Chroniques

Une histoire textile des 76ers (1963-2015)

Alors que les Sixers s’apprêtent à présenter de nouveaux jerseys pour le prochain exercice, nous n’avons pu résister à l’idée de vous soumettre un petit précis de remise à niveau sur l’histoire textile des Philadelphia 76ers.

Seront présentés successivement les maillots arborés par nos protégés depuis 1963, date de l’arrivée des Syracuse Nationals dans la ville de l’amour fraternel.

1963-1965:

(74 victoires-86 défaites)

Sixers 1963

Sous l’impulsion d’Irv Kosloff, les Syracuses Nationals emménagent à Philadelphie. C’est le début d’une nouvelle ère en Pennsylvanie qui verra le retour en 1964 de Wilt Chamberlain.

Le maillot domicile est quant à lui très classique: de couleur blanche, siglé des lettres « PHILA » rouge et d’un liseré bleu, il a la particularité d’être orné à l’arrière d’un cercle de treize étoiles (tout comme le short où le nombre 76 se sublime avec cet apparat). Le 13 faisant de surcroît référence aux treize premières colonies américaines qui ont constitué les Etats-Unis d’Amérique.

Le seul changement notable au cours des deux saisons où ce jersey aura été arboré par les 76ers concerne la typographie des numéros et du patronyme du joueur qui le revêt.

L’extérieur quant à lui contraste avec le domicile. Il est bleu foncé serti de rouge pour « PHILA » et les numéros.

1965-1966:

(55 victoires-25 défaites)

Sixers 1965

Ce maillot aura été éphémère dans l’histoire des Sixers. En effet jugé inconfortable par les joueurs, il fut vite remplacé la saison suivante. Ceci étant le jersey était moderne voire « flashy » pour l’époque, grâce aux dominantes horizontales de rouge et de blanc.

Pour l’anecdote il sera de nouveau porté lors de la saison 2003/2004 contre les Los Angeles Lakers (le 5 février 2004) et les Golden State Warriors  (le 30 mars 2004).

Korver 2004

1966-1970:

(227 victoires-100 défaites)

Sixers 1967

L’apogée avec le titre de 1967 où, les Sixers seront lors du 35ème anniversaire de la NBA considérés comme la meilleure équipe de l’histoire de la Ligue, puis le déclin avec le mélodrame de la demi-finale de 1968 où, après avoir mené trois victoires à une face aux Celtics, ils s’inclineront en sept manches. Cet échec contribuera notamment au transfert de Chamberlain chez les Lakers et au démembrement de l’effectif.

On observe lorsque l’on fait quelques recherches sur ces quatre saisons, un total de trois maillots différents (extérieur compris) :

  • le premier (ci-dessus) étant un maillot classique blanc assez similaire au premier de la franchise lors de son installation en 1963.
  • le second sur cette période demeure le maillot bleu avec son lettrage rouge utilisé notamment lors des confrontations face aux Celtics en 1967 et qui, à mes yeux, reste comme l’un des plus beaux de la franchise et qui de ce fait a été réédité à maintes reprises.

Sixers 1966

Iverson Réedition

1970-1971:

(47 victoires-35 défaites)

Sixers Road 1966

Changement d’époque à l’orée de la saison 1970, puisque le front office décide de partir sur un maillot domicile à consonante rouge avec un lettrage dans les tons bleu marine voire noir. Ce maillot pour l’anecdote ne plaisait pas aux supporters de Philadelphie, de part sa conception et son design. A la mi-saison, l’inscription historique « PHILA » disparaît au profit de la mention « SEVENTY SIXERS », témoignage d’une volonté de faire table rase du passé et de repartir pour la franchise sur de nouvelles bases sept ans après sa création.

Sixers 1971

1971-1976:

(144 victoires-226 défaites)

Sixers 1972

Sale période pour Philly avec comme point d’orgue cette saison 1972-1973, pire saison de l’histoire de la franchise, pire équipe de l’histoire de la NBA selon les sondages et seulement 9 victoires pour 73 défaites. Ceci étant, le maillot présenté lors de cet intervalle de cinq ans demeure moderne. On ressent clairement l’influence « seventies » au travers de cet uniforme. Les étoiles sont toujours présentes sur les extrémités, le lettrage quant à lui est plus décoratif avec une typographie en phase avec l’époque.

Concernant le jersey « road », ce dernier reste dans la même optique que le domicile, le bleu prenant la place du blanc.

1976-1977:

(50 victoires-32 défaites)

Sixers 1976

Conçu notamment sur les conseils de l’illustre Billy Cunningham. L’Etat de Pennsylvanie ayant joué un rôle prépondérant dans la naissance de la nation américaine, c’est tout naturellement que le jersey 76/77 rend dans un premier temps hommage au bicentenaire des USA.

