder (14ème), des Suns (13èmes), du Jazz (12ème) ou des Pacers (11èmes). Il conviendra de veiller à l’absence d’un de ces 4 logos lors des premières secondes du tirage. Attention toutefois à ne exploser de joie de manière anticipée.

Concrètement, si une des franchises suivantes (Thunder, Suns, Jazz, Pacers) venaient à manquer à l’appel des choix 14, 13, 12 et 11, alors les Sixers seraient en bonne position pour hériter du choix du Heat mais n’en auraient nullement l’assurance puisque les floridiens pourront toujours à ce stade monter dans le top 3 (4% de chance).

Dès lors, si à l’annonce du 10ème choix, les logos des Sixers et du Heat n’ont pas encore fait leur apparition dans l’ordre de sélection, le choix du Heat sera positionné dans le top 3 et les Sixers n’en bénéficieront qu’en 2016 où le choix sera toujours protégé top 10.

Un bref moment de répit : l’annonce des choix 10, 9 et 8. 

Les Sixers n’ont aucune chance de voir leur nouveau logo apparaître aux rangs, 10, 9 et 8. Profitez-en pour prendre une grande respiration, la pression va monter à un niveau déconseillé y compris pour les pneumatiques du véhicule de Charles Barkley.

L’annonce du 6ème choix :

Titulaires du troisième plus mauvais bilan de la Ligue, les Sixers sont assurés de ne pas sortir du top 6 à l’issue de la loterie. Le choix des 76ers a 4% de chance de s’établir à la 6ème position. Si, eu égard à la composition de la prochaine classe de draft, hériter d’un tel choix avec la sélection des Sixers ne porterait pas un coup létal au processus de reconstruction entrepris par Sam Hinkie, il serait délicat de s’en réjouir.

Cependant, les Sixers peuvent également mettre la main sur le 6ème choix via le choix des Lakers acquis lors de la trade deadline dans le cadre du trade de Michael Carter-Williams. Protégé sur les 5 premières positions, le choix des Lakers a 16% de chance d’échoir à la 6ème position et 17,2% de tomber dans l’escarcelle de Sam Hinkie.

En l’espèce, récupérer une seconde sélection dans le top 6 d’une telle cuvée serait une aubaine. Il conviendra donc d’être attentif au tirage afin de ne pas s’exposer à une confusion quant à la provenance initiale de ce 6ème choix. Aubaine s’elle venait à revenir aux Sixers via les Lakers, énorme déception s’il venait à être la meilleure sélection des Sixers dans cette cuvée, l’annonce de la propriété du 6ème choix portera le stress à son paroxysme.

Si les Sixers venaient à être les récipiendaires du 7ème choix (1,2% de chance), cela signifierait que leur propre choix s’établirait à la 6ème place, trois équipes positionnées derrière les Lakers ayant eu le plaisir de se hisser dans le top 3.

L’annonce de la position du choix des Sixers

Passée, l’annonce du 6ème choix, les Sixers ne pourront plus compter que sur leur propre choix du premier tour pour exhiber leur nouvelle identité visuelle.

Les positions 4 (22,6%) et 5 (26,5%) sont celles qui bénéficient des plus grandes probabilités eu égard au classement des Sixers.

Aucune méprise n’est possible à ce stade de l’annonce de l’ordre de classement.

Nerlens Noel dispose toutefois de 46,9% de chance de se lever de son strapontin pour la seconde partie de l’annonce de l’ordre de sélection…après la coupure publicitaire.

L’annonce du podium

Les trois représentants des franchises qui auront eu le plaisir d’être tirées au sort, seront désormais conviés à se présenter aux côtés du maître de cérémonie qui annoncera les trois premières positions.

Les Sixers ont 15,6% de chance de récupérer le troisième choix, 15,7% le second et 15,6% d’échoir avec le 1er choix.

Seed1234567891011121314
Wolves25%21,5%17,8%35,7%
Knicks19,9%18,8%17,1%31,9%12,3%
Sixers15,6%15,7%15,6%22,6%26,5%4%
Lakers11,9%12,6%13,3%9,9%35,1%16%
(Sixers)
1,2%
(Sixers)
Magic8,8%9,7%10,7%26,1%36%8,4%0,4%
Kings6,3%7,1%8,1%43,9%30,5%4%0,1%
Nuggets4,3%4,9%5,8%59,9%23,2%1,8%
Pistons2,8%3,3%3,9%72,4%16,8%0,8%
Hornets1,7%2%2,4%81,3%12,2%0,4%
Heat1,1%1,3%1,6%87%8,9%
(76ers)
0,2%
(76ers)
Pacers0,8%0,9%1,2%90,7%6,3%0,1%
Jazz0,7%0,8%1%93,5%3,9%
Suns0,6%0,7%0,9%96%1,8%
Thunder0,5%0,6%0,7%98,2%

Les 13 adversaires de Nerlens Noel.

Sur le plateau, Nerlens Noel devra surveiller bon nombre de concurrents. Face à la volonté des Sixers de faire main basse sur l’ensemble des choix de la loterie, les 13 autres franchises ont décidé d’envoyer leurs meilleures armes.

Trois joueurs accompagneront, le rookie des Sixers. Ancien de Kentucky, Michael Kidd-Gildchrist (Charlotte Hornets) viendra narguer le pivot du haut de son statut de second choix de draft, les Suns ont poussé le vice encore plus loin en mandatant Alex Len, celui qui fut sélectionné juste avant Nerlens en 2013. Russell Westbrook tentera quant à lui de déjouer les pronostics défavorables pour un choix de draft qui aurait du atterrir en Pennsylvanie sans les multiples blessures qui ont affecté le roster du Thunder tout au long de l’exercice.

Trois GM assumeront leurs responsabilités et défendront eux-mêmes leur marge de manoeuvre estivale : Steve Mills pour les New York Knicks, Jeff Bower pour les Detroit Pistons, et Dennis Lindsey pour le Jazz.

Les Pacers (Larry Bird), les Nuggets (Josh Kroenke), le Magic (Alex Martins) ont décidé d’envoyer rien de moins que le président de leur franchise, les Kings (Vlade Divac) et le Heat (Alonzo Mouring), une légende de l’institution, désormais impliquée dans le staff.

Les Los Angeles Lakers ont décidé quant à eux d’envoyer leur coach, Byron Scott les représenter quand les intérêts des Timberwolves, plus mauvais bilan de la Ligue, seront défendus par la femme du propriétaire, Becky Taylor.

Le récapitulatif en infographie

NBA Draft Lottery infographie

S’ils peuvent espérer quitter le plateau avec les choix 1, 6 et 11, les Sixers ne peuvent craindre pire scenario que de ne disposer que du simple choix 6.

Si vous pouviez choisir, quelle combinaison de picks préféreriez-vous?

View Results

Loading ... Loading ...

Puisque ces choix de draft sont destinés à se muer en prospects, n’hésitez pas à nous livrer ce qui serait votre big board.

Comments
Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top
%d blogueurs aiment cette page :