Loterie

Histoire – Quel pick pour le 3ème plus mauvais bilan?

Processus bien connu des fans des 76ers, la loterie de la draft n’en demeure pas moins une invention contemporaine de la Ligue. Jusqu’en 1965, la NBA appliquait un système limpide, qui prévaut d’ailleurs encore aujourd’hui en NFL, où le plus mauvais bilan de la Ligue était le récipiendaire automatique du premier choix de draft.

Dès 1966, la Ligue a introduit une part d’incertitude en procédant à un pile ou face qui mettait aux prises les derniers de chaque conférence. Ce système a tenu jusqu’en 1985 où l’ordre de sélection fut déterminé par une loterie.

Suite aux soupçons de tanking des Houston Rockets qui auraient volontairement perdu des rencontres afin d’être en position de sélectionner Hakeem Olajuwon en 1984, la NBA a introduit une première version de la loterie où chacune des équipes qui ne s’étaient pas qualifiées pour les playoffs disposait d’une chance équivalente de récupérer le premier choix.

Dès la saison suivante, seules les trois premières positions étaient déterminées par un tirage au sort, ce qui offrait la garantie au plus mauvais bilan de la Ligue de ne pas sortir du top 4.

Ce système fut appliqué pour les loteries 1986, 1987, 1988 et 1989 avant d’être remplacé par une loterie pondérée où le plus mauvais bilan disposait de 11 chances sur 66 d’obtenir le 1er choix quand la 11ème n’en détenait qu’une seule.

L’improbable scénario de la loterie 1993 où le Magic, titulaire du 11ème plus mauvais bilan, hérita du premier choix après l’avoir déjà obtenu lors de la précédente cérémonie, a conduit la Ligue à accentuer les graduations des probabilités pour instaurer le système encore en vigueur aujourd’hui.

Seed1er2nd3ème10è11è12è13è14è
125%21,5%17,8%35,7%
219,9%18,8%17,1%31,9%12,3%
315,6%15,7%15,6%22,6%26,5%4%
411,9%12,6%13,3%9,9%35,1%16%1,2%
58,8%9,7%10,7%26,1%36%8,4%0,4%
66,3%7,1%8,1%43,9%30,5%4%0,1%
74,3%4,9%5,8%59,9%23,2%1,8%
82,8%3,3%3,9%72,4%16,8%0,8%
91,7%2%2,4%81,3%12,2%0,4%
101,1%1,3%1,6%87%8,9%0,2%
110,8%0,9%1,2%90,7%6,3%0,1%
120,7%0,8%1%93,5%3,9%
130,6%0,7%0,9%96%1,8%
140,5%0,6%0,7%98,2%

Depuis 1994, le troisième plus mauvais bilan de la Ligue dispose de 15,6% de chance d’obtenir le premier choix, 15,7%, le second, 15,6%, le troisième, 22,6%, le quatrième, 22,5%, le cinquième et 4% le sixième.

Lors des 21 loteries réalisées sous l’égide du système actuellement en vigueur, quel pick ont finalement obtenu les franchises qui se présentaient à la loterie avec le troisième plus mauvais bilan de la Ligue?

Conformément aux probabilités, c’est le 5ème choix qui a été le plus régulièrement offert au troisième plus large stock de combinaisons (6 occurrences) devant le 1er choix (5), le 4ème (5), le troisième (3), le second (1) et le sixième (1).

Depuis 1994, le troisième plus mauvais bilan de la Ligue a obtenu le premier choix à 5 reprises, quand le plus mauvais bilan n’a été récompensé du premier prix qu’à une seule reprise (Orlando en 2000).

DraftChoixJoueur drafté
20144èmeAaron Gordon
20133èmeAnthony Bennett
20124èmeDion Waiters
20115èmeJonas Valanciunas
20105èmeDeMarcus Cousins
20091erBlake Griffin
20083èmeO.J Mayo
20076èmeYi Jianlian
20063èmeAdam Morrison
20055èmeRaymond Felton
20045èmeDevin Harris
20034èmeChris Bosh
20024èmeDrew Gooden
20011er Kwame Brown
20005èmeMike Miller
19991erElton Brand
19981er Michael Olowokandi
19971erTim Duncan
19962nd Marcus Camby
19955èmeKevin Garnett
19944èmeDonyell Marshall

Quels enseignements peut-on tirer de ce rappel historique pour la loterie de ce soir? Absolument aucun, les tirages précédents ne déterminant en rien les suivants.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top