Toujours à dominante blanche, parsemé d’étoiles, le maillot reprend le lettrage de la saison 1970-1971 et l’applique au sigle « SIXERS ». C’est le premier jersey porté par Julius Erving chez les Sixers, une saison presque réussie voyant Philadelphie chuter lors des Finals face aux Blazers de Bill Walton après avoir mené la série deux victoires à zéro.

 1977-1978:

(50 victoires-32 défaites)

Sixers 77

Un léger réajustement de l’édition précédente avec un lettrage toujours bleu flirtant avec l’opus 71/76. C’est plutôt le maillot extérieur qui se trouve modifié puisque la version bleu demeure toujours présente mais la typographie bascule vers une couleur blanche bordurée de rouge.

1978-1990:

(679 victoires-387 défaites)

Sixers 1982

C’est LE maillot historique de la franchise. De couleur rouge, le sigle « SIXERS » blanc est toujours présent. Elle rappelle à tous les fans, les années fastes de Philly symbolisées par le rachat de la franchise par Harold Katz, l’échec inextremis de la conquête du titre en 1981-1982, le transfert de Moses Malone, la sélection de Charles Barkley lors de la draft de 1984 etc. Les Sixers ont joué 1066 matchs avec ce jersey et c’est avec ce dernier qu’il remporte le titre de 1982-1983 en sweepant les Lakers 4/0.

Réédité à maintes reprises, présent en masse dans les travées du Wells Fargo Center, il fut de nouveau porté notamment lors de la saison 2002-2003 contre les Blazers (le 14 mars 2003).

Celui-ci est LA pièce de collection que chaque fan des 76ers se doit d’avoir dans sa penderie.

1991-1994:

(86 victoires-160 défaites)

Sixers 1991

Sixers 1992

Le maillot le plus dégueulasse de l’histoire de la franchise. D’une laideur incroyable en rouge comme en blanc, symbole d’une équipe de loosers, de Shawn Bradley, de Manute Bol, de la fin de Sir Charles etc. Le genre de truc que tu mets à une soirée chic et choc, ou au carnaval quoi et encore je resterai poli…

Conçu par Champions (partenaire de la NBA à l’époque), ce jersey est très recherché de nos jours…

1994-1997:

(64 victoires-182 défaites)

Sixers 1994

On repart sur une base rouge (ou blanche) plus classique (faut pas déconner non plus) conçue par Lucy Loeb et largement influencé par le maillot des années 1980. Le lettrage blanc est quant à lui bordé de bleu.

Ceci étant les arrivées de Dana Barros, Clarence Weatherspoon ou Jerry Stackhouse ne vont pas permettre aux Sixers de se relever pleinement.

1997-2009:

Sixers White 2001

Nouveau logo plus moderne, nouveau maillot, nouvelle ère symbolisée par la confirmation d’Iverson, coach Brown, les Finals 2001 perdues face aux Lakers

Pour la première fois, les maillots extérieurs seront noirs, alors que le domicile restera quant à lui dans une lignée blanche. Le bleu faisant aussi son apparition lors de certains matchs NBA.

En 2007, Iverson est parti. En revanche, Adidas arrive en NBA et le rouge refait son apparition lors des matchs à l’extérieur avec la mention « PHILA » témoin des premiers pas de la franchise dans la grande ligue dans les années 1960.

Sixers-2001

Sixers-2001 blue

2009-2015:

Sixers 2009 White

Le 23 septembre 2009, les propriétaires décident de re-dessiner le logo de la franchise. Leur but? Revenir à une thématique plus classique, plus vintage, sans rien renier des valeurs du passé tout en tournant la page du précédent bien trop moderne à mon goût…

On reste sur les bases d’un maillot classique (mais quelque peu modernisé) blanc à domicile dont le lettrage « SIXERS » dans un bleu un peu moins sombre et ombrageux que les précédents contraste avec le rouge du numéro du joueur.

Le bleu avec sa typographie blanche demeure la couleur prépondérante pour les matchs à l’extérieur (parfois, les Sixers revêtent une troisième tunique à dominante rouge) et sont, si on se fie aux ventes réalisées dans les boutiques officielles, particulièrement appréciés par les fans.

2014 NBA Rookie Photo Shoot

Habile stratégie des Sixers qui ont présenté Joel Embiid avec le n°11 avant de lui attribuer le n°21 suite au départ de Thaddeus Young.

Comments

Les plus populaires

Sixers-France se veut le lieu de rassemblement de la communauté des fans des Philadelphia 76ers. Site de référence sur la franchise, vous y retrouverez toute l'actualité concernant votre équipe favorite.

Fouillez dans les archives

Facebook

Copyright - Sixers-France © 2012-2016

To Top