En bref

MIP : Une voix pour Robert

A l’issue d’une saison riche de plusieurs progressions individuelles significatives, Jimmy Butler s’est finalement et fort logiquement attiré le gros des suffrages. Titulaire d’un total de 535 points, les 92 premières places acquises sur les 129 votants appelés à s’exprimer décrivent le changement de statut du Bull, entré dans le gotha de la NBA.

La distinction précède-t-elle une signature à Philadelphie de l’agent libre cet été?

Rien n’est moins sûr.

Le talonnent les deux autres révélations les plus éclatantes de la saison Draymond Green, autre joueur à  s’être affirmé lors de sa contract year, et le Français Rudy Gobert, tombeur d’Enes Kanter dans les rotations du Jazz, avec des scores respectifs de 200 et 189 unités.

A noter la présence au pied du podium, avec 88 points du revenant du diable vauvert Hassan Whiteside, autre visage inattendu de l’année.

Découverte de Sam Hinkie, Robert Covington est parvenu à s’inviter dans les discussions en décrochant la troisième place de l’un (Chris Haynes) des journalistes, synonyme d’un point au classement final.

Le classement complet

Votes - MIP 2014-2015

Barré par des Houston Rockets, ancienne écurie du stratège, incapables d’apprécier ses qualités dans leur quête de compétitivité immédiate, l’ailier a su transformer l’essai proposé après sa saison de formation au sein des Rio Grande Vipers, club affilié de la franchise texane au sein de la ligue de développement.

La trajectoire est, pour le moment, suivie, à rebours, par K.J. McDaniels.

Auteur d’une saison individuelle caractérisée par des moyennes de 13, 5 points et 4, 5 rebonds par match, la contribution du prospect à trois-points, ligne derrière laquelle il culminait à 37,4% de réussite, lui a valu ses galons de titulaire, en plus de l’asseoir comme un élément incontournable d’un effectif sans cesse en recomposition.

La reconnaissance tombe à point nommé pour la gâchette puisqu’elle intervient à l’aube d’une intersaison qui risque d’accoucher de nouveaux bouleversements du groupe.

Dans un contexte où les places de RoCo et ses frères sont menacées en raison de cette éventuelle redistribution des cartes, le prétendant malheureux au MIP dispose d’un certain nombre d’atouts dans sa manche.

En établissant sa valeur à Philadelphie, l’ailier a également fait son apparition sur les radars des autres franchises NBA. La cote nouvelle du Sixer auprès des divers décideurs de la ligue devint publique à la deadline de février, au cours de laquelle Sam Hinkie ne succomba pas au chant des sirènes.

Toutefois, tandis que l’air risque de manquer à l’intérieur avec les arrivées programmées à plus ou moins brève échéance de Joel Embiid et de Dario Saric, en omettant la draft, le poste 3 alimente déjà la concurrence de Jerami Grant, Hollis Thompson, JaKarr Sampson et Glenn Robinson III.

La cérémonie de Juin prochain pourrait, du reste, y ajouter un prétendant.

Bien que l’inscription de l’avenir du joueur dans le projet Hinkien ne soit pas acquise à ce stade, Robert Covington aura en tout cas marqué des points dans le cœur de la Sixer Nation bien plus nombreux que celui de la course à la meilleure progression, à la suite d’un exercice 2014-2015 passé à régaler les yeux des fans de la franchise.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top