Front Office

Dirigeant de l’année – X échanges et une voix pour Hinkie

A chaque jour ne suffit pas sa peine dans la Grande Ligue. Alors que la compétition pour le titre bat son plein, la NBA poursuit l’annonce au compte-gouttes des récompenses individuelles de fin de saison. Après les distinctions de coach de l’année, de défenseur de l’année, de 6ème homme et de rookie de l’année, attribuées par un collège de journalistes, les 30 GM de la Ligue ont désigné le meilleur d’entre-eux.

Fort d’un bilan de 67 victoires et 15 défaites, Bob Meyers, le GM des Golden State Warriors s’est largement attiré les louanges de ses homologues qui l’ont placé en tête des suffrages devant David Griffin (Cleveland Cavaliers) et Mike Budenholzer (Atlanta Hawks).

Sam Hinkie a obtenu une voix, pour une seconde place, ce qui lui permet de se hisser à la 10ème place du classement à égalité avec John Hammond, Dell Demps, Flip Saunders ou Mitch Kupchack mais devant un Masai Ujiri qui, avec une élimination au premier tour des playoffs, a égalé sa meilleure performance en carrière.

Le classement final  

DirigeantEquipe1er2nd3èmeTotal
Bob MeyersGolden State Warriors135282
David GriffinCleveland Cavaliers87869
Mike BudenholzerAtlanta Hawks45136
Danny AingeBoston Celtics13216
Gar FormanChicago Bulls12314
Neil OsheyPortland Trailblazers21114
Daryl MoreyHouston Rockets228
Stan Van GundyDetroit Pistons15
Sam PrestiOklahoma City114
Dell DempsNew Orleans Pelicans33
Flip SaundersMinnesota Timberwolves13
John HammondMilwaukee Bucks13
Mitch KupchackLos Angeles Lakers13
Sam HinkiePhiladelphia 76ers13
Chris WallanceMemphis Grizzlies22
Denis LindseyUTAH Jazz22
R.C BufordSan Antonio Spurs22
Masaï UjiriToronto Raptors11

Distinction atypique en raison de la composition du corps électoral, le titre de dirigeant de l’année récompense par ailleurs souvent à contre-temps le travail réalisé par un GM. A cet égard, Sam Hinkie recevra de plus amples suffrages lors qu’il sera en mesure de percevoir sur le parquet, les dividendes des assets qu’il a accumulés durant les deux derniers exercices.

Récapitulatif des mouvements entrepris par Sam Hinkie au cours de la saison.

La draft

La saison de Sam Hinkie débute par la draft. Titulaire des choix 3, 10, 32, 39, 47, 52 et 54, le décisionnaire a animé la soirée du 26 juin 2014.

  • Sélection de Joel Embiid avec le 3ème choix.
  • Sélection d’Elfrid Payton avec le 10ème choix qu’il envoie à Orlando en échange de Dario Saric (12ème choix), du premier tour de draft 2017 des Sixers, et du choix du second tour 2015 du Magic.
  • Sélection de KJ McDaniels avec le 32ème choix.
  • Sélection de Jerami Grant avec le 39ème choix.
  • Sélection de Russ Smith avec le 47ème choix, envoyé à NOLA en échange des droits sur Pierre Jackson.
  • Sélection de Vasilije Micic avec le 52ème choix.
  • Sélection de Nemanja Dangubic avec le 54ème choix, envoyé aux San Antonio Spurs en échange des choix 58 et 60.
  • Sélection de Jordan McRae avec le 58ème choix.
  • Trade du 60ème choix aux Brooklyn Nets en échange de cash.

Dario Saric (Anadolu Efes), Vasilije Micic (Bayern Munich), Jordan McRae (Melbourne) sont stashés à l’étranger. Pierre Jackson, victime d’une rupture du tendon d’achille dès sa première entrée en jeu lors de la Summer League d’Orlando est coupé.

Les échanges

Le 23 août 2014, le décisionnaire s’insinue dans les négociations entre les Cleveland Cavaliers et les Minnesota Timberwolves et envoie chez les Wolves, Thaddeus Young en contrepartie duquel il obtient le choix du premier tour 2015, protégé top 10 du Miami Heat et les contrats expirants de Luc Richard Mbah a Moute et d’Alexey Shved.

26 août 2014 : Echange de bons procédés entre Sam Presti et Sam Hinkie. Ce dernier accepte de prendre en charge le contrat non garanti de Hasheem Thabeet, de créer une trade exception pour le Thunder en échange de cash.

27 septembre 2014 : Sam Hinkie acquiert le contrat non garanti de Keith Bogans et le choix du second tour 2018 des Cleveland Cavaliers.

24 octobre 2014 : Envoie Casper Ware aux Brooklyn Nets en échange de Marquis Teague et du choix du second tour 2019 le plus favorable entre celui des Sacramento Kings et celui des Milwaukee Bucks.

27 octobre 2014 : Echange Arnett Moultrie aux New York Knicks contre le contrat de Travis Outlaw et le choix du second tour 2019 des Knicks. Par ailleurs, Sam Hinkie obtient le droit d’échanger le choix du second tour 2018 des Clippers contre celui des Knicks du même millésime.

10 décembre 2014 : Le décisionnaire se décide à mettre un terme à l’aventure commune avec Brandon Davis. Ce dernier est envoyé à Brooklyn en échange des contrats de Jorge Gutierrez et d’Andreï Kirilenko et du choix du second tour 2020 des Brooklyn Nets. Par ailleurs, le stratège obtient le droit d’échanger le choix du second tour 2018 des Cavaliers avec celui des Nets du même millésime.

19 décembre 2014 : Sam Hinkie s’insinue dans les discussions entre les Timberwolves et les Rockets. Il se porte acquéreur du contrat expirant de Ronny Turiaf, des droits sur Sergeï Lishouk et du choix du second tour 2015 des Houston Rockets. En contrepartie, le décisionnaire cède Alexey Shved à Daryl Morey.

7 janvier 2015 : Echange les droits sur Sergeï Lishouk contre ceux sur Cenk Akyol, le contrat de Jared Cunningham et du cash.

Vient alors le moment d’aborder la trade deadline fixée au 19 février 2015.

  • Acquiert le contrat de JaVale McGee, les droits sur Chu Chu Maduabum, le choix du premier tour 2015, protégé top 18 du Thunder, contre les droits sur Cenk Akyol.
  • Dans le cadre d’un échange à trois équipes (Phoenix Suns, Milwaukee Bucks, Philadelphia 76ers), cède Michael Carter-Williams aux Milwaukee Bucks en contrepartie du choix du premier tour 2015 des Lakers, protégé top 5.
  • Envoie KJ McDaniels chez Daryl Morey en échange d’Isaiah Canaan et du choix du second tour 2015 le moins favorable entre celui des Denver Nuggets et celui des Minnesota Timberwolves.

Les signatures

Toujours prompt à mobiliser les spots disponibles dans son roster afin d’évaluer de nouveaux talents, Sam Hinkie a de nouveau procédé à un large turnover de son roster. De Ronald Roberts Jr qui aura passé 3 jours avec les Sixers sans disputer la moindre partie à Ish Smith, devenu le meneur titulaire de la franchise en fin de saison, en passant par Robert Covington, Thomas Robinson et Glenn Robinson III, Sam Hinkie s’est montré actif et souvent pertinent.

Le bilan du son second exercice de Sam Hinkie à la tête des 76ers, qui lui a valu une seule mention lors du scrutin pour le titre de dirigeant de l’année, se formule de la manière suivante :

  • Acquisitions de joueur : Joel Embiid, Jerami Grant, Isaiah Canaan, Ish Smith, Robert Covington, Thomas Robinson, Glenn Robinson III, Luc Richard Mbah a Moute, JaKarr Sampson.
  • Acquisitions des droits sur : Dario Saric, Vasilije Micic, Jordan McRae, ChuChu Maduabum.
  • Acquisitions de tours de draft : choix du premier tour 2015, protégé top 5 des Los Angeles Lakers, choix du premier tour 2015 du Miami Heat, protégé top 10, choix du premier tour 2015 du Thunder, protégé top 18, choix du second tour 2015 des Houston Rockets, choix du second tour 2015 le moins favorable entre celui des Nuggets et celui des Wolves, choix du second tour 2018 des Cleveland Cavaliers, choix du second tour 2019 des New York Knicks, choix du second tour 2019 le plus favorable entre celui des Bucks et celui des Kings, choix du second tour 2020 des Brooklyn Nets.

La collection des tours de draft accumulés par Sam Hinkie est à retrouver ici.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Catégories

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top